• CM2 : Corrigés EDL (1)

    Sur ce blog, vous trouverez un manuel d'étude de la langue pour les CM2. Il propose pour chaque semaine de l'année une leçon de grammaire, une de conjugaison, une de vocabulaire, une d'orthographe et une progression de rédaction, dont vous voyez la première leçon ci-dessus.

    Certains d'entre vous utilisent ce manuel. Ils sont plusieurs à m'avoir demandé des corrigés. J'ai longtemps hésité car ce n'est pas si facile que ça, surtout en vocabulaire et en rédaction.

    Puis je me suis lancée. J'ai résolu la difficulté des « corrigés » de rédaction et de certains exercices de vocabulaire en proposant plutôt qu'une solution unique des Exemples qui donneront une idée de ce qu'on est en droit d'attendre d'un enfant de 10 à 11 ans, à condition bien sûr qu'il ait suivi la progression proposée ici depuis le CP ou le CE1.

    Pour les autres, ceux qui entament juste la progression au CM2, je ne saurai trop vous conseiller d'essayer plutôt de démarrer avec la progression CE2, quitte à passer à celle de CM1 si la première s'avère trop simple. En effet, pour des élèves qui n'auraient pas travaillé selon cette méthode précédemment, le niveau des exercices risque d'être source de difficultés trop importantes pour être réellement formatrices. Vous n'aurez pas beaucoup de retard à combler par rapport aux Instructions Officielles pour la classe de CM2 et l'essentiel en aura été vu quand même.

    C'est pour cette raison d'exigence que les contenus proposés peuvent être utilisés aussi avec des élèves actuellement en classe de 6e ou de 5e qui y apprendront très certainement quelques petites choses qu'ils ignoraient encore.

    Pour consulter le manuel de l'élève : 

     CM2 : Mathématiques et Étude de la langue

    Pour consulter et télécharger les corrigés du premier livret (1er trimestre) : 

    Télécharger « Grammaire CM2 - Corrigés - 1 .pdf »


    votre commentaire
  • CE1-CE2 : Dictées Lecture et Expression (3)

    Nota bene :

    Cette progression de dictées est prévue pour fonctionner dans une classe de CE1, de CE2 ou de CE1/CE2 dont le manuel de lecture est Lecture et Expression au CE. Elle est également adaptée au programme d'Étude de la Langue décrit dans ce guide pédagogique, en suivant à peu près la progression des deux niveaux.

    Elle ne peut ni ne doit se surajouter à la progression d'Orthographe graphémique.

    Périodes 4 et 5 :

    Ces fichiers fonctionnent de la même manière que les fichiers précédents. Il suffira de se reporter aux articles de la même série pour en comprendre l'utilisation.

    Au CE1, les quantités n'augmentent plus. La dictée occupera chaque jour 4 à 7 lignes dans un cahier seyes normal petit format, selon la grosseur de l'écriture de l'enfant.

    En revanche, la différenciation entre les CE2 et les CE1 est plus nette. Pour les CE2, les dictées continueront à s'allonger pendant toute la période 4 car il est nécessaire que les élèves automatisent leurs « réflexes orthographiques » ; à partir de la fin de la période 4, elles auront atteint leur maximum (8 lignes en Arial 12, soit entre 8 et 15 lignes selon le format de l'écriture des élèves) et le garderont jusqu'à la fin de l'année scolaire.

    Au CE1, comme au CE2, la durée de la dictée, « décorticage » et correction en continu compris, ne doit pas excéder une vingtaine de minutes. Si, régulièrement, on dépasse cette limite, il faut réduire la longueur des dictées en en supprimant une des phrases (pour la cohérence, la première ou la dernière).

    Au CE2, en fin d'année, si cette durée empiète trop sur les autres apprentissages, il ne faut pas hésiter à supprimer une dictée sur deux, de manière à passer plus de temps, plus approfondi, un jour sur deux, sur une dictée que l'on travaillera « à fond » avec les élèves. Le jour qui suivra, on remplacera par exemple l'exercice de dictée par un exercice de production d'écrit autonome (dans laquelle on demandera la même rigueur orthographique qu'en dictée pour ne pas casser le mécanisme qui est en train de se monter dans l'esprit des élèves).

    Les séries de mots à apprendre restent composées de mots « gris », déjà étudiés précédemment, et de mots nouveaux, écrits en noir, difficultés signalées en gras.

    Vous remarquerez que, désormais, lors des dictées communes aux deux niveaux, les élèves de CE2 ont plus de mots à apprendre que leurs camarades de CE1 car leur dictée est plus longue. Dans les classes à deux niveaux, il faudra bien expliquer ce principe aux enfants de manière à ce que les plus jeunes n'apprennent que les mots qui les concernent et que les plus âgés apprennent bien tous les mots et non pas juste ceux qui sont indiqués entre crochets ([... ]). 

    Quand un mot est hors progression grammaticale, comme c'est parfois le cas, particulièrement en conjugaison, le mot ou la terminaison sont appris « pour les dictées », et répétés si possible dans plusieurs dictées successives. Dans ces cas-là, c'est l'apprentissage de l'orthographe qui sert celui de la grammaire, en instillant chez l'élève l'idée qu'il doit y avoir une régularité qui, s'il l'apprenait, soulagerait sa mémoire immédiate.

    Il est important d'apprendre aux élèves à apprendre leurs mots. En effet, il ne s'agit pas de « photographier le mot dans sa tête », de « l'écrire dans l'air ou sur le dos d'un copain » mais plutôt de chercher à le relier à d'autres mots, qu'ils soient de la même famille ou obéissant à la même règle (souvent dictée par l'étymologie).

    Par exemple, si nous prenons les mots qui correspondent au texte des pages 198 et 199 (Cosette chez les Thénardier - 1) :

    une manière – la mère et le père parlent aux enfants – une servante – [l’eau – une sourceune nuit]*les verbes payer, servir, remplacer [chercher – falloir - aller]elle leur répondait et ils criaient[je faisais – tu enfonçais – c’était moi – épouvanté/épouvantée]un, deux, trois[toujoursquand tu viens]

    *Rappel : Les mots entre crochets, surlignés ici en jaune, sont réservés aux élèves de CE2. Dans une classe de CE1, ils seront biffés ; dans une classe de CE1/CE2, ils seront biffés par les élèves de CE1 et surlignés par les élèves de CE2. Dans une classe de CE2, on pourra signaler aux enfants que ce sont des mots qu'ils ont peu vus l'an dernier et auxquels ils doivent porter une grande attention.

    Les élèves de CE1 doivent avoir compris (au besoin, on les leur a biffés d'un trait de crayon) qu'ils ne doivent pas apprendre les mots : l'eau - une source - une nuit - chercher - falloir - aller - je faisais - tu enfonçais - c'était moi - épouvanté/épouvantée - toujours et quand

    Tous doivent savoir se comporter ainsi (entraînement en classe depuis le début de l'année) :

    ⇒ « Une manière, e accent grave, comme dans "rivière, sorcière, bière"...»

    ⇒ « La mère et le père parlent aux enfants. La mère, le père, e accent grave, r, e. Juste la première lettre qui change. Et, parlent, je ne les apprends pas cette fois. Aux enfants : aux, je le connais déjà : a, u... et x, parce qu'ils sont plusieurs ; enfants, je le connais déjà : le premier [ã], c'est e, n, et le deuxième, c'est a, n... t pour dire enfantin, enfantine et s parce qu'ils sont plusieurs. »

    ⇒ « une servante : e, r, pas d'accent, et le [ã], a, n. »

    ⇒ « Je récapitule : manière, e, accent grave ; la mère, le père, aussi ;  aux enfants, a, u, x puis [ã] e, n, [fã], f, a, n, t et s parce qu'ils sont plusieurs ; une ser-van-te, pas d'accent pour le [ɛ], [ã] a, n »

    ⇒ etc.(payer, a, y ; servir, comme servante, pas d'accent ; remplacer, e, m, parce qu'il y a un p juste après, et le c qui fait [s], ...) 

    Ne jamais entrer en conflit avec les familles au sujet des mots à apprendre. Si une majorité d'élèves ne les apprennent pas à la maison, ce n'est pas la peine de s'entêter à les donner à apprendre. Il vaut mieux supprimer une phrase de la dictée et passer un peu plus de temps sur le décorticage de la liste prévue pour le lendemain (ou le surlendemain).

    En revanche, être intraitable sur l'attention portée à l'orthographe en classe, tant pendant cette séance de décorticage que pendant la dictée où on insistera énormément sur le fait que tel mot a été lu et décortiqué la veille et qu'il est important de s'en souvenir.
    Rajouter, en fin de dictée, cahiers et tableau fermés, quelques interrogations impromptues sur les mots qu'ils viennent d'écrire. Par exemple, après la dictée correspondant aux mots cités ci-dessus, on pourra demander :

    « Citez-moi trois mots de la dictée dans lesquels le son [ɛ] s'écrivait avec la lettre e, accent grave ? Et deux dans lesquels, parce que le son [ɛ] était au milieu de la syllabe, la lettre e n'avait pas besoin d'accent ? »

    « Cosette servait les Thénardier, quelle est la terminaison du verbe servir ? Pourquoi ? »

    « Les Thénardier demandaient de l'argent à sa mère. Quelle est la terminaison du verbe demander ? Pourquoi ? »

    Cela permettra peu ou prou de pallier l'absence de révision à la maison sans établir de mauvaises relations entre l'école et les familles (Tullius, si tu me lis, bien à toi... ).

    → Le fichier du maître de la période 4 :

    Rappel : On ne donnera pas le texte des dictées aux élèves. On trouvera ci-dessous un tableau reproduisant uniquement la colonne du milieu des périodes 4 et 5 pour la donner à coller aux élèves.

    Télécharger « Dictées - période 4.pdf »

    → Le fichier du maître de la période 5 :

    Télécharger « Dictées - période 5.pdf »

    → Mots à apprendre des périodes 4 et 5 :

    Tableau à reproduire pour le découper et le coller (ou le placer dans un porte-vue) dans les cahiers d'orthographe des élèves. Les dictées spécifiques à l'un des deux niveaux seulement sont signalées, leurs mots ne seront pas appris par les élèves de l'autre niveau.

    Télécharger « Dictées - Mots à apprendre - élèves - P4 et 5.pdf »

    Dans la même série :

    CE1-CE2 : Dictées Lecture et Expression  (1)CE1-CE2 : Dictées Lecture et Expression (2) ; ...

    Pour recevoir la méthode complète :

    En pdf imprimable, me contacter grâce à cet onglet : Contact en précisant la méthode souhaitée.


    votre commentaire
  • CM2 : Corrigés Mathématiques (3)
    Extrait du manuel n° 2, semaine 13

    Encore quelques corrections du Manuel de mathématiques pour le CM2 pour aller, cette fois-ci du début au milieu du deuxième trimestre.

    Certaines leçons semblent ne plus avoir aucun intérêt à l'époque des calculatrices (celle sur la preuve par 9 qui clôt ce chapitre par exemple). Cependant, je les ai gardées car elles permettent aux élèves d'acquérir une « dextérité mentale », à condition qu'ils y aient été préparés les années précédentes par des méthodes elles aussi très progressives mais néanmoins exigeantes.

    Ceux d'entre vous qui auront tenté l'expérience, parfois depuis le CP ou le CE1, et pour le moins tant en CE2 qu'en CM1 pourront d'eux-mêmes voir si le jeu en vaut la chandelle.

    Pour ceux qui, en revanche, n'auraient pas ce recul, je leur propose de se contenter du manuel CM1, voire CE2 ou de ralentir la progression du CM2 et d'en élaguer tout ce qui leur semble inatteignable par leurs élèves (pour cette partie, au moins : les partages inégaux ; les partages en parts multiples ; les mesures agraires ; la preuve par 9).

    Comme lors des parutions précédentes de ces corrigés, j'en ai profité pour toiletter le manuel CM2 en ôtant quelques coquilles dont vous trouverez la liste ci-dessous (pour les personnes ayant déjà imprimé le manuel entier).
    Par ailleurs, en numérotant les exercices, Word m'avait joué un mauvais tour que je n'avais pas remarqué. Je vous présente toutes mes excuses pour le surcroît de travail occasionné à tout renuméroter !

    Pour ceux qui n'auraient pas encore imprimé, le modèle est maintenant corrigé, ne tenez pas compte de ces corrections.

    Le cahier des corrigés :

    Mode d'impression : Livret

    Nota bene : Il manquait les numéros de pages, ceci est rectifié (14/02/2020)

    Télécharger « Corrigés livret 2-A.pdf »

    Les coquilles du Livre 2, Semaines 11 à 15 :

    → n° 9 p 94 :

    Supprimer la dernière colonne.

    → n° 8 p 100 :

    « en laissant entre eux un intervalle de 221,5 cm 21,5 cm »

    → n° 15 p 109 :

    « et 5 rectangles de 18 dm² »

    → n° 10 p 110 :

    CM2 : Corrigés Mathématiques (3)

    → n° 7 p 112 :

    « Jules et Fiona ont à eux deux 92 billes. Si Jules en donne 3 à Fiona, celui-ci celle-ci aura alors le tiers des billes de son ami. »

    → n° 8 p 115 :

    « Une pièce d’étoffe valant 24 € le mètre est vendue 162 €. »

    → n° 8 p 119 :

    « b) On l’entoure »

    → n° 7 et 8 p 121 :

    Exercices à jumeler. Décaler la numérotation de tous les exercices suivants.

    CM2 : Corrigés Mathématiques (3)

    à remplacer par :

    CM2 : Corrigés Mathématiques (3)

    → n° 15 p 121 :

    « Quel est le nombre d'élèves... »

    Dans la même série :

    Livre 1 : CM2 : Corrigés Mathématiques (1) CM2 : Corrigés Mathématiques (2)

    Livre 2 : ... ; CM2 : Corrigés Mathématiques (4)

    Livre 3 : (En cours de rédaction)


    votre commentaire
  • CE2 : Orthographe graphémique (1)

    La méthode OrthoGraph CE1 se taillant un petit succès et recueillant de nombreux avis positifs (toutes mes excuses pour les insatisfait(e)s de les avoir entraîné(e)s dans cette galère qui les déçoit), me voilà lancée, pour l'année scolaire prochaine, dans la rédaction de la « grande sœur » destinée aux élèves de CE2, et tout particulièrement à ceux qui sont scolarisés dans un « cours double » accueillant à la fois des enfants scolarisés au CE1 et d'autres scolarisés au CE2.

    En effet, vous verrez que chaque séance commence par le Rituel/Leçon du CE1, ceux d'entre vous qui n'auront l'an prochain qu'une classe de CE2 devront donc s'appuyer sur les deux cahiers pour construire leurs leçons, alors que ceux qui seront en cours double n'auront qu'à mettre leurs élèves de CE1 sur leurs exercices pendant qu'ils continueront le Rituel/Leçon pour « les grands » grâce aux activités proposées dans le volet CE2 de la méthode. 

    Pour les habitués, vous verrez que cette fois-ci, forte des remarques qui m'ont été faites :

    J'ai réglé leur problème aux syllabes écrites et orales !

    Suite aux nombreuses discussions que ce problème a suscitées, j'ai réalisé que, après plus de 20 ans de dictature de la syllabe orale, je me retrouvais face à une impasse : avoir fait sa formation, et parfois même sa scolarité élémentaire, sous ces auspices rend la communication très difficile et perturbe largement la transmission.

    J'ai donc utilisé le concept de « lettre e presque muette » à distinguer de la lettre e muette (exemple : tomate, lettre e presque muette car nécessaire à l'émission orale de la lettre t / cheminée, lettre e muette car n'affectant pas l'émission orale du mot).

    J'ai bien conscience que c'est une « cotte/cote mal taillée » et que cela ne satisfera pas les puristes.
    En revanche, pour les « artisans » qui visent l'efficacité immédiate sans chercher plus que cela à préparer les études universitaires de ceux de leurs élèves qui choisiront la linguistique comme débouché, le travail risque de se voir simplifié !

    Du coup, pour que les dictées soient en cohérence avec les leçons, j'ai systématiquement souligné les e presque muettes qui, dans le cadre du processus de « dictée réussie », feront donc l'objet, aussi longtemps que nécessaire, d'un arrêt sur image, le temps de savoir si tout le monde se souvient que le mot « frèr » ou le mot « vill» ne peuvent exister en français et qu'il convient donc d'écrire « une lettre qui rattachera les lettres r ou l à la syllabe écrite suivante – ah zut je recommence ! – la lettre e presque muette que nous trouvons souvent dans l'écriture de la langue française.

    J'ai sacrifié au rituel de la Leçon du soir à coller dans un cahier dédié.

    J'avoue que c'est un peu pour faire plaisir à tout le monde puisque les foules en délire ont été très déstabilisées (et le sont encore) par l'absence de « mantra » à apprendre par cœur pour

    a) faire plaisir l'IEN ;

    b) rassurer les parents ;

    c) [très illusoire] permettre aux élèves de fixer les notions.

    Mais c'est aussi parce que si, selon moi, un petit bambin de 7 ans tout juste sorti du Cours Préparatoire a encore besoin de vivre concrètement les choses pour les retenir, il en est tout autrement pour un enfant de 8 à 9 ans.

    En effet, l'âge aidant et les régularités constatées se multipliant à l'envi, leur mémorisation nécessite désormais un classement dans le cerveau.

    Cette mémorisation peut donc maintenant être facilitée par l'apprentissage par cœur d'un « formulette », conçue à partir des remarques recueillies en classe. Seulement, technique des petits pas oblige, on ne se refait pas, cette leçon à apprendre sera reprise et enrichie à plusieurs reprises dans l'année et les exemples aideront les élèves à rendre concrète cette abstraction qu'est le langage.

    Ces deux points étant les seules différences notables, et ayant constaté que lorsque j'en dis trop d'un coup, je suis obligée de réexpliquer un contenu sans doute trop elliptique pour être retenu du premier coup, je n'en dis pas plus et vous laisse feuilleter ce premier volet de la méthode (première période, donc inutilisable cette année).

    OrthoGraph' CE2 - Période 1

    La méthode :

    Télécharger « OrthoGraph CE2 - P1 .pdf »

    Les leçons du soir

    Télécharger « OrthoGraphCE2-Leçons P1.pdf »

    Le recueil de dictées :

    Attention, ce recueil de dictées contient toutes les dictées de l'année scolaire, ne pas le réimprimer 5 fois.

    À imprimer format "livret"

    Télécharger « OrthoGraphCE2-Dictées .pdf »

    Le recueil d'exercices de l'élève pour la période :

    À imprimer format "livret"

    Télécharger « OrthoGraph CE2 - Exercices P1.pdf »

    Dans la même série :

    Pour le CE1 (et le CE2) : 

    CE1 : Orthographe graphémique (1) ; CE1 : Orthographe graphémique (1-bis)CE1 : Orthographe graphémique (AjoutP1) ; CE1 : Orthographe graphémique (2) ; CE1 : Orthographe graphémique (3)CE1 : Orthographe graphémique (4) ; CE1 : Orthographe graphémique (5) ; CE1 : Orthographe graphémique (6) ; CE1 : Orthographe graphémique (6bis)

    Compléments pour le CE2 :

    ... ; CE2 : Orthographe graphémique (1bis) ; CE2 : Orthographe graphémique (2) ; CE2 : Orthographe graphémique (3)CE2 : Orthographe graphémique (4) ; CE2 : Orthographe graphémique (5)


    28 commentaires
  • CM2 : Corrigés Mathématiques (2)

    Suite des corrigés du Livre 1 du Manuel de mathématiques pour le CM2. Ici vous trouverez la fin du premier trimestre.

    Pour l'utilisation de ce corrigé, je vous suggère de vous reporter à l'article précédent : CM2 : Corrigés Mathématiques (1).

    Je profite de cet article pour vous donner le corrigé de quelques coquilles que j'ai pu relever au cours des 81 pages de ce Livre 1. Elles vous rendront service si vous l'avez déjà imprimé et que vous ne souhaitez pas tout recommencer.
    Pour ceux qui n'auraient pas encore imprimé ce manuel, sachez que la version actuelle est corrigée de toutes ces erreurs.

    Le cahier des corrigés :

    Mode d'impression : Livret

    Nota bene : Une erreur s'était glissée dans le corrigé du n° 8 p 81. C'est désormais corrigé.

    Il manquait les numéros de pages, ceci est rectifié (14/02/2020)

    Télécharger « Corrigés livret 1-B.pdf »

    Les coquilles du Livre 1 :

    → n° 6 p 15 :

    Le résultat de la première opération à compléter est : 883  8 . 4 (et non 883 884).

    → n° 11 p 32 :

    Juste avant a), il manque la phrase Le caissier lui réclame en échange 888 €.

    → n° 6 page 45 :

    0,750 kg de viande

    → n° 2 p 60

    de 20 par 13 à 0,01 près

    → n° 9 p 61

    a) ... peut-il donner ?

    → n° 9 p 73

    Supprimer la proposition que va de Compte tenu que jusqu'à 0,42 €.

    n° 5 p 81

    Il en revend la moitié à 1,80 € le panier ... il doit solder le reste à 0,75 € le panier.

    Avec toutes mes excuses.

    Dans la même série :

    Livre 1 : CM2 : Corrigés Mathématiques (1) ; ...

    Livre 2 : CM2 : Corrigés Mathématiques (3) ; CM2 : Corrigés Mathématiques (4)

    Livre 3 : (En cours de rédaction)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique