• EPS2 : GS à CE2 (1)

    EPS2 : GS à CE2 (1)

    Un peu plus âgés = un peu plus de règles.

    Après EPS : MS à CE1 (1), nouvelle série de documents pour pratiquer l'EPS avec sa classe d'élèves de 5 à 9 ans.

    Cette fois, une collection que j'aimais beaucoup et qui a complètement disparu des radars alors qu'elle est plutôt récente (2005).

    EPS2 : GS à CE2 (1)

    Comme le document est illustré, j'ai tout simplement scanné les pages. Et la couverture, pour que vous la voyiez.

    Si toutefois vous avez dans votre école d'autres livrets de la même collection, je suis preneuse des scans que je diffuserai en votre nom (j'ai aussi Les jeux d'attaque-défense, et je viens de trouver d'occasion Jouer avec le petit matériel ; ceux-là, je n'en ai pas besoin).

    Chaque livret est consacré à un domaine sportif différent :

    • Jouer avec le petit matériel
    • La bicyclette à l'école
    • Les activités athlétiques
    • Les activités gymniques
    • Les activités physiques d'expression
    • Les jeux collectifs
    • les jeux de raquettes
    • Les patins à roulettes
    • L'escalade, les activités d'orientation

    Celui que je vous présente aujourd'hui pour sa première partie traite des Activités athlétiques.

    Présentation :

    Il débute par une courte présentation, pas trop jargonnante et une récapitulation des compétences que ces activités chercheront à développer (compétences visées par les programmes 2002).

    Je n'ai pas regardé si ça avait évolué depuis. Ce que je sais en revanche, c'est qu'un enfant de Cycle 2 – c'est-à-dire de GS, CP ou CE1 à l'époque et de CP, CE1 ou CE2 désormais – est resté un enfant de 5 à 9 ans avec les capacités motrices et conceptuelles d'un enfant de 5 à 9 ans.

    Télécharger « Les activités athlétiques - présentation.pdf »

    Les séances :

    Les 6 premières traitent de la course. Les suivantes, que je scannerai bientôt, se répartissent en 3 séances pour le saut et 2 séances pour le lancer. Une dernière fiche est appelée Séance d'évaluation, je ne l'ai jamais lue, nous verrons ensuite ce que nous en ferons.

    Vous verrez que les séances sont prévues pour durer de 40 à 50 minutes. Personnellement, j'en exploitais une plusieurs jours de suite, de façon à ce que les enfants se voient progresser :

    le 1er jour, nous faisions les parties MISE EN TRAIN, PHASE DE DÉCOUVERTE et RETOUR AU CALME

    le 2e jour, nous faisions à nouveau la partie MISE EN TRAIN, puis, s'il y en avait une, la partie CONSOLIDATION et enfin la partie RETOUR AU CALME. Sinon, c'était la même séance que la veille.

    le 3e jour était identique au 2e jour.

    le 4e jour, nous commencions à nouveau par la MISE EN TRAIN, suivie d'une courte phase de CONSOLIDATION, puis de la PHASE DE MAÎTRISE et enfin le traditionnel RETOUR AU CALME.

    Généralement, surtout avec des élèves jeunes (GS ou CP), après ces quatre jours passés à faire une séquence d'athlétisme, je variais et passais à une séquence différente, soit pour pratiquer autre activité athlétique (saut ou lancer si j'avais fait course, par exemple) ou carrément pour passer totalement à autre chose (jeux collectifs, gymnastique, jeux de raquettes, ...) de manière à ne pas lasser ceux qui n'y excellaient pas d'une part et à laisser du temps au temps d'autre part.

    Comme ces séquences étaient courtes, je pouvais ainsi revenir au même domaine quelques semaines plus tard et constater avec les enfants les progrès que tous avaient faits.

    Avec des plus grands (CE1 ou CE2), j'étalais la séquence « Activités athlétiques » sur 2 semaines en faisant 2 fiches successives de la méthode.

    Vous me direz si vous voyez cela comme moi, mais il me semble qu'à part la première dont nous reparlerons, ces fiches sont graduées dans la difficulté. Avec les plus jeunes,je pense qu'il vaut mieux démarrer par la Séance 2 avant de passer à la Séance 3 et ainsi de suite.

    Bien sûr, avec des grands, on peut sauter les premières et attaquer tout de suite un problème repéré chez de nombreux élèves en négligeant les activités de base qu'ils maîtrisent déjà. 

    Nota bene :

    Certaines des fiches présentent après la séance une fiche intitulée AUTRES SITUATIONS EXPLOITABLES. Je ne les ai jamais exploitées d'après le fichier mais les jeux qu'elles proposent sont intéressants et je les ai pratiqués souvent.

    → Certains peuvent être appris aux élèves pour qu'ils les exploitent seuls pendant la récréation,

    → d'autres peuvent être organisés pendant des temps exceptionnels, une sortie scolaire avec ou sans nuitée ou une kermesse par exemple.

    J'aurais dû les scanner à part mais bon, tant pis, je vous ai expliqué à quoi elles servent, j'espère qu'il n'y aura pas de confusion avec la séance elle-même.

    Séance dite « d'introduction » à l'athlétisme :

    Cette séance, la première du livret, me semble difficile à organiser en tout début d'année scolaire, contrairement aux suivantes qui, elles, peuvent se faire dès les premières semaines de classe.

    En effet, elle réclame que les élèves soient capables de :

    → s'organiser entre eux pour sortir et installer ensemble le matériel selon nos consignes (très variées et compliquées)

    → écouter 6 consignes relatives à 6 activités différentes et les retenir

    → mener seuls un atelier, sans tricher ni chercher à se favoriser par rapport aux autres enfants du groupe, en essayant tous et à tout instant de tendre vers le mieux, comme nous le proposait l'autre méthode

    → répertorier toutes les actions réalisées sans que cela tourne à l'éternel duo « Bureau des plaintes et dénonciations » (vous savez les dialogues du genre : « Eh ben moi je voulais faire ci mais y'a Bulldozer qui m'a bousculé » - « Wouah l'autre ! C'est même pas vrai, c'est lui qui voulait faire deux tours pask'y disait qu'il avait raté et que t'avais dit qu'on avait le droit de recommencer » - « Ah non, c'est pas vrai ! Hein, Tendre Violette, que c'est pas vrai ? Ah, t'as vu ? Voilà, c'est pas vrai, maîtresse, j'te jure ! - ad libitum... »)

    Le travail en ateliers codifiés par l'adulte, m'a toujours semblé être le plus compliqué qu'il soit pour les enfants. En effet, on demande à des petits « nombrils sur pattes » – qui, même à la maison, ont de la peine à ne pas se considérer comme le centre du monde – d'être altruistes, sérieux et concentrés sur un but extérieur, et ceci en totale autonomie, loin du regard bienveillant des adultes alors que ce sont justement ces mêmes adultes qui ont organisé et ordonné les tâches à accomplir.

    C'est pourquoi je n'hésiterai pas à repousser à beaucoup plus tard cette fiche qui propose de :

    ♠ faire installer 6 cerceaux ici, un tremplin et un gros tapis là, un mur cible et des balles ailleurs et encore 3 autres ateliers différents par 25 enfants ou « nombrils sur pattes » (Soyons fous et rêvons que nos dirigeants vont dès cette année corriger cette grossière erreur de leurs prédécesseurs : croire qu'on peut faire du bon boulot avec des classes de 26 à 35 élèves de moins de 15 ans !)

    ♠ expliquer 6 consignes différentes à 6 groupes d'enfants qui piaffent d'impatience, tripotent tout et commencent déjà à se chamailler pour savoir qui sera premier à réaliser la tâche proposée (ou toute autre tâche qui leur germera dans l'esprit vu qu'ils ont arrêté d'écouter les consignes dès qu'ils se sont rendu compte que Tyran 1er avait la ferme intention de passer avant eux tous..)

    ♠ mener ces 6 ateliers de front, en étant au four et au moulin, sans froisser ces 25 individualités tout en encourageant chacun à tendre vers le mieux et ça quelle que soit sa personnalité : tyran, petit roi, bulldozer, chipie, discrète violette, pépère tranquille, Speedy Gonzalez ou autre (toutes ces catégories s'entendant tant au masculin qu'au féminin)...

    Voilà. Vous connaissez mes limites maintenant. Je suis une fervente partisane du travail de groupe qui apporte quelque chose aux enfants parce qu'ils l'ont désiré, souhaité, proposé, programmé et organisé.

    En revanche, le travail de groupe qui complique la vie des enfants autant que celle de leur enseignant, c'est non, définitivement non. Je préfère fédérer le groupe-classe d'abord et puis, plus tard, bien plus tard, quand je les sentirai prêts, après avoir fait toutes les autres fiches par exemple, je ferai cette fiche 1 parce que je saurai que ce sera un plaisir partagé par tous. (Sauf Tyran 1er, mais lui, le pauvre, c'est certainement le plus à plaindre de tous nos élèves !)

    Voilà la bête ! À vous de voir si vous sentez votre bande de zozos capable d'une telle maîtrise maintenant, ou si vous gardez ça pour le mois de juin, lorsque tout le monde sera habitué à tendre vers le mieux. 

    Télécharger « 1. Courses, sauts, lancers.pdf »

    Séances Courir :

     Et maintenant le vrai travail progressif :

    2. Courir

    Je découvre (ou re-découvre) que je sais courir de différentes façons et à différentes allures ; je cherche à maîtriser ces allures ; je m'en sers pour maîtriser mes déplacements en courant
     

    Bonus : j'apprends quelques jeux de récré (chat perché ; chat deux ; écureuils en cages ; épervier ; loup dans la bergerie ; rivière aux crocodiles)

    Télécharger « 2. Courir.pdf »

    3. Courir vite

    Je cherche à courir vite - je m'entraîne : à démarrer vite au signal, à courir vite, à ne pas ralentir avant la fin  - j'organise une compétition pour évaluer mes marges de progrès
     

    Bonus : j'apprends deux jeux à pratiquer lors d'une sortie nature ou sur un stade au cours d'une rencontre inter-classes (course aux drapeaux, course à la rencontre).

    Télécharger « 3. Courir vite.pdf »

    4. Courir avec des obstacles

    Je cherche à courir vite malgré la présence d'obstacles - je m'entraîne à à courir vite, en ligne droite, en franchissant des obstacles variés  - je prends conscience de l'unité de la course malgré les franchissements que j'effectue - je cherche à réduire l'incidence des obstacles sur ma vitesse

    Télécharger « 4. Courir avec des obstacles.pdf »

    5. Course de relais

    Je sais que j'appartiens à une équipe - je coopère avec mes partenaires - je transmets un objet dans le sens de la course - je cherche à améliorer cette transmission - je travaille la maîtrise de soi et la vélocité

    Bonus : J'apprends deux jeux à pratiquer lors d'une rencontre d'athlétisme ou une kermesse : Relais des nœuds, relais en ligne, relais avec obstacles

    Télécharger « 5. Courses de relais.pdf »

    6. Courir longtemps

    Je cherche à courir régulièrement pour pouvoir courir longtemps - je prends conscience de l'allure et, indépendamment, de la durée - j'adapte mes déplacements à différents types d'environnements - je découvre que, pour courir longtemps, il faut modérer l'allure - je cours régulièrement à allure relativement modérée - je suis capable de courir plusieurs minutes sans m'arrêter

    Bonus : J'apprends 2 jeux, l'un pour une rencontre inter-classes, l'autre lors d'une sortie en pleine nature (progression d'entraînement et parcours dans la nature). 

    Télécharger « 6. Courir longtemps.pdf »

    Dans la même série :

    En cours de rédaction.

    ... ; EPS2 GS à CE2 (2) : Sauter ;


  • Commentaires

    1
    pepeg
    Samedi 4 Septembre à 20:31

    Un grand merci pour ce partage! C'est clair et très bien expliqué.Cela va beaucoup m'aider!

    2
    Sissou
    Mercredi 8 Septembre à 08:04
    Merci beaucoup! Très clair et facile à mettre en place
      • Mercredi 8 Septembre à 10:55

        Merci Sissou. N'hésitez pas à venir commenter après utilisation.

    3
    Emilie
    Mercredi 8 Septembre à 08:57

    Merci pour le partage de ce document simple et efficace.

    Je suis décidée à faire de l'EPS au quotidien cette année avec ma classe de CE1-CE2 et il va m'être utile. Vivement la suite...

     

    Bonne journée Catherine

     

    Emilie

      • Mercredi 8 Septembre à 11:05

        Bon courage, Emilie. Vous verrez, il y aura forcément quelques séances qui sauteront dans l'année mais, si vous gardez ce cap, vous arriverez à tenir le rythme de plus en plus facilement.

        Le passage aux 24 h a été une calamité pour l'EPS, parce que trop de personnes bien intentionnées ont cru que les communes allaient réellement prendre le relais. Les mal intentionnées savaient très bien que ça n'aurait pas lieu mais ils s'en fichaient, leur but était ailleurs : la bête résiste mais petit accroc par petit accroc, ils avancent sur leur chemin de destruction de l'école publique à la française, très différent des modèles anglo-saxons qu'ils appellent de leurs vœux;

        Quant à notre ministre, lui, c'est un médiatique, il lance des trucs qui vont faire plaisir aux parents et aux journalistes sans chercher à savoir l'existant, le possible et le réel. Il y a 4 ans, c'était la rentrée en musique et les chorales dans toutes les écoles, l'année d'après les évaluations CP et CE1 à la mode Dehaene avec ce texte qui restera dans toutes les mémoires de PE de CE1. Cette année, grâce (ou à cause) des Jeux Olympiques, c'est l'EPS 30 minutes par jour (alors qu'il y avait 45 minutes jusqu'alors). Là-dessus, les IEN embrayent comme des sauvages, c'est 30 minutes en plus ! Comme s'il était réaliste de faire 1 h 15 d'EPS par jour, en plus des 30 minutes de récréation, des 1 h 15 de mathématiques, des 2 h à 2 h 30 de français, des 30 minutes d'arts (dont la chorale qui n'a pas été supprimée, que je sache), des 20 minutes d'anglais, des 15 minutes d'EMC et des je ne sais plus combien de minutes de QLM/histoire/géographie/sciences !

        Un truc intéressant doit néanmoins subsister, c'est que les enfants ont besoin de se mouvoir tous les jours et que, contrairement à ce que disaient certains programmes des années précédentes, on ne peut pas annualiser le temps d'EPS.

    4
    Emilie
    Mercredi 8 Septembre à 12:46
    Emilie
    Je ne savais même pas que le ministre préconisait 30 minutes d'EPS par jour ! Ça fait un bon moment que je n'écoute pas ce qu'ils racontent aux infos, ministres, journalistes et autres commentateurs de l'école. Tout le monde a un avis sur notre métier, et ça me met les nerfs en pelote. Est-ce que je vais expliquer au plombier comment bien réparer une fuite d'eau? Quant aux IEN, je sais bien que nous n'avons rien à attendre d'eux. Il existe peut-être des exceptions, mais ça fait longtemps que je travaille sans (malgré ?) leurs avis et directives aussi autoritaires qu'ephemeres... Pour en revenir à l'EPS, j'essaie en ce moment de faire un emploi du temps potable, et c'est dur de tout caser ! Je n'ai que 4 séances de maths, et je ne veux rien enlever pour en faire une cinquième...
      • Jeudi 9 Septembre à 10:12

        Peut-être un petit quart d'heure intitulé "Calcul Mental" en début d'après-midi ?... ou le matin en arrivant.

    5
    Magali
    Mercredi 8 Septembre à 17:13
    Magali

    Merci beaucoup pour le partage de votre travail. Je vous suis déjà en orthographe graphémique ;)

      • Jeudi 9 Septembre à 10:13

        De rien, Magali. Ce n'est pas la peine que ces méthodes dorment dans les placards alors qu'elles pourraient rendre de grands services à beaucoup.

        Bonne année scolaire à vous !

    6
    Nadège P
    Jeudi 30 Septembre à 03:50

    Merci pour se partage! Je ne me sens vraiment pas calée en EPS et ce document très clair va m'aider à me lancer plus régulièrement!

    7
    Elzorg
    Dimanche 3 Octobre à 09:13

    Oh ! Merci Catherine pour ces documents !

      • Mardi 5 Octobre à 11:26

        Et merci Elzorg de t'intéresser à mon travail ! smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :