• En recul de 30 % !

    En recul de 30 % !

    Je suis dépitée, ravagée, désespérée... Tels les écoliers français qui ont été testés par PIRLS, je suis en baisse de 30 %...
    Enfin, pas moi, mais les manuels scolaires que j'ai écrits... Mais c'est pareil. Surtout que, contrairement à l'année antérieure, je pouvais désormais compter sur les droits d'auteur supplémentaires que me procurerait Pour une Maternelle du XXIe Siècle.
    Celui-là, si j'ai bien compté, il s'en est vendu 245... en deux ans... la honte... la loose totale ! L'électricienne du cœur en vend des milliers en trois mois pendant que mes copines[1] et moi, nous n'arrivons péniblement qu'à un petit quart de mille en deux ans !

    Pour les autres, et tout particulièrement mes chouchous, Écrire et Lire au CP et Se Repérer, Compter, Calculer en GS, je n'ai pas encore reçu le décompte. Mais je crains le pire...

    Ce n'est pas tant pour l'argent que je ne toucherai pas que cela me tracasse à ce point. J'ai reçu tout de même juste assez pour contribuer à aider une famille pendant tout l'hiver. J'aurais bien sûr aimé pouvoir faire plus mais tant pis, c'est déjà ça.

    Ce n'est pas non plus d'avoir bûché, de m'être décarcassée pour aller au plus pratique, au plus efficace, d'avoir donné du temps, de la sueur et même des larmes pour défendre mon point de vue et tenter de rendre accessible un savoir, une expertise, des connaissances, appelez ça comme vous voulez...

    Non, ce qui m'attriste le plus dans l'histoire, c'est de voir que ces dix années d'efforts n'ont servi à rien... ou si peu... et que nos petits CP, nos jeunes CE1, sans parler des CE2 et des CM vivent toujours les mêmes expériences... Tout comme leurs petits frères et sœurs de maternelle, d'ailleurs.

    Ce qui me peine, c'est qu'il existe toujours des petits enfants qui, dès l'âge de deux ou trois ans, sont priés de reconnaître les lettres de l'alphabet, dont ils ne découvriront l'usage magique que trois ou quatre ans plus tard, s'ils l'apprennent jamais...
    C'est qu'ils aient toujours des professeurs qui ont besoin d'un « outil » particulier, d'un créneau inscrit à leur emploi du temps et d'une grille d'objectifs à atteindre quasiment tel jour à telle heure, pour leur faire « pratiquer la narration et la compréhension ».

    Ce qui me couvre de honte, c'est qu'il existe toujours des classes de GS où l'on exerce séparément les compétences phonologiques, la reconnaissance des lettres en majuscules, leur écriture, toujours en majuscules, et la compréhension orale et écrite, sans jamais proposer aux enfants de les associer entre elles ni leur faire découvrir l'extraordinaire conquête que cette mise en synergie offre sur un plateau...  

    Ce qui me fait bondir, c'est qu'il y ait encore une majorité de classes de CP où l'on continue, avec le succès que l'on sait, à psalmodier des syllabes une à deux fois par semaine et à écouter lire les adultes le reste du temps... C'est aussi que, dans les autres classes de CP, ce soit la psalmodie de syllabes qui tienne le haut de l'affiche et que les enfants n'aient accès à la lecture compréhensive qu'en récompense, après, s'il reste du temps...

    Ce qui me fait hurler de rage, c'est que, dans certains CE1, on puisse encore trouver jusqu'à un quart ou un tiers de non-lecteurs à la rentrée des classes. Que dans d'autres, un petit garçon mignon m'apprenne qu'« on ne lit pas d'histoires parce que c'est pour les CP » et que le travail de lecture se résume à la lecture, hebdomadaire, d'un « tableau de son » sans aucun intérêt narratif.
    Que dans ceux où on lit, on en soit encore et toujours à quatre ou cinq petits albums par an, parce qu'on est plus préoccupé à « faire trouver une thématique » aux enfants qu'à leur assurer un accès à la lecture rapide et immédiatement compréhensive.

    Et enfin, ce qui me désespère, c'est qu'après ces cinq à six années de gâchis, on n'ait toujours pas redressé la barre, que des élèves de huit à neuf ans (CE2) « étudient » en classe Roule Galette ou Le loup qui voulait changer de couleur, comme leurs petits frères et sœurs de maternelle, sans doute parce que, parmi eux, il y a de si faibles lecteurs que l'enseignant ne peut pas prétendre à plus.
    Ce qui m'horripile c'est que les remèdes proposés pour « guérir » les élèves des troubles que les méthodes préconisées ont causés sont toujours les mêmes, que de « fluence » en « enseignement de la compréhension », mes collègues continuent à atomiser les compétences de leurs élèves, persuadés qu'ils sont par leur hiérarchie, leurs formateurs et leurs maîtres es-pédagogie-de-la-lecture; qu'il n'est pas possible de procéder autrement.

    Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé d'agir sur les forums, les réseaux sociaux, ce blog, quelques journaux, mais non, rien, aucune ouverture.
    J'ai sans doute souvent joué le mauvais cheval, j'ai très certainement été trop cassante avec certains, je n'ai sûrement pas été assez prête à courber la tête quand on me le demandait. Cela m'a valu encore récemment des exclusions, des portes fermées. Cela me vaut surtout cette invisibilité, ce peu d'audience, cette absence de retours...

    C'est tellement rageant d'avoir la certitude de détenir non pas la panacée, mais tout de même des solutions pratiques et fiables et de ne pas parvenir à les diffuser, même quand on les donne[2]...

    Si le cœur vous en dit :

    Pour vos cadeaux de Noël, n'oubliez pas :

    Y aura-t-il de la pédagogie pour Noël ?

    CP : Mon enfant ne déchiffre pas

    Notes :

    [1] Françoise Svel, la correctrice, et Sophie Borgnet, l’illustratrice.

    [2] Je propose toujours un outil « révolutionnaire » en lecture pour la classe de CE1, ou même CE2. Je l’offre à qui le veut et je suis prête à dialoguer avec un éditeur sérieux, capable de lui donner une audience normale, pour une éventuelle édition papier.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Amélie
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 12:28

    Rassure-toi tu as des amis radins qui téléchargent et photocopillent un max...

      • Mercredi 6 Décembre 2017 à 13:29

        J'espère bien. C'est fait pour ça ! cool

    2
    h
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 13:20
    h

    Mon fils est scolarisé en école locale publique américaine, pas de français en journée.

    On a fait 10 jours d'alphas, 3 semaines de venot, et 2 mois après on touche le bout du livret 1. Et franchement c'est top ! J'avais peur au début en voyant ces longs textes, mais c'est tellement bien pensé, la réutilisation des sons, la progression etc

    Il déchiffre bien, un peu lentement (il a 4 ans 2 mois), ça dépend de la fatigue et motivation, confond parfois b et d, mais je sens les progrès jour après jour (on fait 5 min par jour je dirais, en we peut être 20 min).

    Je voulais qu'il apprenne à lire le français avant l'anglais pour éviter un apprentissage simultané des sons l'an prochain, et je sais qu'on va y arriver largement avec cette méthode ! Hier il a lu une page entière du bonhomme brioche sans erreur. L'histoire m'a l'air plus simple à lire que le petit chaperon rouge tout de même.

    On ne fait pas d'écriture (on essaye les vagues, zig zag) , il ne semble pas mûr pour former des lettres, mais on utilise les lettres mobiles cursives et scriptes pour composer les mots.

    donc un grand merci !

     

     

      • Mercredi 6 Décembre 2017 à 13:32

        Merci beaucoup, h. Ne vous inquiétez pas pour la confusion b/d, elle est tout à fait normale. Elle cédera d'elle-même quand il aura acquis la lecture courante. Pour l'aider, vous pouvez jouer avec des cubes, des jetons, des jouets que vous placerez « en miroir », en lui faisant verbaliser les différences, en lui demandant de reproduire l'un ou l'autre.

        Vous pouvez aussi vous servir du marque-page que je propose sur ce blog.

    3
    Marie
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 14:26

    Ne vous découragez pas. Comme le dit Amélie, dans l'ombre nous sommes nombreux (parfois avec peu de moyens financiers) qui utilisons vos ressources gratuites et les diffusons largement. Votre travail et votre générosité sont inestimables. Doucement mais surement les mentalités changeront ... Si cela ne vient pas des institutions cela viendra des personnes de la base ô combien importantes (parents comme enseignants) qui ont compris qu'il est urgent de revenir à l'essentiel ...

      • Mercredi 6 Décembre 2017 à 15:33

        Merci Marie pour votre témoignage. Je me décourage surtout de voir que ces livres, que j'estime intéressants, ne sont pas assez largement diffusés. Je paie le prix de mes erreurs.

    4
    cyriaque
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 15:53

    Non, ce n'était pas en vain. Une seule personne qui lit et s'inspire de votre pratique, c'est en un an 25 enfants "touchés", ce n'est pas assez, mais ce n'est pas rien.. (Et plus si on pense que cette personne va aussi partager son opinion.)

    Alors merci pour votre partage. :)

      • Mercredi 6 Décembre 2017 à 15:55

        Merci Cyriaque. Je voudrais tellement en toucher autant que ceux qui vendent des ....us et des ....o à tire-larigot depuis des années malgré les résultats catastrophiques de leur main-mise sur l'école et la lecture...

    5
    yolaine
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 21:30

    Nous sommes quelques unes à faire la pub de vos ouvrage et  e votre site dans la sphère iEF
    Nous y trouvons un certain écho

    C'est une goutte d'eau, mais elle ne demande qu'à grossir et au moins ces enfants connaitront Marie, Malo et leur chat Mimi

    Vos manuels de primaire aussi permettent à des enfants parfois perdus après 1,2 ou 3 ans d'école et de non-méthodes de reprendre pied et confiance en eux!

    Alors non, ce n'est pas pour rien! Et merci pour votre travail

    6
    Sandra Thii
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 21:30
    Vous verriez le niveau de mes CE1 par rapport à d autres classes car j utilise vos manuels à vous et aux collègues du grip...vous seriez remotivée !
      • Mercredi 6 Décembre 2017 à 22:26

        Merci Sandra de confirmer ce que j'ai constaté moi-même en utilisant ces méthodes.

    7
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 14:03

    Ce n'est pas parce que le résultat de vente des manuels est faible que cela correspond à une erreur de votre part! Le courant général n'est pas à cette pratique...malheureusement. Pourtant quel bonheur d'utiliser vos fichiers depuis deux ans! Je vois réellement la pertinence de votre travail! Je conseille plusieurs parents par mail et je les encourage toujours à utiliser votre matériel! Parfois, ça prend du temps avant qu'une idée fasse son chemin... Vous avez une haute idée de l'instruction et vous êtes dans un esprit de transmission généreux! L'époque est au clinquant et au business... pas étonnant que vous vous sentiez "à côté". Pourtant, pourtant! Notre époque a besoin plus que jamais de gens comme vous qui mettez le bien et le bon sens au-dessus de toute autre considération! Comment vous dire merci pour ce que vous avez accompli depuis 10 ans au nom des enfants à l'école et en IEF?

      • Jeudi 7 Décembre 2017 à 19:44

        C'est moi qui vous remercie, Brune, pour ce message très chaleureux.

    8
    Anne-Do
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 12:27

    En un mot : MERCI !

    Je rejoins le choeur consolateur ci-dessus: votre travail n'est pas un feu de paille ni une mode passagère. Votre travail issu de votre expérience et de votre reflexion n'est connu que par une minorité actuellement, à nous parents et enseignants de la divulguer. Les résultats parlent !

     

      • Vendredi 8 Décembre 2017 à 19:43

        Anne-Do, je vous remercie sincèrement pour vos encouragements.

    9
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 22:41

    Mais 245, c'est pas mal du tout!!! Tu veux savoir combien j'ai vendu de mes livres? he 
    Et puis, pense que pour un exemplaire vendu, il a été piraté 25 fois, 50 fois (la photocopieuse chauffe...), donc au final ça touche pas mal de monde, non? 
    Allez, courage! Tu fais un travail formidable!

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 09:45

        Oui ? Tu crois ? Je te fais confiance. J'ai calculé que, quand même, ça faisait, puisqu'il était sorti en juillet, environ 3 livres par semaine... C'est la folie Alvarez qui m'était montée à la tête, je crois.

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 13:27

        Mon dernier livre s'est vendu à environ 25 exemplaires papier en 1 an... Mon premier s'est vendu à 300 exemplaires... en 6 ans. wink2
        Ne te compare pas à Alvarez, elle a un gros éditeur (copinage, copinage...), sa mise en place en librairie a été colossale, elle a ses entrées dans les médias nationaux et a donc eu une promo d'enfer option matraquage médiatique... Quel que soit le contenu de son livre, elle aurait de toute façon vendu  beaucoup d'exemplaires.
        245 exemplaires pour un livre d'un éditeur microscopique, sans diffuseur/distributeur, sans mise en place libraire ou disponibilité sur Amazon/fnac, sans promo dans les médias, ben c'est vraiment pas mal!

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 21:16

        Tu me rassures. Il me semblait que c'était peu mais tu as raison, dans ces conditions-là, c'est encourageant.

        Le manuel Lecture et Expression que j'envoie à qui me le demande en est à plus de 175 envois depuis que je note. Et j'en avais déjà envoyé au moins une vingtaine avant.

        Tu penses que ça vaudrait le coup que je l'auto-édite ?

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 22:31

        L'autoédition, c'est un groooos travail (et demande une mise de fonds non négligeable) si on veut faire cela dans les règles de l'art. Après tu peux faire ça en édition à la demande via un site type "lulu.com", on peut publier sans débourser un sous et à moindre peine, mais on ne maîtrise pas la chaîne de vente.

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 23:50

        OK, merci...

    10
    Normandyx
    Vendredi 29 Décembre 2017 à 16:03

    AU XIX ème, le plus gros vendeur de livres était Eugène Sue grâce à ses feuilletons dans la presse, Victor Hugo était assez loin derrière en termes de ventes, aujourd'hui, plus personne ou presque n'a lu un livre entier d'Eugène Sue et son nom même est ignoré... Victor Hugo s'en sort plutôt bien... 

      • Vendredi 29 Décembre 2017 à 20:03

        La comparaison est flatteuse... Merci Normandyx et belle et bonne année 2018 à toi et aux tiens !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :