• CP : Les débuts en écriture-lecture (4)

    CP : Les débuts en écriture-lecture (4)

    LUNDI

    Jour périlleux entre tous. Les élèves reviennent après plus de 48 heures d'interruption, parfois hélas bien mal employées. En espérant permettre à tous de reprendre le collier sans trop de « casse », l'enseignant a modifié l'emploi du temps et la manière d'aborder les notions à acquérir.

    8 h 50 / 9 h : Accueil

    • Accueil dans la cour. Penser à rappeler aux élèves qu'ils doivent aller boire et passer aux toilettes avant que la cloche sonne.

    9 h - 9 h 30 : EPS / Mathématiques

    Relations aux programmes : Compter : Comprendre et utiliser des nombres entiers pour dénombrer – Éducation physique et sportive : Prendre conscience des différentes ressources à mobiliser pour agir avec son corps /  connaitre le but du jeu / reconnaitre ses partenaires

    Avant de se préparer à entre en classe : 

    • Filet du pêcheur
    • Chaises musicales
    • Algorithme d (CP : Ateliers mathématiques - 1)
    • Jeu de la maîtresse folle, en finissant par un rang par deux, avec son cartable.

    9 h 30 / 9 h 45 : Temps incompressible

    • Montée en classe, dépôt des vêtements au vestiaire, reconstitution du rang, nouveau rituel de respiration, entrée sur la pointe des pieds. L'enseignant donne les consignes en chuchotant.
    • Dépôt des cartables sur les chaises pour ouverture et sortie du matériel qu'ils contiennent.
    • Rangement des cartables en fond de classe ou au vestiaire, déplacements par deux ou trois.
    • Dépôt des carnets, cahiers de texte ou agendas sur le bureau de l'enseignant ; même chose pour les papiers qui circulent entre la maison et l'école.

    9 h 45 - 10 h : Langage oral

    Relations aux programmes : Comprendre et s’exprimer à l’oral : Écouter pour comprendre des messages oraux / Dire pour être entendu et compris / Participer à des échanges dans des situations diverses / Adopter une distance critique par rapport au langage produit  – Education Morale et Civique : Exprimer son opinion et respecter l’opinion des autres / Accepter les différences / Se sentir membre d’une collectivité / Respecter les règles communes / Comprendre les raisons de l’obéissance aux règles et à la loi dans une société démocratique / Différencier son intérêt particulier de l’intérêt général 

    • Les élèves sont assis au coin regroupement et l'enseignant leur tient le discours suivant :
    Enseignant : Nous allons d'abord nous taire quelques instants, en respirant profondément comme je vous ai appris à le faire. Pendant ce temps, vous réfléchirez à ce que vous auriez très envie de nous raconter et qui nous intéresserait. 
    Non, non, ne levez pas le doigt tout de suite. D'abord, nous réfléchissons en silence et ensuite, je vous donnerai la parole. Posez vos mains sur vos genoux, comme ça. Puis maintenant, nous respirons, lentement, sans remuer. Quand l'aiguille rouge de la pendule sera tout en haut, nous arrêterons.
    Une fois le temps écoulé, l'enseignant reprend la parole, en parlant lentement, à voix basse :Enseignant : Le temps est écoulé. Je demande à Fatou de commencer.  

    Fatou : Hier, avec mes sœurs, on a joué aux Barbie®. J'aime bien jouer aux Barbie® parce qu'elles sont belles, qu'elles ont des beaux cheveux et des belles robes.

    Joris : Oh la naze ! Agnagnagna Barbie, agnagnagna belle robe. Pfff !

    Enseignant : Joris, premier avertissement. Change d'attitude si tu veux rester parmi nous ! Merci Fatou. C'est le tour de Gabrielle maintenant.

    Gabrielle : Hier, c'étaient les Journées du Patrimoine alors avec mes parents, mon grand frère Augustin et ma petite sœur Léopoldine, nous sommes allés visiter le Musée des Jouets d'Enfants. Il y avait déjà des poupées dans l'ancien temps, très fragiles et très belles. En porcelaine. Peintes à la main. Et des voitures à pédales, sans moteur.
    Dans le parc du musée, nous sommes montés dans un petit train jouet. Je vous ai apporté des photos, si vous voulez.

    Hicham : Un petit train pour monter dedans, j'en ai vu un, une fois. Il y a un monsieur avec un micro qui explique des choses aux gens qui sont montés dedans.

    Ilan : Moi, je suis monté dans un vrai train, une fois. Un TGV, même. On dit que ça va vite mais c'est même pas vrai. Quand on est dedans, on voit pas du tout qu'on va vite. On attend même très longtemps pour arriver à la gare. Très, très longtemps.  

    Joris : Moi j'aime pas le train. Paske on attend, on attend, on attend. Et puis, y faut pas bouger, y faut pas crier, y faut pas manger des bonbons... Mais on peut jouer à sa tablette. Moi, hier, j'ai pas fait du train. J'ai joué à la tablette. Avec le jeu de mon grand frère Dylan. Maman, elle veut pas que j'y joue paske le spikologue, il a dit que je devais pas y jouer, mais elle m'a pas vu, et Dylan, il a pas vu que j'avais pris son jeu, alors j'ai joué à la tablette dans mon lit et c'était super !   

    Katia : Pourquoi il ne veut pas que tu joues à ta tablette, le docteur ? Mon docteur, il a dit à maman, juste 30 minutes et on a acheté un minuteur et comme ça, je joue 30 minutes et ça, ça va. Pourquoi le docteur de Joris, il ne veut pas ?

     Enseignant : Je ne sais pas ce qu'a dit le psychologue qui s'occupe de Joris, Katia. Mais j'ai cru comprendre que Joris veut jouer à des jeux de grands, qui ne sont pas de son âge. C'est ça, Joris ?

     Joris : Oui, c'est ça. C'est des jeux « interdits aux moins de 16 ans » paske y a des monstres, des morts-vivants, des zombies qui explosent. C'est trop d'enfer, ces jeux ! Mais c'est pas pour les tarl... 

    Enseignant : Hop, hop, hop, Joris ! Je t'arrête tout de suite parce que là, je sens que tu vas encore déraper ! Pas de grossièretés, tu connais le contrat ! Nous reparlerons ensemble de ces jeux, si tu veux. Mais pas ici, pas devant tout le monde. Et quand tu le verras, tu pourras redemander au psychologue qu'il t'explique pourquoi il ne veut pas que tu joues à ces jeux, car je crois que tu n'as pas tout à fait compris. Maintenant, c'est à Loan. Si tu sens que tu vas déborder, tu peux aller jouer dans le coin-repos, ou regarder un livre. Non ? Tu es sûr ? Comme tu veux. Mais alors, c'est silence et immobilité, d'accord ? À toi Loan.

    Loan : Bah... Euh... Je ne sais plus quoi dire, moi. J'avais une tablette, mais elle est cassée... Et puis un train, mais il est cassé... Et hier, j'ai rien fait. Rien fait d'intéressant, je veux dire... Non... Rien...  

    Maya : Moi, le docteur, il n'a rien dit pour la tablette. Mais ma maman, oui. Alors, chez ma maman, je n'ai pas de tablette. Et chez mon papa, oui. Et j'ai des jeux, mais pas interdits. Que des jeux normaux. J'en ai pas beaucoup. Alors je joue pas beaucoup. J'écoute des chansons.

    Nino : Moi, j'ai pas de tablette. Je vais demander au Père Noël mais l'année dernière, il a pas voulu et il m'a apporté des Lego® et un vélo à la place. Et des Playmo, et quoi encore ?... Ah oui, un pyjama Spiderman... et une couette Spiderman... et un coussin Spiderman... 

    Joris : Et des pipicaca Spiderman !!!...

    Enseignant : Joris, ça suffit. Et laisse ton voisin tranquille. Je sens que ça y est, tu débordes complètement, là. Donne-moi la main et viens avec moi. Attention, n'aggrave pas ton cas... Si tu commences à te rouler par terre, je serais obligée d'appeler de l'aide. C'est ce que tu veux ?... Très b...

    Joris : Non, non, je veux pas ! Je suis sage, je suis sage... Mais pas tout seul. Je veux bien aller jouer au coin-repos, mais pas tout seul. Pourquoi elle est pas là, Sabrina ?

    Enseignant : Tu sais que Sabrina ne vient pas le lundi. Elle est avec un autre enfant qui a des problèmes. Demain, elle sera là. Oui, Loan ?

      Loan : Moi, j'ai rien à dire, alors je veux bien aller jouer avec Joris si tu veux.

    Ilan, Hicham : Moi aussi !!!... moi aussi !!!...

    Enseignant : Non, non, pas trois en même temps. Loan va y aller, mais il faut que ce soit un jeu calme, n'est-ce pas, Joris ? Quant à nous, nous reprenons notre tour de piste, parce que sinon, nous n'allons jamais arriver à finir à l'heure. Et le lundi, il y a le professeur de musique. Olympe, tu as quelque chose d'intéressant à nous raconter ? 

    Olympe : Je voulais juste dire que l'autre jour, c'était l'anniversaire de maman, et que nous avons loué un bateau pour passer le week-end sur un canal mais que nous sommes rentrés très tard à cause des embouteillages et que je suis fatiguée. C'est tout.

    Peyo : Nous, on a un canot pneumatique. Cet été, à la mer, on a fait du canot pneumatique. Et du pédalo, aussi.

    Quentin : Ah oui, du pédalo, c'est rigolo ! Pédallllloooo, rigollloooo, ça rime ! J'ai fait du pédalo, un jour, avec mon papy et ma mamie. J'étais tout petit, je crois.

    Rose : Moi non, j'en ai jamais fait, du pédalo. Ni du train. Ni du bateau. Mais hier, je suis allée visiter un château. Avec des grandes pièces et des meubles magnifiques. Et de l'or partout. Et des tapis qu'on n'a pas le droit de marcher dessus. 

    Salima : Chat ? Pas parler chat ? Moi, a chat. Vu. Blanc.

    Enseignant : Eh non, Salima, aujourd'hui, on ne parle pas du chat Mimi, dans le livre de lecture. Mais toi, tu peux parler du chat que tu as vu. Il était blanc ?

    Salima : Oui. Blanc chat. A vu, moi. Petit, petit. Petit comme ça. Blanc.

    Enseignant : Très bien, Salima ! Tu fais de gros progrès en français, tu sais ! Nous avons tout compris : Hier, tu as vu un petit chat blanc, petit comme ça. Très bien. Vraiment. Bon, s'il nous reste un peu de temps, nous allons passer au tour de Théo. Oui ? Oui, c'est bon, encore cinq minutes. À toi, Théo.

    Théo : Justement puisqu'on parle de chat et de pédalo, j'ai vu dans le livre de lecture que le chat Mimi, il a un vélo. Et puis, il y a un garçon aussi. Ma maman, elle m'a dit le nom du garçon. Enfin, non, avec ma maman, on l'a lu, le nom du garçon. En plus, c'est rigolo parce que c'est le nom de mon cousin. C'est Malo, comme mon cousin Malo. 

    Ulysse : Et moi aussi, j'ai regardé le livre de lecture, mais avec ma grande sœur Pénélope. Elle m'a tout lu les histoires. Ils vont faire des tas de trucs. Du vélo... du cheval... du manège... du cirque... Ils vont aller au zoo... et faire du bateau... Et y'a même l'histoire du petit Chaperon Rouge, et celle du Bonhomme en pain d'épices. 

    Vanina : Ah bah voilà ! La chance ! Vous, vous l'avez lu ! Moi, ma maman, elle a pas voulu. Elle a dit que sinon, la maîtresse, elle nous gronderait.

    Willy : Bah pourquoi elle nous gronderait, la maîtresse ? Ça va lui faire moins de travail, si on l'a déjà lu, le livre, d'abord.

    Xénophon : Parce qu'on saurait tout, peut-être ? Au centre de loisirs, l'animateur, il a dit à un copain que c'était pas bien, parce qu'il connaissait déjà le jeu qu'on allait faire. Alors moi, quand je connais quelque chose, je ne le dis pas, pour ne pas me faire gronder.

    Ysolde : Je crois que ce n'est pas ça. Ce serait bête, un adulte qui ne veut pas qu'on sache déjà certaines choses. Pourquoi ils ne voudraient pas ?  

    Zéphyr : Peut-être parce qu'après, on ne va pas bien écouter. Parce qu'on l'aurait déjà fait. Alors on ne voudrait plus le refaire. Peut-être, hein...

    Albert : C'est bête. Moi, j'aime bien refaire les choses que j'ai déjà faites. Comme les gâteaux moelleux au chocolat. Je sais les faire. Avec mon papa et mon frère. Et j'aime beaucoup les refaire.

    Bilal : Et moi, eh ben moi, je regarde toujours les mêmes DVD. Taxi 2, Taxi 3, et puis Star Wars... Eh ben, j'aime encore ça. Et le Petit Chaperon Rouge, ça m'embêtera pas de le lire même que je le connais déjà.

    Coline : Moi non plus. Et même le Petit Bonhomme en Pain d'Épices. Et pourtant, on l'a lu l'année dernière, à la maternelle.

    Dounia : Non, on l'a pas lu. La maîtresse nous l'a ra...con...té. C'est pas pareil.

    Eddy : Pas pareil du tout, tu veux dire. Parce que là, c'est nous qu'on va le lire. Ça veut dire qu'on sera grands. Et ça, c'est vraiment bien !

    Enseignant : Bon, eh bien voilà ! C'est parfait, tout ça. Tout le monde a parlé et il me reste encore deux petites minutes pour vous expliquer ce que je veux bien que vous fassiez et ce que je ne veux pas que vous fassiez.
    Je veux bien que vous regardiez le livre de lecture, jusqu'à la fin. Je veux bien que vous essayiez de lire des mots ou des phrases. Je veux bien que vous appreniez le son des lettres que vous voyez sur les pages de gauche. J'accepte même que quelqu'un qui sait lire, une sœur, un frère, un parent vous lise les phrases et les histoires. 
    En revanche, ce que je ne veux pas, c'est que vous appreniez par cœur les phrases que nous allons lire.
    Tout simplement parce que réciter par cœur, c'est comme raconter, ce n'est pas lire. Lire, c'est regarder les lettres, se rappeler du son qu'il faut prononcer et chercher à comprendre ce que ça raconte. Vous comprenez ?...  Et maintenant, nous allons nous arrêter parce que le professeur de musique va arriver d'une minute à l'autre... Ah ! Le voilà ! Bonjour ! Avancez-vous, je vous cède la place.

    10 h - 10 h 45 : Chant  / Musique

    Avec l'intervenant.

    10 h 45 - 11 h : Récréation

    • Dans la cour, penser à rappeler aux élèves d'aller boire et de passer aux toilettes.

    11 h  - 11 h 10 : Temps incompressible

    • Mise en rang, retour au calme, entrée en classe sur la pointe des pieds en chuchotant.

    11 h 10 - 12 h : Mathématiques

    Relations aux programmes : Compter : Comprendre et utiliser des nombres entiers pour dénombrer / Nommer, lire, écrire, représenter les nombres

    12 h - 13 h 30 : Interclasse

    • Pendant l'interclasse, l'enseignant colle la fiche de leçons sur les cahiers, carnets ou agendas des élèves (relire p 5) et prépare l'un sous l'autre les cahiers d'exercices et les livrets ouverts à la page 5 sur les bureaux ; il vérifie que chaque élève a un crayon taillé. 
    • Pour les classes dont les élèves sont non-scripteurs, il a préparé des étiquettes autocollantes portant les syllabes chi ou cha, en cursive pour premier exercice. 
    • Il prépare le tableau de l'après-midi en recopiant intégralement la page 5 du livre Écrire et Lire au CP au tableau et le matériel nécessaire à l'expérimentation de l'après-midi (voir C2 : Questionner le Monde - 1, page 5)

    13 h 20 - 13 h 30 / 13 h 30  - 13 h 40 : Accueil et Temps incompressible

    • Accueil dans la cour. Penser à rappeler aux élèves qu'ils doivent aller boire et passer aux toilettes avant que la cloche sonne.
    • Mise en rang, exercices respiratoires de retour au calme, retour en classe, arrêt au vestiaire au besoin, entrée en classe sur la pointe des pieds en chuchotant.

    13 h 40 - 14 h : Écriture-lecture 

    Relations aux programmes : Lire : Identifier des mots de manière de plus en plus aiséeÉcriture : Maîtriser des gestes de l’écriture cursive exécutés avec une vitesse et une sûreté croissantes

    • Les élèves découvrent leur livret de lecture ouvert à la page 5 sur leurs bureaux. L'enseignant annonce le travail :

    Enseignant : Nous allons lire toute la page. Posez votre index sous le premier mot, comme ça.
    Gabrielle, lis-nous le premier mot...
    Déplacez votre index sous le deuxième mot, comme ça... Lis-nous ce mot, Hicham...
    Très bien. Déplacez votre index sous le mot suivant. À toi, Ilan....  

    • Etc. pour les 4 premières lignes.
    • Même travail avec 10 autres élèves pour la liste écrite en script des mots que les élèves savent reconnaître, puis à nouveau 10 autres pour la liste écrite en cursive.
    • L'enseignant passe entre les tables d'élèves pour replacer un index, un double décimètre au bon endroit. Le rythme doit être très rapide pour que chacun se sente encouragé.  
    • Il continue le travail, soit mot par mot, soit phrase après phrase (tout dépend de la réactivité des élèves, de leur attention lorsque ce n'est pas leur tour de lire, de leur facilité à reconnaître les mots) pour les phrases 1 à 8. Si un élève ne se souvient plus d'un mot, il le resitue dans l'un des deux textes lus :  

    Enseignant : Regarde ce mot, il commence par la lettre V puis continue avec la lettre U. Nous l'avons lu l'autre jour, à la première page. C'était le troisième mot : Tu... as... vvv... ? Oui, vu, bravo, tu t'en es souvenu ! Nous pouvons reprendre la phrase : Marie a vu ... continue !

    • Dans tous les cas, à la fin de chaque phrase, il relit lui-même la phrase lentement mais sans interruption trop marquée après chaque mot et pose quelques rapides questions de compréhension, y compris des questions qui réclament de s'intéresser à un implicite.
      
    • Une fois les 8 lignes déchiffrées, les élèves ferment leur livre et découvrent leur cahier d'exercices.
    • L'enseignant donne la première consigne  en montrant l'exercice concerné : « C'est un exercice que nous avons déjà fait mardi. Mais ici, ce sont les syllabes « chhhiiii » ou « chhhaaa» que nous devons prononcer. Nous écrirons soit l'une, soit l'autre selon celle que nous avons prononcée.  
    • Le travail est réalisé collectivement. L'enseignant sollicite l'aide des autres enfants pour qu'ils aident leurs camarades en difficulté à réaliser qu'à tel moment, dans château, machine, chameau, chat, chinois, ils articulent l'une ou l'autre des syllabes.
    • La fin de la séance est consacrée à lire, recopier en cursive (sauf classes d'enfants non-scripteurs stricts) et illustrer la scène demandée.
    • L'enseignant charge deux nouveaux élèves à ramasser les cahiers ouverts et à les pose sur son bureau.

    14 h - 14 h 45 : Questionner le monde

    Relation aux programmes : Pratiquer, avec l’aide des professeurs, quelques moments d’une démarche d’investigation : questionnement, observation, expérience, description, raisonnement, conclusion / Identifier ce qui est végétal / Développement des végétaux / Quelques besoins vitaux des végétaux

    14 h 45 - 15 h 15 : Littérature / Éducation physique et sportive

    Relation aux programmes : Littérature : Écouter pour comprendre [des messages oraux ou] des textes lus par un adulte. Éducation physique et sportive : S’exprimer par son corps et accepter de se montrer à autrui / Exprimer des intentions et des émotions par son corps dans un projet artistique individuel ou collectif

    • Expression orale : Chaque élève est appelé à s'exprimer sur ce qu'il vient d'entendre (selon le principe des moments de langage vus précédemment)
    • Pendant le temps restant, ils dessineront et découperont dans du papier noir un des personnages de l'histoire qu'ils pourront ensuite fixer en haut d'une pique à brochette en bois pour transformer leur personnage en marotte et pouvoir rejouer l'histoire avec leurs camarades pendant les ateliers en autonomie (Voir .

    15 h 15 - 15 h 30 : Récréation

    • Dans la cour, penser à rappeler aux élèves d'aller boire et de passer aux toilettes.

    15 h 50 - 16 h 00 : Temps incompressible

    Nota bene : Le cartable étant préparé tous les soirs de la même façon, les élèves gagnent en rapidité. L'enseignant se tiendra près des élèves plus lents pour les aider à ne pas perdre de temps lors de cet exercice.

    • Préparation des cartables (voir Mardi )

    16 h 00 - 16 h 20 : Écriture

    Relations aux programmes : Écriture : Maîtriser des gestes de l’écriture cursive exécutés avec une vitesse et une sûreté croissantes

    Trois cas possible :

    • Élèves non-scripteurs : Séances 1, 2, 3 et 4 du cahier Mes cahiers d'écriture, de chez MDI ; essais lettre i, sur l'ardoise, après démonstration par l'enseignant et essais élèves au tableau, puis dictée d'étiquettes (ou d'Alphas) :

    Enseignant : « Fixez l'étiquette des lettres qui disent « rrriiii » sur votre ardoise. Levez pour que je voie ! Très bien... Posez doucement l'ardoise sur votre table et enlevez l'étiquette et mettez maintenant, l'étiquette des lettres qui chantent « rrrraaa ». Attendez que je le dise pour lever votre ardoise. Tout le monde est prêt ?... Levez, avec l'ardoise tournée vers moi pour que je puisse lire... Très bien... Posez doucement, enlevez l'étiquette... Maintenant « chhhaaa»... Attendez que tout le monde ait fini... Levez ! Et puis « chhhhiiiii ».

    • Élèves dégrossis : Séances 1, 2, 3 et 4 du cahier Mes cahiers d'écriture, de chez MDI, puis essais en cursive sur l'ardoise : lettres a, i et r, après démonstration au tableau par l'enseignant puis essais d'élèves. Si les élèves y arrivent bien, au moins ligne de ri en cursive sur le cahier du jour (→ présentation préparée par l'enseignant) et éventuellement une ligne de ra

    La séance finit par la même dictée que pour les élèves non-scripteurs.

    • S'il sait que ses élèves ont appris à écrire en cursive l'année précédente : il a préparé une page de cahier seyes 3 mm sur laquelle on trouve, en cursive : la date, le titre, 4 lignes : ri, ra, cha, chi

    La séance finit par la même dictée que pour les élèves non-scripteurs mais les enfants travaillent à la craie ou au feutre effaçable, directement sur leur ardoise (ou sur leur cahier si tout le monde y est à l'aise (→ présentation préparée par l'enseignant). 

     16 h 20 - 16 h 30 : Poésie

    Relation aux programmes : Écouter pour comprendre des textes lus par un adulte / Conserver une attention soutenue lors de situations d’écoute / Mémoriser des textes

    • L'enseignant relit lentement la poésie, après avoir rappelé le titre et le nom de l'auteur.  
    • Ensuite, il redit les trois vers de la première strophe et les fait répéter par la classe, quelques petits groupes d'enfants, quelques enfants isolés.
    • Enfin, les enfants disent en chœur la première strophe et l'enseignant finit seul, ou avec le concours des enfants volontaires, les deux strophes suivantes.

    Dans la même série :

    CP : Les débuts en écriture-lecture (1) ; CP : Les débuts en écriture-lecture (2) ; CP : Les débuts en écriture-lecture (3) ; ...

    CP : Écriture-lecture, 1 mois plus tard... (1) ;


  • Commentaires

    1
    Sophie
    Vendredi 21 Septembre à 22:17

    Ce Joris, c'est un vrai phénomène !!!

    Tu devrais écrire un roman Akwabon, tu sais faire vivre tes histoires. Vraiment, je suis fan !!

      • Vendredi 21 Septembre à 22:55

        he On va continuer le blog, pour le moment. Ce n'est déjà pas si mal.

        Et puis, j'écris des jolis textes d'imprégnation graphémique pour les CP, aussi.

        PS : Joris existe, je l'ai rencontré. glasses

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :