• OrthoGraph CE1 : Leçons ; différenciation

    OrthoGraph CE1 : Leçons et différenciation

    Bonjour Catherine,
    Nous sommes en journée de concertation et nous étudions votre méthode.
    Nous nous demandons si vous avez des leçons liées aux notions travaillées  ou si vous les élaborez en classe avec les élèves ?
    Nous vous en remercions par avance.

    Tout d'abord merci à cette collègue qui m'appelle simplement Catherine au lieu du pompeux « Madame Huby » qui, chaque fois, me fait tourner la tête pour voir si ma grand-mère, paix à son âme, est derrière moi et lit par-dessus mon épaule.

    Et maintenant, la réponse à cette première question

    Oui, bien sûr, il y a des « leçons » même si elles sont d'un genre un peu particulier.

    Ce sont des "leçons actives" car l'enfant apprend en faisant plus qu'en récitant des phrases explicatives. C'est ce que vous trouvez dans la partie OrthoGraphCE1-Soir que je vous mets ici en téléchargement.

    Grâce à ces petites fiches à imprimer et relier, l'enfant relit ce qu'il a fait dans la journée avec son enseignant et ses camarades et exécute oralement une tâche ou deux.

    C'est ce qui réactive chez lui la mémoire épisodique et permet par l'action d'installer les nouveaux savoirs dans la mémoire implicite.

    Cette action enrichit la mémoire épisodique d'un nouvel épisode – « Hier, avec mes parents, j'ai relu ça, j'ai refait ci. » – épisode qui sera réactivé au cours de la dictée réussie et des autres tâches faites en groupe classe. C'est ainsi que nous optimiserons les chances d'enrichir la mémoire implicite de connaissances solides et sûres.

    Ceci dit, je n'empêche personne de construire des leçons avec ses élèves s'il se rend compte que cela fonctionne bien et que ça aide les enfants à mieux se souvenir, même si la méthode laisse cette partie consacrée à la verbalisation des acquis dans le domaine de l'oral, tout d'abord pendant la partie collective (A et B de la méthode) puis encore, pendant celle de la lecture des consignes de la partie C et enfin, pendant les nombreux temps de dictée où la notion réapparaîtra.

    Deuxième question : vous ne faites pas de groupes de niveau ?
    Merci ! 

    Non. Surtout pas. Enfin pas a priori. Le jeu est au contraire d'inclure tout le monde aussi longtemps que possible (sauf évidemment l'enfant en grande difficulté placé dans la classe avec son AESH, mais qui parle à peine et ne sait ni lire ni écrire).

    En partant sans a priori négatif, en poussant chaque enfant à oser entrer dans le conflit socio-cognitif avec ses camarades mais aussi à faire preuve d'empathie pour aider et soutenir ses pairs, on « tire vers le haut » tout le monde, au moins pendant la phase collective (parties A, B de chaque séance du guide pédagogique).

    Pour la phase individuelle écrite, en revanche, c'est du « coup par coup ». Le but reste le « zéro différenciation », parce que je reste une indécrottable optimiste qui pense que chaque enfant a des chances de démarrer un jour et que toute mise à l'écart, généralement vers le bas plutôt que vers le haut, compromet ces chances.

    Après, parce qu'hélas, je suis aussi réaliste, je reconnais que nous sommes parfois contraints à différencier la façon de présenter le travail écrit, ne serait-ce que parce qu'un enfant s'est foulé le poignet ou a été absent plus d'une semaine et manifeste des difficultés à reprendre le train en marche.

    J'opte donc pour le « coup par coup » qui peut aller de « Je te lis l'exercice et toi, tu me dis ce que je dois écrire » (à éviter autant que faire se peut !) à une simple aide pour les deux premières réponses, histoire de lui mettre le pied à l'étrier, en passant par l'exercice à trous là où les autres copient tout, la fin écrite par l'enseignant ou un tuteur, l'inscription aux APC pour finir le travail ensemble, etc.

    Mais, selon moi, pour l'enfant, cela doit toujours rester ponctuel, même si nous, nous savons que cela risque fort d'être un ponctuel qui dure.

    En ces temps de classe trop restreints et ces vies d'enfant trop dispersées entre périscolaire, scolaire, activités diverses et variées, nounous et un ou deux foyers familiaux, c'est la seule façon que nous avons de leur donner des chances d'avoir quand même quelques bases solides sur lesquelles ils pourront s'appuyer si, un jour, ils en ont besoin.

    Ceci dit, c'est un avis. Nombreux sont ceux qui préfèrent la théorie des dons et qui, sous couvert d'extrême bienveillance, laissent sur le bord du chemin les canards boiteux, tout aussi bien que le faisaient certains instituteurs (pas tous) d'autrefois avec leurs "indécrottables" installés au fond de la classe près du radiateur pour qu'ils végètent sans déranger les autres.


  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Juin 2021 à 17:44

    "Mais, selon moi, pour l'enfant, cela doit toujours rester ponctuel, même si nous, nous savons que cela risque fort d'être un ponctuel qui dure."

    <3 <3 <3
    Tellement vrai et important <3 !
    Merci de nous le rappeler.

      • Dimanche 20 Juin 2021 à 09:46

        Merci de le souligner, Popline. L'effet Pygmalion négatif, c'est aussi pernicieux que le bonnet d'âne et les coups de règle sur les doigts. Même si ça ne laisse pas de traces visibles au premier regard.

    2
    Alice
    Dimanche 5 Septembre 2021 à 12:01

    Bonjour Catherine,

    A la place du document des leçons j'ai un grand blanc. Est-ce un problème qui vient de mon ordi ou le document des leçons (ce sont celles de CE1 qui m'intéresse pour ma part) n'est-il plus en téléchargement sur cette page ?

    Je suis sûre de l'avoir déjà eu sous les yeux mais malgré des recherches, je ne parviens pas a retrouver la page. Je me rappelle d'une première leçon sur les lettres où l'alphabet était écrit et les voyelles encadrées.

    Merci :)

     

      • Lundi 6 Septembre 2021 à 10:35

        Non, ça vient du blog. Normalement, si vous réinitialisez la page, plusieurs fois au besoin, vous allez voir la page s'afficher.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :