• Une maille à l'endroit, une maille à l'envers...

    Une maille à l'endroit, une maille à l'envers...

    À petits pas, à petits pas, le grand marché de l'éducation s'installe. Maille après maille, il détricote soigneusement plus de 130 années d'École Publique à (trop ?) hautes visées éducatives et instructives.

    Lorsque ce n'est pas à grand bruit comme cette annonce tonitruante de l'apprentissage du code informatique confié à la discrétion des conseils municipaux, c'est à bas bruit, sans faire de vagues.
    C'est ainsi qu'au hasard d'une offre d'embauche on découvre de petits pots aux roses anodins qui n'alertent que les paranos notoires dans mon genre.

    Rythmes scolaires : les ATSEM et les animateurs en première ligne titre la revue Publidia.fr...
    Et c'est là que le paragraphe consacré aux ATSEM me rappelle la tentative retentissante et avortée de l'UMP d'imposer aux mairies la mise en place des Jardins d'Éveil[1] qui devaient remplacer à moindre coût les Écoles Maternelles, fondées par la IIIe République, au personnel onéreux (et composé de fonctionnaires d'État...). Lisez plutôt :

    Un rôle éducatif plus marqué pour les ATSEM

    Pour encadrer les activités périscolaires, plus de 70% des communes ont fait appel aux ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles), près des trois quarts aux autres agents communaux et 15 % aux agents intercommunaux (voir le graphique). Les Atsem en particulier ont vu leurs conditions de travail bouleversées par la réforme, indique le CSFPT dans son enquête. Les voilà appelés à travailler en collaboration ou sous l'autorité d'un animateur, à encadrer des ateliers, à renforcer leur fonction d'assistance éducative au détriment des tâches d'entretien pourtant prévus dans leur statut. Même si cette valorisation est plutôt bien perçue par les intéressés, elle oblige du coup certaines communes à recruter des agents pour s'occuper du nettoyage des salles de classe... Face à cette évolution, certaines voix s'élèvent et appellent à former l'Atsem à ses nouvelles missions, voire même à refondre son statut et à le revaloriser en termes de grade, d'indice et de régime indemnitaire. En attendant, une nouvelle promotion de candidats passera le concours d'Atsem en octobre prochain dans 78 départements. Gageons que les maires seront attentifs à cet appel d'air.

     Alors, c'est moi ou c'est une façon bien plus habile que les gros sabots de Nadine Morano de pousser discrètement les Professeurs des Écoles vers la sortie et de remplacer l'École Maternelle, aux programmes bien trop ambitieux pour des tout-petits, par une garderie améliorée gérée par des personnels formés à encadrer des ateliers, en collaboration ou sous l'autorité d'un animateur ?

     

    [1] http://www.slecc.fr/actualites/Accueil_Petite_Enfance.pdf


  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 12:53

    D'un point de vue uniquement financier : sera-ce réellement une économie ?

    Alors qu'un PE prend en charge 30 enfants, avec l'aide -parfois à temps partiel -d'une ATSEM, un animateur s'occupera de combien d'enfants ?

    D'autre part, il faudra revoir à la baisse les objectifs du CP, dans ces conditions. On sait pertinemment (pour avoir tous accueilli au moins une fois en CP un enfant n'ayant jamais été scolarisé en maternelle) que devenir élève ne s'apprend pas en 15 jours...

    Un CP en deux ans ?

     

    2
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 13:47

    Un cycle des apprentissages fondamentaux en trois ans : CP/CE1/CE2, avec validation du Palier 1 à la fin. C'est déjà prévu, ça.

    Quant au coût, pourvu qu'il ne soit plus à la charge de l'État, qu'importe son importance.
    Et puis, ça ouvre l'offre, tu comprends. Vive les "initiatives privées" et les "crèches d'entreprise", n'est-ce pas !

    3
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 23:30

    ... Finalement, ils ne sont pas si légers que ça, ces sabots... arf Depuis l'an dernier, on se prend en pleine poire toutes ces modifications qui se décident dans notre dos... J'espère juste que nous n'allons pas tous nous décourager (en même temps, on commence à se demander si ce n'est pas le but de la manœuvre...).

    4
    isa57
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 09:07

    Bonjour Catherine,

    J'ai trouvé le projet des nouveaux programmes pour la maternelle. Je suis en train de le lire. L'as tu lu? Si oui, qu'en penses tu?

    Un petit article dessus?....

    Bon dimanche

    5
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 09:51

    Bonjour Isa,

    J'ai mis de côté cette lecture pour le moment. Lorsque je m'y mettrai (pffff !), j'ai bien peur que cela suscite quelques articles d'humeur...
    Mais nous ne sommes pas à l'abri de bonnes surprises, n'est-ce pas !

    6
    field
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 11:31

    Bonjour,

    Le 24 décembre 2014, le Conseil d'État persiste et signe : l'organisation des activités périscolaires n'est pas obligatoire ! Il n'y a pas de nouvelle charge pour les communes... circulez ! il n'y a rien à voir.  Perfidie supplémentaire, le "fond d'amorçage" est maintenu.... jusqu'aux prochaines élections présidentielles : histoire de camoufler à tous ces naïfs la réalité... le temps qu'il faut....   Je proposerais aux maires pas d'accord de prendre le conseil d'État au mot.  De ne pas organiser d'activités périscolaire, juste des garderies.... et surtout pas gratuites !  Afin que seuls les parents qui travaillent soient tentés d'user de ce service.   Le caractère inégalitaire, destructeur du service public d'éducation de cette réforme apparaîtra alors dans toute sa splendeur !  Plus encore, il faudrait faire cela avant 2017.....

    7
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 09:28

    Je crois que dans les petites communes, c'est assez courant : garderies ou braves mamies bénévoles qui viennent vaguement montrer aux enfants comment elles fabriquent des couronnes de l'Avent.
    Certaines de ces garderies très vaguement améliorées ont toujours été payantes et elles le restent. D'autres étaient gratuites, difficile de les rendre payantes parce que Papy Marcel et Papy René se sont trouvé des partenaires de pétanque le mardi après-midi après la classe... he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :