• Trop vieilles méthodes ! Trop chronophages !

    Trop vieilles méthodes !

    Premier mercredi matin de classe... Les enfants sont tout frais, pas de remarque à faire sur leur état de fatigue. Certains ont bâillé jusqu'à 10 heures, comme hier.
    Le rythme pris pendant les vacances, couchers tardifs et réveils naturels, y est sans doute pour beaucoup plus que le mercredi travaillé.
    Pour cette fatigue, qui viendra, j'en suis persuadée, nous verrons mieux la semaine prochaine et les suivantes, lorsqu'ils auront quelques traversées du désert de cinq jours sans pause au point d'eau, entrecoupées de périodes de trois couchers tardifs et deux réveils naturels en milieu ou fin de matinée.

    En revanche, la vieille maîtresse aux trop vieilles méthodes a souffert, elle !

    Je suis arrivée à 8 h 30 pour 9 h parce que l'exactitude est la politesse des rois, comme me l'a appris ma grand-mère.
    À 8 h 50, j'étais dans la cour parce que l'accueil des élèves et de leurs parents, surtout les premiers jours, ça ne se néglige pas, comme me l'a appris mon premier IEN.
    De 9 h 00 à 12 h, j'ai fait classe sur les tableaux et cahiers préparés hier soir, comme me l'ont enseigné les conseillers pédagogiques de mes débuts.
    J'ai surveillé la récréation, de 10 h 45 à 11 h, parce que voir évoluer ses élèves en activités libres, c'est important pour bien les connaître, comme me l'a professé Célestin Freinet, le vieux maître à penser.

    De 12 h 00 à 12 h 10, au portail de l'école, j'ai salué les parents que je n'avais pas vus hier et j'ai répondu à quelques brèves questions. "Votre rôle ne s'arrête pas à la porte de la classe", disaient l'IEN, le conseiller pédagogique et le directeur d'école qui ont validé la partie pratique de mon Certificat d'Aptitudes Pédagogiques, en 1976...

    À 12 h 10, après 5 minutes de tuilage avec l'ATSEM chargée de la garderie, prolétaires de tous les pays, unissez-vous, chantaient les personnes qui ont ouvert ma conscience politique, je suis retournée dans ma classe.
    Là, j'ai :
    - corrigé mes cahiers
    - fait les modèles pour demain dans chaque cahier et comme c'est le début de l'année, c'était un peu long car ils ne présentent pas encore beaucoup de choses tout seuls
    - effacé et préparé mes tableaux du lendemain,
    parce qu'on n'arrive pas le matin, les mains dans les poches, et que le secret d'une classe réussie, c'est une bonne préparation matérielle des activités plutôt qu'un cahier-journal verbeux et sans intérêt pratique, disait M. Jean Avenas, conseiller pédagogique de l'Inspection Départementale de Nyons, lorsqu'il venait dans ma classe de débutante.

    À 13 h 15, j'ai fermé les volets et la porte (l'ATSEM était partie, elle) et je suis rentrée chez moi, l'estomac dans les talons.

    Conclusion : Vos méthodes sont obsolètes, Mme Doublecasquette ! Il serait temps que vous ne passiez plus que 24 heures directement consacrées à vos petits élèves et que le reste du temps, vous réfléchissiez à vos pratiques entre adultes, que diable !
    Le présentiel, c'est dépassé, et vos vieux conseilleurs avec leurs proverbes à la noix, il faut les jeter aux orties au plus vite !


  • Commentaires

    1
    Nita
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 16:45

    Tsss.


    Et en plus, ils apprennent des trucs nuls, genre écrire à la main...


     


    tongue

    2
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 18:06
    Eh bien moi, je dis que le mercredi matin n'est pas fait pour les maîtresses : j'étais d'une humeur massacrante ce matin ! Bon, c'est certainement la faute (partagée) aux parents qui ne sont pas capables de trouver 1h dans leur été pour aller inscrire leur gamin en mairie, qui se pointent chaque jour depuis 4 jours pour réparer leur faute, et qui m'ont fait refaire/réimprimer/replastifier 4 fois étiquettes et listes, ce qui m'empêche de pouvoir me projeter avec MES élèves, m'empêche de dormir, et m'empêche d'être en forme le mercredi matin... :(
    3
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 19:34

    Et dire que chez nous, les inscriptions, on se battrait pour en avoir quelques-unes ! Le monde est mal fait. frown

    4
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 22:14

    Bonsoir

    Je dois dire que  ça me fait plaisir de lire un tel témoignage. Depuis 4 ans que j'enseigne, après quelques années dans la banque, je suis tombée de haut devant ce qu'on attendait de moi. Le "on" ce sont les formateurs/tuteurs, conseillers pédagogiques et IEN. Ouf, inspection T2 passée, je peux souffler et j'en ai fini avec le cahier journal de 3 pages (insuffisant, pas assez détaillé!), les fiches de prep avec le jargon institutionnel.

    J'ai rarement rencontré d'enseignants fonctionnant comme vous. Je suis bien souvent la seule à rester pour préparer ma classe. Je me demande encore comment font mes collègues. Ils partent sans cahier sous le bras quasiment en même temps que leurs élèves!

    Je ne peux pas partir sereine tant que mon tableau n'est pas prêt, ma classe parfaitement rangée, les photocopies prêtes sur le bureau (manuel SLECC!). J'aime que le tableau soit bien "agencé" et je suis une maniaque de son nettoyage!

    Ce qui me surprend le plus, c'est que je suis toute seule encore une fois cette année à me poster devant la grille et à discuter avec les parents.

    J'ai été parent d'élève avant d'être maîtresse et c'est frustrant de ne pas pouvoir dialoguer avec les enseignants. Cela crée une méfiance inutile.

    Merci pour vos témoignages qui me font sentir moins seule avec mes pratiques d'un autre temps!

    Dalila

     

    5
    Cyriaque
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 11:02

    Si contente d'avoir trouvé ton blog ! Je vais reprendre en septembre 2015, après une pause de plusieurs années pour élever mes trois enfants, et je compte bien me remettre dans le bain cette année, donc voilà... Je viens aussi de passer une commande au GRID parce que si c'est de toi, j'y vais les yeux fermés, dixit l'ex-enseignante de maternelle qui ne pouvait pas s'empêcher de copier/coller les passionnants conseils d'Akwabon sur un certain forum, alors même qu'elle ne fréquentait pas vraiment la partie élémentaire... Je ne sais pas quel niveau j'aurai l'an prochain, mais ce qui est sûr, c'est que j'ai besoin de rafraîchir mes connaissances. Bonne rentrée, et un immense merci pour ton partage !

    6
    poirple
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 14:09

    Je me retrouve complètement dans ta façon de faire.  Quand j'avais la chance d'avoir encore une classe ( Les Côtes d'Armor ne veulent pas de moi, pas assez de points!), il était primordial pour moi d'avoir une classe propre et rangée, mes tableaux et les cahiers de mes élèves (petits cp) préparés pour le lendemain. Je me suis toujours refusée à faire les fameuses fiches de prép. conformes à l'orthodoxie "IUMfmesque"( même en T2), mais j'avais mon classeur de bord où je notais consciencieusement ce qui m'était  VRAIMENT nécessaire pour faire classe. 

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 19:28

    Bienvenue chez Akwabon ! J'espère très bientôt pouvoir écrire un peu plus que ces derniers temps...

    Et merci pour vos messages d'encouragements !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :