• CE1 : Aborder la lecture d'écrits très spécialisés

    CE1 : Aborder la lecture d'écrits très spécialisés

    Imaginons que, peut-être pour relever un pari, vous décidiez de faire étudier en classe le texte suivant, donné sans illustration :

    Passe une bonne nuit !

    Pendant un tiers de ta vie, tu vas dormir. Ce temps n'est pas perdu. 
    Tous les animaux dorment, c'est obligatoire pour vivre.
    Pendant le sommeil, plusieurs cycles se suivent : le sommeil lent léger, le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal.
    Lorsque le soleil se couche, une glande libère l'hormone du sommeil qui t'aide à t'endormir : la mélatonine. 
    Cette glande est située dans ton cerveau et s'appelle glande pinéale car elle ressemble à une pomme de pin. 
    À ton âge, tu dors très vite profondément, aucun bruit ne peut te réveiller, c'est le rôle du sommeil lent. 
    Pendant ce temps, ton corps se repose. 
    Tu rêves surtout pendant ton sommeil paradoxal. Ton cerveau a besoin d'autant d'énergie que le jour pour inventer des histoires folles.

    Voilà. Ne me demandez pas d'où vient ce texte, je ne le sais pas. Je l'ai trouvé sur internet où on m'a affirmé qu'il était prévu pour  la lecture autonome d'élèves de CE1, dans le courant du mois de septembre.

    Je le trouve très ardu et vous propose, toujours si vous avez envie de l'étudier en classe de procéder ainsi.

    Questionner le monde (Vivant) - durée : 30 minutes

    Relations aux programmes : Pratiquer, avec l’aide des professeurs, quelques moments d’une démarche d’investigation : questionnement, observation, expérience, description, raisonnement, conclusion. / Communiquer en français, à l’oral et à l’écrit, en cultivant précision, syntaxe et richesse du vocabulaire. / Lire et comprendre des textes documentaires illustrés. / Extraire d’un texte ou d’une ressource documentaire une information qui répond à un besoin, une question. / Développer un comportement responsable vis-à-vis de l’environnement et de la santé grâce à une attitude raisonnée fondée sur la connaissance.
    Connaître des caractéristiques du monde vivant, ses interactions, sa diversité. / Reconnaître des comportements favorables à sa santé .

    1. Distribuer le dessin ci-dessus aux enfants (vous le trouverez en taille réelle ici : https://www.rts.ch/2018/02/01/14/43/5244186.image?w=1000&h=612) et en afficher une version agrandie au tableau.

    2. Les laisser dialoguer 5 minutes autour de l'image.

    3. Faire lire les légendes une à une. Laisser de côté les heures dont le décompte n'apparaît pas dans le texte de lecture.

    4. Après chaque légende, réengager le dialogue. Que disent-ils ? Qui peut me donner une définition de ce mot ? Qui peut l'employer dans une phrase ?
    Au cours de ce dialogue, dans ses interventions, ajouter l'adjectif lent aux termes  sommeil (lent) léger, sommeil (lent) profond car il apparaîtra dans le texte de lecture. 
    Profiter aussi de ce moment pour expliquer l'image du mouton que l'on compte pour s'endormir, puis dire que ce faux mouton est en fait une hormone (= un produit chimique)
    appelée mélatonine fabriquée par une glande (= un petit organe qui fabrique des produits chimiques et les envoie dans le corps ou en dehors du corps) en forme de pomme de pin qu'on appelle la glande pinéale. Écrire ces mots au tableau et les illustrer de petits dessins.
    Rassurer les élèves en leur disant qu'ils reverront tout cela au collège et au lycée et qu'ils ne sont pas encore obligés de retenir tous ces mots très compliqués.

    5. Faire récapituler les différentes étapes d'un cycle de sommeil et en profiter pour expliquer qu'au cours d'une nuit de sommeil, il y a plusieurs cycles.
    Récupérer plusieurs de ces images auprès des élèves et les afficher au tableau (faire disparaître la partie endormissement à partir du deuxième cycle de sommeil) en expliquant :
    « Pendant une nuit de sommeil, plusieurs cycles se suivent :
           - Premier cycle : après quelques minutes d'endormissement, sommeil lent léger, sommeil lent profond, nous dormons profondément, aucun bruit ne peut nous réveiller, notre corps se repose, puis sommeil paradoxal, nous rêvons et nous dépensons beaucoup d'énergie. 
           - Deuxième cycle : sommeil lent léger, sommeil lent profond, nous dormons profondément, aucun bruit ne peut nous réveiller, notre corps se repose, puis sommeil paradoxal, nous rêvons et nous dépensons beaucoup d'énergie.
           - Troisième cycle : sommeil lent léger, sommeil lent profond, nous dormons profondément, aucun bruit ne peut nous réveiller, notre corps se repose, puis sommeil paradoxal, nous rêvons et nous dépensons beaucoup d'énergie.
            - Etc. jusqu'à ce qu'il y ait environ 9 h à 12 h de sommeil, sachant que chez l'enfant de 6 à 8 ans, les cycles durent plutôt 120 minutes que 90.

    À partir du troisième ou quatrième cycle, prétexter la fatigue pour obtenir l'aide des enfants dans la récitation des phases de sommeil d'un cycle

    6.     - Dessiner un grand disque au tableau, dire qu'il représente une journée entière de la vie d'un enfant de leur âge.
             - Le partager en trois tiers et en colorier un d'une couleur particulière et les deux autres d'une autre couleur.
            - Expliquer que lorsqu'on partage quelque chose en trois parts égales, chaque part s'appelle un tiers.
            - Écrire alors un tiers à côté de chacun des tiers et les faire compter. Dire : « Il y a trois tiers dans un disque entier ».
            - Faire remarquer que les mots trois et tiers comment par la même lettre et que cela aide à s'en souvenir. Les faire jouer à répéter « Tttttrois, Tttttiers » à plusieurs reprises.

    7. S'il reste du temps, faire récapituler aux enfants ce qu'ils ont appris en s'aidant de tout ce qu'il y a au tableau (affiches des nombreux cycles de sommeil se succédant au cours d'une nuit, disque de la journée avec durée de sommeil apparente et dessins et mots pour glande pinéale, hormone, mélatonine ).

    7. Laisser reposer un jour ou deux, si possible en laissant affiché au mur les différentes informations (affiche composée hors de la présence des enfants, du type carte mentale) à hauteur d'enfants puisqu'ils puissent aller l'observer.

    Lecture oralisée - durée : 45 minutes

    Nota bene : Ce texte n'est absolument pas adapté aux nombreux élèves non-lecteurs qui sont scolarisés au CE1 en cette rentrée 2018. Pour eux, cette activité est inaccessible. Remplacer cet exercice par un travail d'imprégnation graphémique sur des phrases qui seront à leur portée, tant au point de vue du décodage qu'à celui de la compréhension.

    Relations aux programmes :
    L
    ire :
    Identifier des mots de manière de plus en plus aisée. / Comprendre un texte. / Pratiquer différentes formes de lecture. / Lire à voix haute. / Contrôler sa compréhension.
    Comprendre le fonctionnement de la langue : Identifier des relations entre les mots, entre les mots et leur contexte d’utilisation ; s’en servir pour mieux comprendre. / Étendre ses connaissances lexicales, mémoriser et réutiliser des mots nouvellement appris.

     

    Matériel : un texte écrit en gros au tableau, un texte pour chaque élève (je vous ai dispensé de la mise en page du texte initial, très brouillonne, mais j'ai essayé de garder la taille de caractères) ; l'affiche préparée après la séance de Questionner le Monde (domaine du vivant)

    1. Avant de distribuer le texte aux élèves, leur expliquer que ce qu'ils vont lire va sans doute leur rappeler quelque chose dont la classe a parlé très récemment et qui est encore affiché sur un des murs.

    2. Dévoiler le texte écrit au tableau et faire lire le titre par un premier élève, à voix haute.

    Passe une bonne nuit !

    Demander alors aux élèves s'ils savent à quel affichage le texte semble se rapporter. Accepter toutes les réponses mais demander de les argumenter.
    Faire sérier les hypothèses et demander laquelle nous conserverons.

    3. Confirmer leur choix. Placer l'affiche face à eux et en faire alors rappeler rapidement les différentes parties. Favoriser le réemploi du lexique spécialisé mais ne pas l'exiger des élèves. En revanche, l'employer soi-même.

    4. Distribuer le texte aux élèves. Selon le niveau de la classe, on travaillera :

    • surtout sur le texte au tableau (classe faible),
    • alternativement sur le texte du tableau et et sur celui distribué aux élèves (classe de niveau moyen)
    • uniquement sur celui distribué aux élèves (classe de niveau très élevé en ce début d'année de CE1). 

    5. Dès le texte distribué, faire lire la première phrase à un des élèves n'ayant pas encore lu à voix haute :

    Pendant un tiers de ta vie, tu vas dormir.

    Demander aux élèves de reformuler et expliquer cette phrase et son lexique. Au besoin, montrer le disque colorié en 1/3 et 2/3. Faire rappeler la signification du mot tiers et la façon dont on peut mémoriser le nombre de tiers dans un disque entier (ttttrois... tttttiers...).

    Nota bene : À partir de maintenant et jusqu'à la fin de l'exercice, le lecteur de la phrase proposée sera toujours un des élèves n'ayant pas encore lu à voix haute.

    6. Recommencer avec la deuxième phrase. 

    Ce temps n'est pas perdu. 

    Demander aux élèves de reformuler et d'expliquer pourquoi on nous dit cela. Les élèves pourront bien entendu se référer à l'affiche pour toute explication. Faire valider les réponses des uns par les autres.

    Exemple de réponses :

    • Parce qu'on se repose.
    • Parce qu'on fait des rêves agréables 
    • Parce que tout le monde dort alors c'est du temps normal.
    • Parce que c'est obligé de dormir.
    • Parce qu'on reprend de l'énergie

    7. Phrase 3 :

    Tous les animaux dorment, c'est obligatoire pour vivre.

    Reformulation et explications données par les élèves. Accepter que les élèves parlent un temps (bref) de leurs animaux familiers et de leurs habitudes de sommeil. Ce sont des petits, même lors d'une lecture très spécialisée, ils ont besoin de s'entourer de leur univers.

    8. Phrase 4 :

    Pendant le sommeil, plusieurs cycles se suivent : le sommeil lent léger, le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal.

    Reformulation et explications données par les élèves. Les élèves pourront bien entendu se référer à l'affiche pour toute explication. Faire valider les réponses des uns par les autres.
    Ne pas exiger que les enfants se souviennent de tous ces termes, leur expliquer que ce texte est justement là pour soulager leur mémoire en lui évitant d'avoir à les retenir par cœur : s'ils en ont besoin, ils sauront où les retrouver.

    9. Phrase 5

    Lorsque le soleil se couche, une glande libère l'hormone du sommeil qui t'aide à t'endormir : la mélatonine. 

    Reformulation et explications données par les élèves. Les élèves pourront bien entendu se référer à l'affiche pour toute explication. Faire valider les réponses des uns par les autres.
    Ne pas exiger que les enfants se souviennent de tous ces termes, leur expliquer que ce texte est justement là pour soulager leur mémoire en lui évitant d'avoir à les retenir par cœur : s'ils en ont besoin, ils sauront où les retrouver.

    10 : Phrase 6 :

    Cette glande est située dans ton cerveau et s'appelle glande pinéale car elle ressemble à une pomme de pin. 

    Élèves : Reformulation, explications à l'aide de l'affiche et rappel du rôle de l'écrit « adjuvant de la mémoire ». Écrire au tableau les mots pomme de pin et pinéale de façon à ce que les lettre p.i.n soient exactement les unes en-dessous des autres et réexpliquer :
    « Ces mots se ressemblent et les « choses »
    qu'ils représentent ont un point commun. Bientôt, nous saurons dire que ce sont des mots de la même famille. Peut-être l'avez-vous déjà fait de temps en temps au CP ?... » Accueillir quelques (brèves) réponses.

    11 : Phrase 7 :

    À ton âge, tu dors très vite profondément, aucun bruit ne peut te réveiller, c'est le rôle du sommeil lent. 

    J'aurais dit la caractéristique plutôt que le rôle qui, lui, va être donné dans la phrase suivante ; mais bon, jouons le jeu jusqu'au bout.

    Élèves : Reformulation, explications à l'aide de l'affiche. Expliquer que si l'écrit peut, de temps en temps, aider la mémoire en conservant pour elle les notions compliquées, ici, ce n'est pas nécessaire car c'est une notion simple qu'ils peuvent retenir.
    Leur demander s'ils peuvent rappeler à quoi sert le sommeil lent léger puis profond. Les féliciter s'ils s’en souviennent ; s'ils ne s'en souviennent pas, dire que ce n'est pas grave et passer à la phrase suivante. 

     

     

    12 : Phrase 8 :

    Pendant ce temps, ton corps se repose. 

    Élèves : Reformulation, explications à l'aide de l'affiche. Demander pourquoi nous avions dit que ne pas savoir répondre à la question « À quoi sert le sommeil lent léger puis profond », ce n'était pas grave.

    Exemple de réponses :

    • Parce que on allait bientôt avoir la réponse
    • Parce que le texte nous le disait juste après 

    Demander ensuite s'ils pensent que c'est une phrase qu'ils peuvent mémoriser ou s'ils auront besoin de la rechercher dans le texte pour se la rappeler. Accepter toutes les réponses argumentées.

     

     

    13 : Phrase 9 :

     

    Tu rêves surtout pendant ton sommeil paradoxal.

    Élèves : Reformulation, explications à l'aide de l'affiche. Demander si c'est une phrase qu'ils pourront mémoriser ou s'ils risquent d'avoir besoin du texte pour s'en souvenir. Accepter toutes les réponses argumentées.

    Exemple de réponses :

    • Oui parce que c'est court
    • Non parce que le mot paradoxal est difficile
    • Oui parce que je penserai aux dessins de l'affiche et aux mots écrits en violet (sommeil paradoxal = rêves)

    14 : Phrase 10 :

    Ton cerveau a besoin d'autant d'énergie que le jour pour inventer des histoires folles.

    Élèves : Reformulation, explications à l'aide de l'affiche. Faire expliquer rapidement le mot énergie (= force, puissance, tonus). Demander à quoi ils utilisent cette énergie le jour. Les laisser raconter (brièvement) leur univers familier car l'épreuve a été lourde pour eux.

    Nota bene : Ce texte ne présentant pas un très grand intérêt pour un enfant de 6 ans 8 mois à 7 ans 8 mois, on ne le relira pas, ni en entier, ni paragraphe par paragraphe. Les enfants auront d'autres occasions dans leur vie de se retrouver confrontés au lexique et aux notions qu'il contient.

    Prolongements :

    Les tiers

    Matériel : des drapeaux de différents pays d'Europe.  

    Faire rappeler ce qu'est un tiers. Demander aux élèves de trier leurs drapeaux en deux familles :

    • celle où la surface du drapeau est partagée en trois tiers
    • celle où la surface du drapeau n'est pas partagée en trois tiers

    Familles de mots

    Matériel (à de très nombreuses reprises dans l'année) : les textes de lecture  - la partie « Lexique » du manuel (ou fichier) d'étude de la langue - les dictées - les textes lus pendant les séances Matière, Vivant, Espace, Temps du programme de Questionner le monde - les poèmes - les chants - ...  

    À l'occasion de recherches sur le sens d'un mot précis, faire chercher des mots de la même famille. Rappeler à cette occasion le nom de la glande qui ressemble à une pomme de pin et ce que nous avions dit sur son nom.
    Au fur et à mesure de l'année, enrichir ce propos de tous ceux que nous aurons tenus au sujet des familles de mots.

    Travail individuel sur le texte

    Nota bene : Ce texte étant selon moi bien trop difficile pour être travaillé en autonomie, surtout en début d'année, le travail individuel sur le texte devra être très simple et se dérouler tout de suite après une relecture oralisée du texte, effectuée par les élèves, paragraphe par paragraphe.

    Il consistera à :

    • cocher des réponses exactes dans un QLM (exemple : l'hormone qui favorise l'endormissement est : la mélatonine - la nuit - le lit ; la glande pinéale ressemble à : un lapin - une pomme de pin - un peintre ; dans un disque entier, il y a : juste un  tiers - juste deux tiers - juste trois tiers ; ... ) 
    • relier des informations (exemple : sommeil lent → se reposer ; sommeil paradoxal → faire des rêves ; ... )
    • relier des dessins et des mots (tiers ; glande ; hormone ; sommeil paradoxal ; sommeil lent)

    plutôt qu'à :

    • répondre par des phrases complètes à des questions
    • donner des définitions
    • calculer la durée de sommeil d'un enfant ayant effectué 5 cycles de sommeil de 1 h 30
    • comparer cette durée avec celle du tiers des heures d'un jour de 24 h

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :