• Preuve par neuf.

    Preuve par neuf.

    Merci à Auléric qui s'est coltiné tout le boulot ! Quel plaisir de comparer compétences et connaissances développées par les programmes scolaires actuels (2008) et à venir (projet 2016) !
    Il n'empêche que son travail est très utile. Il permet de vérifier point par point la thèse que nous sommes quelques-uns à affirmer :

    CES NOUVEAUX PROGRAMMES 
    INSTITUTIONNALISENT
    UNE ANNÉE DE RETARD GÉNÉRALISÉE
    POUR L'ENSEMBLE DE LA POPULATION SCOLAIRE
    DÈS L'ÂGE DE SEPT ANS !

    Pour ceux qui n'auraient pas le temps de fouiller point par point les 24 pages de tableau d'Auléric, en voici 9 preuves parmi d'autres :

    1. En Français (Oral), les attendus de fin de cycle 2 sont les mêmes dans les deux programmes. Or, les nouveaux programmes fixent la terme de ce cycle à la fin de l'année scolaire de CE2 alors que jusqu'alors, c'était la fin de CE1 qui en marquait la limite supérieure.
    Dans ce domaine, c'est bien une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà.

    2. En Français (Lecture), non seulement les attendus du Cycle 2 piochent dans ceux du Cycle 1 2008 (conscience phonologique, reconnaissance des lettres) mais en plus, l'élève sortant de CE2 en 2019 n'aura même pas, comme son camarade d'un CE1 "version 2015/2016" lu de textes du patrimoine et acquis une première culture littéraire. On lui aura juste proposé une Familiarisation avec la littérature de jeunesse.
    Ici, c'est plus d'une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà.

    3. En Français (Étude de la Langue), toujours à une année scolaire d'écart, l'élève perd les termes article, (adjectif) qualificatif, pronom personnel sujet. Dans le domaine du verbe, la comparaison est plus difficile puisqu'en 2016, le professeur des écoles choisit lui-même les verbes qu'il considère comme les plus fréquents.
    Ici, c'est plus d'une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà.

    4. En Langue Étrangère ou Régionale, les énoncés simples de la vie quotidienne sont remplacés par des mots familiers et des expressions très courantes.
    Dans ce domaine, c'est bien une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà.  

    5. En EPS, Arts, mêmes attendus. Le projet de programmes 2016 n'évoquent pas le contact direct avec les œuvres d'art (monuments, musées, ateliers d'arts, spectacles vivants). Peut-être est-ce l'effet TAP puisque, en EPS, le projet de programmes explique dans la partie Repères de progressivité que les attendus de chaque classe dépendent des compétences motrices de chaque élève ainsi que de la quantité de pratique...
    Ici, c'est plus d'une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà.

    6. En Mathématiques (Nombres et Calcul), la connaissance des tables de multiplication et d'addition est remplacée par la mémorisation de faits numériques additifs et multiplicatifs. La technique de calcul posé de la division euclidienne à 1 chiffre au diviseur disparaît des écrans radars du CE2. On notera néanmoins que l'élève de CE2 continue de compter jusqu'à 999 999, comme il le faisait depuis 2008 (des programmes de 1975 à ceux de 2002 inclus, c'était 9 999).
    Cependant, en Calcul tout du moins, c'est plus d'une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà.

    Remarque. En Mathématiques (Grandeurs et Mesures), fait notable, les programmes 2016 vont plus loin et de façon plus construite (système métrique complet pour les mesures de longueur, en cours pour les masses et les capacités en fin de CE2).
    En Mathématiques (Espace et Géométrie), La boule ou sphère apparaît.

    7. En Sciences et Techniques, c'est le programme de Cycle 2 qui est proposé. Les élèves de CE2 perdent Mouvements de la Terre, Volcans et Séismes, Cycle de l'eau, Exemples simples de sources d'énergie, Leviers, balances et équilibres .
    Dans ce domaine, c'est bien une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà.

    En Sciences, Étude du vivant, quelques règles d'hygiène et de citoyenneté, assaisonnée d'une bonne dose d'encouragements à utiliser les démarches et méthodes popularisées par la Main à la Pâte, qui toutefois n'est plus citée... On retrouve les attendus de fin de Cycle 2 mouture 2008.
    Dans ce domaine, ce n'est pas très clair mais, selon les classes, il est possible que les élèves prennent une année de retard ou plus  dans leur connaissance de l'unité et la diversité du vivant, de son fonctionnement ou encore dans sa connaissance du fonctionnement du corps humain.

    8. En Histoire, les enfants de CE2 passent de :

    - Les premières traces de la vie humaine,
    - la maîtrise du fer et les débuts de l’agriculture,
    - l’apparition de l’art,
    - les Gaulois,
    - la romanisation de la Gaule,
    - les relations entre seigneurs et paysans au Moyen-Âge,
    - les Grandes Découvertes,
    - la Renaissance: quelques découvertes scientifiques,
    - Époque contemporaine : le temps de travail à l’usine, les progrès techniques au XIX ,
    - les révolutions scientifiques et technologiques au XX,
    - la société de consommation

    à :
    - Repérer des périodes de l’histoire du monde occidental et de la France en particulier, quelques grandes dates et personnages clés.
    - L’évolution des sociétés à travers les modes de vie et des techniques à diverses époques...
    Dans ce domaine, c'est bien une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà.
     

    9. En Géographie, les élèves de CE2 perdent Organisation du territoire français (ville, département, région, communautés de communes) , Paysages de villages, de villes , de quartier. Aller du local à la région des élèves, Circulation des biens et des hommes (moyens de transports, raisons des déplacements, lire des cartes et des plans de transports), Principales activités économiques .
    Dans ce domaine, c'est bien une année de retard que se voient donc infliger les enfants nés en 2008 et au-delà. 

    Voilà. C'est tout pour aujourd'hui. J'avoue que j'aurais préféré m'être trompée et n'avoir pas bien lu. Mais hélas, c'est net :

    Nos enfants, vos enfants
    vont perdre une année scolaire.

    Même ceux qui aujourd'hui se baladent de classe en classe sans difficulté notable, dans la joie et la bonne humeur ; même ceux qui s'ennuient bien un petit peu parce que ça ne va pas assez vite pour eux... 

    Tous !

    Encore merci à Auléric pour son document.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    parentinquiet
    Dimanche 26 Avril 2015 à 13:33

    Quel travail, merci.

    Pourquoi aucun syndicat ne l'a fait ?

    2
    Dimanche 26 Avril 2015 à 14:25

    On te dira que cela leur laisse plus de temps pour vraiment s'approprier les notions. 

    En histoire, cela reste le plus flagrant : plus d'histoire du tout. 

    3
    Dimanche 26 Avril 2015 à 14:57

    Merci Auléric et Doublecasquette !

    4
    Gelsomina
    Dimanche 26 Avril 2015 à 15:14

    Merci pour tout ce travail!!!

     

    5
    Dimanche 26 Avril 2015 à 21:49

    Merci pour ce travail... 

    6
    Lundi 27 Avril 2015 à 00:18

    Quel boulot!

     

    Pour le Cycle 3, c'est pareil. 

    7
    Bernard-Yves Cochain
    Lundi 27 Avril 2015 à 10:17

    Pourquoi "infliger" ?


    Les programmes français sont en avance de un à deux ans sur ceux de la plupart des pays industrialisés. Cette remise à l'heure est donc un retour à la raison.

    Il n'est qu'à regarder la catastrophe dans le domaine de la lecture.
    Un gamin de CP qui ne sait pas lire à la Toussaint est regardé de travers, à Noël on envisage de le faire redoubler et à Pâques, il est condamné à redoubler. En théorie, il avait jusqu'à la fin du CE1 pour parfaire son apprentissage de la lecture. Malheureusement, beaucoup d'enseignants ne se sentent pas de laisser le temps car ils courent après "le Programme".

    Même pour les enfants qui "réussissent", cela s'accompagne souvent d'un dégoût pour la lecture alors que la motivation initiale était puissante.

    Mieux vaut faire bien que vite. Donner confiance, laisser les enfants expérimenter, c'est leur ouvrir plus de portes, moins exclure.

    Même si comparaison n'est pas raison, êtes-vous capable de deviner dans la rue l'âge auquel le passant à côté de vous a appris à marcher ? Probablement pas et pourtant, il marche. Peut-on imaginer ce que cela donnerait si on obligeait tous les enfants à faire leurs premiers pas avant un an, alors que leur squelette n'est pas prêt, alors qu'il expérimentent d'autres modes de locomotion qu'ils peuvent trouver plus efficaces.

    Laissons du temps au temps et arrêtons de sacrifier les deux/tiers des élèves.

    Que je sache, un enfant précoce peut tout aussi bien "sauter des classes". L'idéal serait de le faire sur plusieurs années, avec une véritable gestion de l'hétérogénéité, mais cela, c'est une autre histoire et c'est plutôt du ressort de la classe multi-niveaux où on se rend compte, par exemple, que les CP savent déjà lire car ils ont pris des informations par imprégnation au contact des apprentissages des CP de l'an passé. On peut, par exemple, y faire le cycle en deux ans au lieu de trois.

      • Mercredi 12 Octobre 2016 à 13:10

        Les programmes français sont en avance de un à deux ans sur ceux de la plupart des pays industrialisés. Cette remise à l'heure est donc un retour à la raison.

         

        Et vous la sortez d'où cette immense connerie ? Parce qu'il suffit de voir les rapports PISA pour voir que la France est à la ramasse totale . Vous voulez comparer et bien voici 2 exemples en mathématiques :

        - En Belgique le cm2 équivaut aux classes de 6ème et 5ème de France ( enfin ancien programme)

         

        - En Espagne les cours de 3ème de maths donc, ne sont dispensés qu'en terminal en France

         

        Vous vous trompez , avant la réforme , nous avions déjà 2 ans de retard , ce n'est pas un réajustement mais une aggravation de la situation et c'est dramatique ....

        Je n'ai pas les chiffres exacts mais il me semble qu'entre le cp et et la 3ème, les enfants ont perdu en 50 ans pas loin de 800 heures de cours de français ...

        Que cela signifie t-il ? Vous grand-parents étaient trop stupides pour assimiler les notions et nos enfants les captent en 5 min ? Je ne crois pas mais si pour vous c'est une bonne chose, je comprends parfaitement que d'autres ont cru dans ces nouveaux programmes .

    8
    Lundi 27 Avril 2015 à 18:02

    Pardon ? Il est couramment admis depuis plus de trente ans (j'enseigne depuis 1975) qu'un élève "a jusqu'à la fin du CE1" pour savoir lire. On se ferait plutôt mal voir quand on dit que, dans nos classe, tous nos élèves sont lecteurs à Pâques, alors, à la Toussaint... Pensez donc !
    Même mes parents, âgés de plus de 85 ans, se rappellent qu'on parlait de Noël pour un début de lecture courante... Alors, je ne sais pas sur quelle planète bizarre vous êtes allé pêcher cette date de la Toussaint. C'est ridicule.

    Quant aux cohortes d'élèves ayant échoué leur CP (les deux tiers, la proportion est aussi exagérée que l'objectif de la lecture courante 6 semaines après la rentrée des classes), il faudrait peut-être enfin aller fouiner du côté des méthodes en sortant du ridicule de la querelle global/syllabique.
    Je sais que parfois on va jusqu'à évoquer des sombres histoires de micro-climats lorsque, dans une région donnée (la circonscription d'IEN, bien souvent), certaines classes, parfois dans la même école, fournissent des élèves lecteurs à l'entrée au CE1 alors que la classe d'à côté tomberait toujours sur les "cas" qui plombent les statistiques... Le ridicule ne tue plus, heureusement. Sinon, certains auraient vraiment du souci à se faire.

    9
    Anaxagore
    Lundi 27 Avril 2015 à 18:22

    "Les laisser expérimenter", c'est la version vue de l'esprit. "Les laisser marner dans leurs erreurs jusqu'à une perte totale de confiance en eux" serait plus proche de la triste réalité et le corollaire de certaines séances creuses très en vogue.

    10
    Lundi 27 Avril 2015 à 18:41

    Monsieur Bernard Yves avez-vous enseigné à une classe de gamins de CP ?

    J'en doute vraiment !!!

    Si c'est le cas, c'est dommage pour les petits loupiots de cet âge que vous avez dû freiner dans leur apprentissage de la lecture  ...

    Si vous n'avez jamais pratiqué cette classe, sachez que votre théorie est erronée !!!

    11
    Lundi 27 Avril 2015 à 18:59

    "On peut, par exemple, y faire le cycle en deux ans au lieu de trois."

    Tout à fait, mais pas besoin d'une classe multi-niveau pour ça. Dans les années 60, il était assez fréquent que les élèves fassent en 2 ans le cursus GS/CP/CE1, avec une maternelle qui tenait la route ...

    12
    Lundi 27 Avril 2015 à 19:59

    Quelqu'un a-t-il vérifié que les sauts de classe continueront à être possibles ? Parce que, dans le cadre de l'égalité des chances, si on interdit le redoublement, logiquement, le saut de classe devrait suivre, non ?

    Le nombre d'enfants "précoces" va encore monter ! Avec son cortège de troubles du comportement que provoque une mauvaise prise en compte des besoins particuliers de 80 à 95 % d'une génération.

    13
    Mardi 28 Avril 2015 à 13:57

    Je vous conseille pour toucher plus de lecteurs (qq milliers en plus) de proposer à Loys une reproduction sur son blog en rajoutant éventuellement tout ou extrait des articles "tant pis pour eux" et "années de retard". 

    Et cela vous fera également une très bonne pub si Loys met à la fin de l'article les liens de vos blogs respectifs, ou celui du Grip. 

    14
    Mardi 28 Avril 2015 à 18:52

    Merci Spinoza.

    15
    poirple
    Jeudi 30 Avril 2015 à 17:53

    L'intervention de Mr Bernard-Yves Cochain est du second degré, rassurez-moi?

    Se voiler la face à  ce point et proférer de telles inepties relève du grand art.

     

     

    16
    Jeudi 30 Avril 2015 à 18:00

    Je ne crois pas... Notre ami Bernard-Yves, qui a écrit le même message, paraît réellement persuadé que les instituteurs punissent les élèves qui ne savent pas lire à la Toussaint du CP (soit environ après 35 matinées et 30 après-midis de classe) !

    Ce qui prouve bien qu'en plus de ne rien connaître aux us et coutumes des professeurs des écoles enseignant au CP, de leurs CPC et de leurs IEN, il ne connaît absolument rien à ce que représente réellement pour un cerveau de cinq, six ou sept ans le fait d'acquérir les rudiments de la lecture...

    17
    Marie Cousin
    Mardi 5 Mai 2015 à 13:10

    Je suis effarée par votre article. Laissez les enfants être des enfants! Aux Etats-Unis on assiste au contraire à une primarisation dangereuse de la maternelle qui inquiète de nombreux pédiatres.

    Résultat: les enfants n'ont plus le temps de jouer ni de développer leur motricité fine, voire leur sociabilité! Voilà qui est autrement plus grave que d'apprendre à lire en CE2 au lieu du CE1! Les pays qui commencent la scolarisation plus tôt, tel que l'Angleterre où le CP est à 5 ans n'obtiennent pas de meilleur résultat au bout! Un peu de perspective ne ferait pas de mal...

    Tout le monde sait que la France avait auparavant un niveau académique au lycée qui correspondait au premier cycle universitaire de pays comparables. Voilà qui était anormal! 

    Quant à votre article sur les compas où vous donnez la permission aux élèves de se lever s'ils ont fini, voilà qui me sidère. La position assise est très dangereuse et totalement contre-indiquée pour des enfants aussi jeunes!

    Quel amateurisme! 

     

    18
    Mardi 5 Mai 2015 à 13:32

    "Quant à votre article sur les compas où vous donnez la permission aux élèves de se lever s'ils ont fini, voilà qui me sidère. La position assise est très dangereuse et totalement contre-indiquée pour des enfants aussi jeunes!

    Quel amateurisme! "

    Certes, mais vous auriez pu préciser, chère collègue professionnelle, qu'il est également très dangereux de se promener debout avec un compas : mieux vaut laisser des enfants aussi jeunes évoluer à quatre pattes ! (pensez à laisser une espace avant les points d'exclamation).

     

    19
    Marie Cousin
    Mardi 5 Mai 2015 à 14:08

    On sait que la position assise est aussi néfaste que le fait de fumer. Et cependant les élèves sont obligés de rester assis et on leur présente le fait de pouvoir se lever comme une récompense! Pourquoi ne pas les obliger de fumer également?

     

    http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=debout_do

    20
    Mardi 5 Mai 2015 à 14:19

    Je propose de faire manipuler le compas en position debout.

    Problème : les élèves auront du mal à atteindre la feuille de papier pour y tracer leurs cercles.

    Traçons donc nous-même les cercles avant de leur fournir la feuille et plaçons-la en position verticale.

    Inutile même de la rapprocher excessivement de l'élève. Il suffit de l'accrocher à un mur. L'élève l'atteindra avantageusement d'un geste de lancer très propice à l'éducation de la motricité.

    D'une pierre deux coups : en faisant ainsi, on ne les prive pas de l'indispensable moment de jeu auquel ils ont droit.

    21
    Mardi 5 Mai 2015 à 15:31

    " Pourquoi ne pas les obliger de fumer également? "

    Vous devez en avoir de la bonne pour écrire des trucs pareils, faudra me donner le nom de votre fournisseur. Évitons quand même d'en proposer aux enfants, ça a l'air violent.cool

    22
    Mardi 5 Mai 2015 à 20:42

    Suite ici : Assis,debout...

    Merci à Marie Cousin pour ses convictions profondes et ses arguments scientifiques.

    23
    Mardi 5 Mai 2015 à 20:51

    Purée quand tu fumes assise (comme moi), t'es mal !

    24
    Rikki
    Mardi 5 Mai 2015 à 20:54

    Couché, c'est bien ?

     

    On pourrait coucher nos élèves, je trouve, ça serait moins fatigant. L'école, c'est fatigant. J'aime pô.

    25
    Mardi 5 Mai 2015 à 21:39

     Faut pas fumer couchée, Rikki. C'est très dangereux et ça fait tousser.

     

     Moi j'aime bien Marie Cousin ...

    26
    Mardi 5 Mai 2015 à 22:21

    Moi aussi. Elle ouvre des perspectives inhabituelles... Je me demande si dormir couché, c'est si bon que ça. Ce serait bien qu'elle vienne nous le dire.

    27
    Mardi 5 Mai 2015 à 22:49

     

    Ma petite élève revient de vacances.

    Elle a visité presque tous les châteaux de la Loire.

    Grâce à l'audio-phone, elle a appris que les gens de cette époque dormaient assis, parce que la position couchée était celle des morts !

    28
    Mercredi 6 Mai 2015 à 07:43

    Ah oui, mais là, ça devient très compliqué... Il est très mauvais de rester en position assise, c'est incontestable. Alors, va-t-il falloir dormir debout ?

    29
    Mercredi 6 Mai 2015 à 10:52

    Les com' de Marie Cousin en sont déjà un avant-goût !winktongue

    30
    poirple
    Mercredi 6 Mai 2015 à 20:29

    Marie Cousin  et Bernard-Yves Cochain...même combat!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    31
    Mercredi 6 Mai 2015 à 20:46

    "Je suis effarée par votre article." 

    C'est votre droit.

    Mais, cet effarement repose-t-il sur des raisons solides ou des approximations sans substance ?

    Examinons à la loupe chacune de vos affirmations :

     

    "Laissez les enfants être des enfants !" 

    Tout à fait ! Nous sommes tous d'accord avec vous !

    Laissons aussi les chevaux être des chevaux et les poissons des poissons, les chiens des chiens, les chats des chats et les choux des choux !

    Mais c'est peut-être plus compliqué...

    Ah voilà ! Je crois comprendre pourquoi vous êtes effarée : des criminels voudraient aller contre le développement naturel de l’enfant et lui imposer des travaux qu’il ne peut effectuer sans contrainte extrême – un peu comme si on obligeait les pauvres têtards à sauter comme leur chère maman grenouille. Mais laissons-les frétiller dans la mare, ces petits têtards ! 

    Bon, là-dessus, comme je le dis plus bas, C. Huby est d'accord avec vous.

     

    "Aux Etats-Unis on assiste au contraire à une primarisation dangereuse de la maternelle qui inquiète de nombreux pédiatres." 

    L'école maternelle et l'école élémentaire forment les deux parties de l'école primaire. Alors primariser l'école primaire, ça veut dire quoi ?

    Mais je comprends l'idée : appliquer les programmes de l'école élémentaire à l'école maternelle.

     

    "Résultat : les enfants n'ont plus le temps de jouer ni de développer leur motricité fine, voire leur sociabilité !"  

    Qu'il ne faille pas élémentariser la maternelle, c'est comme je l'ai dit quelque chose sur quoi vous êtes d'accord.

    Les passages et textes sont innombrables sur le net où Catherine Huby s'attaque à ce fléau. Signalons en passant qu'un livre de C.H. sur la maternelle sortira bientôt.

     

    Mais cela ne signifie pas qu'il faille prendre les grandes sections pour des petites sections à qui on ne pourrait pas apprendre

    - à écrire et lire, et vraiment lire, pas deviner, de petits mots et de petites phrases,

    http://doublecasquette3.eklablog.com/grand-beau-sur-le-microclimat-a107545744

    http://doublecasquette3.eklablog.com/apprendre-a-lire-c-est-vraiment-simple-3-a108026674  

     

    - à compter et calculer au-delà de 3

    Image : http://slecc.fr/sources-slecc/images/couv/couv_maths-GS.jpg

    lien : http://slecc.fr/MATHS-GS.htm

     

    pour ne parler que de lecture et de maths.

    "Voilà qui est autrement plus grave que d'apprendre à lire en CE2 au lieu du CE1 !"

    Vous voulez dire « apprendre à lire en CE2 au lieu de la GS et du CP » ?

    Désolé, mais c’est très grave aussi car cela engendre souvent, chez l’élève à ce point en retard, rien moins que le dégoût de l’école, la perte de confiance en soi et un échec scolaire massif.

    Même en admettant que le petit soit un génie à la Rousseau, pourquoi le priver de la lecture pendant 2 ou 3 années quand l’âge normal pour apprendre à lire est 5-6 ans, soit grande section et CP ?

     

    Je ne sais pas si c’est plus grave ou moins grave que le fait de consacrer la moitié de la journée à remplir des fiches polycopiées en petite et moyenne section.

    Mais, entre les fléaux de la peste et du choléra, pourquoi vouloir en choisir un ?

    Catherine Huby évite les deux.

    Remarque : Les méthodes utilisées par C. Huby sont De l’écoute des sons à la lecture GS de Venot et Écrire et lire au CP de C. Huby elle-même.

    Si vous trouvez quelque chose de traumatisant ou d’impossible à faire dans ces livres, il faut le lui faire savoir ici !

     

    « Les pays qui commencent la scolarisation plus tôt, tel que l'Angleterre où le CP est à 5 ans, n'obtiennent pas de meilleur résultat au bout ! » 

    Tout à l’heure, il y avait confusion entre élémentaire et primaire, cette fois c’est entre scolarisation et première année d’élémentaire (CP en France). Or, les enfants de très petite section sont bien scolarisés puisqu’ils vont à l’école.  C’est la scolarisation obligatoire qui commence à 5 ans en Angleterre et à 6 ans en France. “Compulsory education begins at age 5 in England, Wales and Scotland and at age 4 in Northern Ireland.”

    http://www.ibe.unesco.org/Countries/WDE/2006/WESTERN_EUROPE/United_Kingdom/United_Kingdom.htm

     

    Ensuite, comparer deux pays sur tel ou tel point permet de certes connaître leur niveau relatif sur ces points à un moment donné, mais rien de plus, rien de moins, si on n'a pas plus d'éléments à croiser avec cette information.

    Peut-on en inférer directement qu’il ne faille pas commencer à apprendre à 5 ans ? Non, car il se peut que la majorité des classes du pays utilise des méthodes inefficaces. Et alors, ce qui est prouvé en vérité dans ce cas, c’est qu’avec ce fonctionnement, ces programmes et ces méthodes, rien ne sert de commencer à 5 ans. Avec ce raisonnement, il n’est toujours pas prouvé qu’il ne sert à rien de commencer à 5 ans si on prend des méthodes et des programmes efficaces.

    Or, concernant l'apprentissage de la lecture - pour prendre un exemple précis - une étude comparant les méthodes de lecture montre que l’emploi d’une méthode synthétique permet d’atteindre de bien meilleurs résultats en fin d’année, mais également que cet écart se creuse au cours de la scolarité primaire alors que l’apprentissage de la lecture proprement dit a cessé !

    « Concernant la vitesse de lecture, dans la Primary 2, le fait d’avoir appris avec ces méthodes synthétiques donnait un an d’avance sur ceux qui avaient appris avec des méthodes analytiques, alors que dans la classe de Primary 7 l'écart était monté à 1 an et 9 mois de plus. Pourtant, en ce qui concerne la compréhension écrite, on avait un schéma différent. En Primary 2 les enfants “méthode synthétique phonique” comprenaient ce qu’ils lisaient avec 7 mois d’avance par rapport à la norme de leur âge, mais en Primary 7 cet écart avait chuté pour se réduire à un dépassement de 3.5 mois seulement. » 

    THE EFFECTS OF SYNTHETIC PHONICS TEACHING 

    ON READING AND SPELLING ATTAINMENT 

    A seven year longitudinal study by Rhona Johnston and Joyce Watson 

    http://ecolereferences.blogspot.com/2011/10/effects-of-synthetic-phonics-teaching.html 

     

      

    Un peu de perspective ne ferait pas de mal..."

    Eh oui, comme vous dites.

     

     

    32
    Mercredi 6 Mai 2015 à 21:03

    Magistral, Spinoza1670 ! Merci à toi !

    33
    Mercredi 6 Mai 2015 à 21:37

    Navrant de lire ça... Merci DC et les autres de vous battre pour nos élèves!

    34
    KristL
    Mardi 19 Mai 2015 à 21:17

    Merci pour tout ce travail !
    Je suis étonnée que tout le monde (ou presque) soit à ce point là contre ce programme... Il n'est certes pas parfait, mais en ce qui concerne l'histoire par exemple, j'ai toujours trouvé les élèves de CE2 trop jeunes pour cette discipline (bon, de là à ôter tant de choses du programme en sciences, géographie, etc... c'est exagéré !).
    Et pour ma part, c'est le programme de 2008 que je trouvais totalement inadapté ! Quand on voit tous les verbes qu'un élève de 7 ans doit savoir conjuguer (faire, dire,...) alors que les verbes du 1er groupe posent déjà tant de problèmes, celui qui a pondu ce texte sait-il ce qu'est un enfant de 7 ans ?! On peut se demander si c'est un an de retard que vont avoir nos futurs élèves, ou si on ne leur en demandait pas un peu de trop quand même ? Cela semble bien compliqué pour nos ministres de trouver un bon équilibre... mais alléger ce programme de CE1-CE2 par exemple ne me semble pas une mauvaise chose... pas totalement en tout cas... mes pauvres petits CE1 souffriraient moins avec ce nouveau programme... Mais faut trouver un équilibre ! ;)
    Et en ce qui concerne les enfants précoces, faudrait-il déjà que les enseignants sachent les repérer !!! Ceci est un autre problème...

    35
    Mardi 19 Mai 2015 à 21:53

    Les programmes de 2008 avaient été bâclés et aucune formation pédagogique n'avait été programmée pour expliquer, dédramatiser, accompagner... Pour les "vieilles barbes" comme moi qui avaient vu les élèves de 1975 à 1988 suivre avec succès des programmes approchants, il n'y avait aucun doute et nous faisions confiance aux capacités des enfants. Mais pour les plus jeunes, renier ces vingt années qui étaient toute leur expérience, je comprends bien que ça a dû être extrêmement déroutant.

    Parmi les erreurs de ces programmes 2008, je suis bien d'accord avec toi/vous KristL au sujet des verbes faire, dire, venir au présent dès le CE1... Aller, je veux bien, parce qu'ils en ont vraiment besoin lorsqu'ils écrivent, mais ceux-là, franchement, avec leurs difficultés (les graphies "ien" et "ienne" pour venir et, surtout, la deuxième personne du pluriel pour les deux autres), on avait bien le temps de les faire étudier...
    Ce n'est pas une raison pour tout supprimer et ne rien faire faire du tout, jusqu'en fin de CE2, non ?

    En revanche, en Histoire, je regrette mais je ne suis pas d'accord du tout. Et je suppose que mes élèves de GS et CP qui se régalent à observer la vie quotidienne des siècles passés seront d'accord avec moi.
    Tout dépend de ce qu'on y fait pendant ces séances d'histoire. S'il s'agit d'observer, de comparer, de s'exprimer puis de dessiner et de raconter, même un élève de GS peut se passionner pour l'Histoire.  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :