• Les programmes 2016, de la posture à l'imposture.

    Les programmes 2016, de la posture à l'imposture.

    Nota bene : Cet article est le dernier épisode d’une série de quatre, consacrée à commenter uniquement la proposition de programme de Français[1] qui vient de paraître, dans sa partie réservée aux classes de CM1, CM2 et 6e, réunies toutes trois dans un cycle qui devait se nommer "Cycle de consolidation" et qui finalement s'appelle seulement "Cycle 3".
    Ne manquez pas les autres épisodes :

    I Les points positifs
    II Les points négatifs
    III Interrogations et incompréhensions

    Posture, imposture... Deux lettres de plus, c'est un tout petit pas, sans doute difficile à franchir par nos petits élèves de neuf à douze ans  qui n'auraient pas suffisamment automatisé le décodage[2]...
    Cependant ces deux lettres, pour nous lecteurs, témoignent bien du sentiment qui nous étreint à la lecture, de plus en plus perplexe, de ces 29 pages A4 bien remplies de tout petits caractères. Ces postures de lecteur ou d'auteur, ces attitudes de vigilance, cette autonomie suffisante  ou accrue dans la révision de ses écrits, ces efforts de mémorisation qui n'aboutiront à une étude explicite qu'au cycle 4, ces consignes de n'évaluer que le processus engagé par l’élève pour écrire... à quoi cela rime-t-il ? Six ans d'instruction obligatoire pour ça ?... Imposture !

    Conclusion

    Le mieux est l’ennemi du bien. Vouloir tout gérer et tout expliquer pour masquer le creux des contenus et pour placer au centre les théories de quelques-uns, éventées depuis bien longtemps, ça se voit trop.

    Les programmes 2016, de la posture à l'imposture.

    Si l’on voulait les résumer, ces fameux programmes de français, en enlevant tout ce qui ne relève pas de ce que les élèves vont réellement apprendre, que garderait-on ? Pas plus de vingt lignes bien remplies, en tout petits caractères !

    Avouez que pour trois années de scolarité d’enfants déjà un peu grandets, ça ne fait pas énorme quand même. Surtout que, parmi ces vingt lignes, on en trouve bien deux ou trois qui sont une répétition des contenus des cycles précédents...
    À un âge où on grandit, mûrit, se transforme presque à vue d’œil, c’est même un peu mesquin et il ne faut pas s’étonner si les moins policés d’entre eux trouvent des amusements qui n’en sont pas quand ils traînent, le soir, entre les cours et les allées de leurs cités sans espérance.

    Alors, chiche, on dégage, on ventile, on disperse, on propulse ?... C’est fait. Voici ce qui reste.

    LANGAGE ORAL :
    Écouter un récit et manifester sa compréhension en répondant à des questions sans se reporter au texte ; Dire de mémoire un texte à haute voix ; Interagir de façon constructive pour confronter des réactions ou des points de vue ; Réaliser une courte présentation orale.

    LECTURE ET COMPRÉHENSION DE L’ÉCRIT :
    Situations de lecture nombreuses et régulières indissociables du travail de compréhension (reformulation, réponses à des questions, notes, schémas...) pour développer leur bagage linguistique et en particulier leur vocabulaire, nourrir leur imagination, susciter leur intérêt et développer leurs connaissances et leur culture .

    ÉTUDE DE LA LANGUE (GRAMMAIRE, ORTHOGRAPHE, LEXIQUE) :
    - orthographe lexicale et grammaticale : régularités du système de la langue
    - grammaire : Nom, verbe, déterminant (article indéfini, défini, partitif ; déterminant possessif, démonstratif), adjectif, pronom ; Groupe nominal ; Verbe de la phrase, sujet du verbe, complément du verbe (complète le verbe et appartient au groupe verbal), complément de phrase (complète la phrase), complément du nom (complète le nom) ; Sujet de la phrase, prédicat de la phrase ; Verbe : radical, marque du temps, marque de personne ; Phrase simple, phrase complexe.
    - conjugaison : verbes fréquents (être, avoir, aller, faire, dire, prendre, pouvoir, voir, devoir, vouloir) et verbes dont l’infinitif est en –er à l’imparfait, au futur, au présent, au conditionnel, à l’impératif et aux 3èmes personnes du passé simple ; distinction temps simples/temps composés.

    ÉCRITURE :
    Maîtrise de l’écriture cursive ; apprentissage méthodique de la dactylographie ; écrire un texte d’une à deux pages organisé et cohérent, à la graphie lisible et respectant les régularités orthographiques étudiées, adapté à son destinataire. 

    Vous voyez, je vous l’avais dit, pas plus de vingt lignes de contenus ! Tout le reste n’est que littérature… Du pipeau inutile, et parfois même toxique, des ingérences caractérisées dans le domaine de la liberté pédagogique, des postures du professeur copiées depuis des décennies chez les mêmes imposteurs, plus préoccupés par le processus engagé que par le résultat obtenu. Rien de plus.

    Alors, s'il vous plaît, bazardez cette littérature-là, madame la Ministre. Passez de vingt à quarante lignes de contenus réels, sans postures, attitudes, autonomie suffisante ou accrue et autres processus engagés.
    Et faites-nous une belle édition papier pour que chaque professeur des écoles, chaque professeur de français puisse avoir son exemplaire à compulser rapidement, au lieu de devoir se connecter sur internet chaque fois qu’il souhaite savoir ce qu’il est censé enseigner à ses élèves.

    Parce que dans le cas présent, par souci d'efficacité, l’objet-livre[3] est indispensable. Beaucoup plus que pour faire lire de la bonne littérature à des enfants !

    [1] Pages 96 à 125 du document en lien.
    [2] Je rappelle que je ne vise pas là les enfants dûment déclarés dyslexiques mais bien ceux à qui l’École, empêtrée dans ses préjugés, a tout bonnement oublié d’apprendre à lire et à écrire. Loin de moi l’idée de refuser l’accès à l’instruction à des élèves « dys », bien au contraire.
    [3] L’objet-cahier plutôt, parce qu’à 20 à 40 lignes par matière, vous verrez que ça ne fait pas un si gros ouvrage, finalement...


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    cyriaque
    Samedi 17 Octobre 2015 à 15:49

    Merci d'avoir décortiqué tout cela ! C'était vraiment intéressant d'avoir ton point de vue. 

    2
    Samedi 17 Octobre 2015 à 18:19

    pas mieux à ajouter ... l'indigence de ces programmes qui ont moins d'exigences de connaissances que ce que j'ai appris à mes CE2 il y a quelques années me désespère.

    Ces programmes, c'est le plus sûr moyen effectivement de trouver l'école ennuyeuse

    3
    Samedi 17 Octobre 2015 à 20:34

    Merci à vous pour vos commentaires. C'est parfois un peu désespérant de voir qu'autant de gens viennent sur le site mais qu'aussi peu communiquent.

    4
    tana
    Samedi 17 Octobre 2015 à 21:39

    Merci pour cet article, que dire ... c'est affligeant !

     

      • Samedi 17 Octobre 2015 à 21:50

        Oui. Croyez bien que je suis aussi désolée que vous du résultat de ce toilettage.

    5
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 09:30

    Un énorme MERCI à toi pour ce décryptage.

    J'ai fait un copier-coller des tes 4 volets sur un doc (source mentionnée bien sûr). Puis-je le transmettre avec le lien de ton blog à quelques instits de mon entourage et des écoles de mon secteur?

    Merci à toi pour ce travail, en espérant qu'il ouvre les yeux à beaucoup et que cela fasse bouger les "pratiques"...

      • Dimanche 18 Octobre 2015 à 09:48

        Bonjour Fantômette et merci. Oui, bien sûr, tu peux transmettre les coordonnées, un blog, c'est fait pour être lu ! yes

    6
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 13:16

    Merci encore pour cette analyse.Une intelligence qui manque cruellement aux "créateurs" de ces programmes...

     

    7
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 16:35

    J'ai dû relire 4 fois pour comprendre ce qu'étaient ces deux lettres de plus. Soit je suis dans les choux (possible), soit y'a un peu trop de digressions et le fil est difficile à suivre.

    Bon, je reprends ma lecture.

      • Dimanche 18 Octobre 2015 à 16:59

        C'est à cause du petit paragraphe d'introduction pour ceux qui n'auraient pas suivi.

        Ce qui est casse-pied sur un blog, c'est que les textes à suivre sont présentés du dernier au premier...

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 21:26

    Tu ne peux pas les remettre dans l'ordre en les déplaçant ? Pour le coup, ça vaudrait le coup. Surtout qu'il y a eu des choses entre-temps...

      • Dimanche 18 Octobre 2015 à 21:54

        Oui, je verrai. Je ne vais pas être très disponible, cette semaine...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :