• LECE: Comment faire en CE1 CE2 ?

    Comment faire en CE1 CE2 ?

    Émilie me demande :

    Bonjour,

    Pour une classe de Ce1 Ce2, vous préconisez de faire la séance de lecture en classe entière ? Ou bien de faire deux groupes, ce qui permettrait que chacun lise plus? De plus, le niveau de lecture est très différent, surtout en début d'année. Ça me semble difficile d'utiliser les mêmes supports.. 

    Ma réponse :

    Cela va dépendre des jours.

    Organisation générale :

    → Les textes marqués en bleu dans le sommaire seront lus par les CE1 pendant que les CE2 seront occupés à autre chose. Pourquoi pas, par exemple, à répondre par écrit aux questions d'un texte « orange »  lu précédemment  ou préparer la lecture du texte orange qu'ils liront ensuite ?

    → Les textes « orange » seront lus par les CE2 pendant que les CE1 seront occupés à autre chose. Par exemple, à recopier et illustrer le texte collectif rédigé collectivement dans la partie « Nous racontons et dessinons ».

    → En revanche, les textes « gris » seront lus par la classe entière.

    Nota bene : Le fait que les élèves lisent peu chaque jour n'a pas énormément d'importance. Tout d'abord parce que lorsqu'ils ne lisent pas eux-mêmes à voix haute, ils sont en contact visuel, auditif et tactile (on suit du doigt) avec le texte que lit leur camarade. On peut renforcer le côté auditif par l'emploi de « chuchoteurs ». Ensuite, les texte étant rapidement assez longs, et toujours suivi d'un questionnaire fourni dans une classe à deux niveaux, les enfants de chaque groupe liront chacun à voix haute au moins deux reprises pendant une seule séance de lecture. Enfin, s'ils lisent peu à voix haute, ce qui peut être rassurant pour des lecteurs encore lents, ils lisent souvent, et toujours pour comprendre, ce qui les entraînent à lire bien. La quantité viendra peu à peu.  

    Lecture en groupe classe :

    La quantité de lecture

    Le fait que les élèves lisent peu lorsqu'il s'agit d'une lecture en groupe classe n'a pas énormément d'importance.

    Tout d'abord parce que lorsqu'ils ne lisent pas eux-mêmes à voix haute, ils sont en contact visuel, auditif et tactile (on suit du doigt) avec le texte que lit leur camarade. On peut renforcer le côté auditif par l'emploi de « chuchoteurs ».

    Ensuite, les texte étant rapidement assez longs, et toujours suivi d'un questionnaire fourni dans une classe à deux niveaux, les enfants de chaque groupe liront chacun à voix haute au moins deux reprises pendant une seule séance de lecture.

    Enfin, s'ils lisent peu à voix haute, ce qui peut être rassurant pour des lecteurs encore lents, ils lisent souvent, et toujours pour comprendre, ce qui les entraînent à lire bien. La quantité viendra peu à peu.  

    La différence de niveau de lecture

    Il est vrai que les CE1 lisent moins vite que les CE2. En début d'année, ces derniers devront en effet ronger leur frein pendant que leurs petits camarades déchiffreront chacun leur phrase.

    Nous pourrons alors leur donner un rôle actif dans cette continuation de l'apprentissage :

    → Tout d'abord, ils valideront la lecture de chacun et donneront éventuellement des aides pour résoudre leurs difficultés (« O et i, ça se prononce [wa]... A et m, avant une consonne, ça se prononce [ã]. La consonne, c'est toujours soit un m, soit un b, soit un p.... »)

    → Ensuite, ils reliront chaque phrase avec l'intonation requise, donnant ainsi un modèle à suivre à leurs camarades plus jeunes

    → Enfin, ce sera aussi à eux que reviendra la charge de la relecture du paragraphe, temps pendant lequel les CE1 devront s'efforcer de suivre du doigt — et éventuellement de la voix chuchotée, grâce à un « chuchoteur » — leurs camarades en train de « lire comme des grands »

    Avertissement :

    Attention à ne surtout pas confondre « lire comme des grands » avec « lire comme des robots » dans le simple but d'avoir un bon score de fluence à l'évaluation ! 

    Si on reçoit dans sa classe des élèves de CE2 habitués à débiter des bruits de bouche au rythme d'une mitrailleuse, il conviendra de faire l'éloge de la lenteur et de leur faire travailler une élocution lente et précise, basée sur la compréhension de ce qu'ils lisent [et non sur la présence de signes de ponctuation !... On ne dénoncera jamais assez la bêtise de ces phrases : « Quand il y a un point, on baisse la voix puis on compte jusqu'à 3 dans sa tête... Quand il y a une virgule, on monte la voix puis on s'arrête et on compte jusqu'à 2 dans sa tête... » qui transforment encore une fois les enfants en machines à débiter du bruit sans tenir compte une seconde du sens de ce qu'ils racontent.]

    En effet, les signes de ponctuation sont là pour traduire à l'écrit l'enchaînement des idées traduites par l'intonation et non le contraire : c'est parce que nous avons montré par le sens de notre propos que notre phrase était finie que le rédacteur a mis un point et non le contraire ; c'est parce qu'il a compris que nous exprimions une question ou une exclamation que ce point a été traduit différemment par le rédacteur ; c'est enfin parce qu'il a perçu que nous souhaitions ajouter, soustraire ou inverser des éléments de notre propos qu'il a placé une virgule avant ou après ces éléments. 

    C'est donc au sens que doivent s'attacher les élèves, sans pour cela avoir à exprimer ce que nous venons de nous expliquer savamment. Avec eux, pour le moment, nous les ferons juste parler du sens, de la signification de la phrase :

    D'une voiture, tomba un jour une grosse cruche qui roula jusque dans un champ.

    « Voilà, le début de l'histoire est fini. On nous dit qu'une grosse cruche tomba et qu'elle roula jusque dans un champ. Ah oui, il ne faut pas oublier, c'est d'une voiture qu'elle tomba cette voiture. »

    Passe en trottinant une petite souris.

    « D'accord, ça continue. On nous dit maintenant qu'il y a une petite souris qui passe. Sans doute près de cette cruche ? »

    Elle aperçoit la cruche :

    « Ah ! Nous avions raison ! C'est bien près de la cruche qu'est passée cette petite souris ! »

    L'enseignant : « S'ils ont mis deux points au lieu d'un après cette phrase, c'est parce que la souris va parler. D'ailleurs, regardez, c'est deux pointes de flèches dirigées vers la gauche, ce sont des guillemets ouverts, c'est pour dire qu'à partir de cet endroit-là, c'est un des personnages de l'histoire qui parle (ou qui pense). Plus tard, lorsque le personnage a fini de parler (ou de penser), les guillemets seront dirigées vers la droite, pour dire qu'ils sont maintenant fermés. »

    « Oh ! La jolie maison, pense-t-elle.

    « La souris trouve que la maison est jolie, alors elle dit « Oh ! La jolie maison ! ». Mais elle ne le dit pas en vrai, elle le pense juste. Elle ne sait pas que c'est juste une cruche. Elle, elle pense que c'est une maison, une jolie maison. »

     

    Qui peut bien y habiter ?

    « Et après, elle se demande qui est-ce qui habite dans cette maison. »

    Cruchon, cruchette, qui habite dans la cruche ?

    « Alors, elle parle à la cruche : elle l'appelle d'abord Cruchon, et puis après Cruchette. Et après, elle lui demande qui est-ce qui habite là. »

    Et pour ceux qui ont déjà utilisé Lecture et Expression l'année dernière ?

    Il n'y aura pas de problèmes pour les textes orange et pour les textes bleus puisqu'il s'agira de nouveaux élèves de CE1 et de CE2.

    En revanche, il y a un problème pour les textes gris. J'ai très vaguement commencé un Manuel, année 2, mais pour le moment, c'est juste une vague ébauche pour le premier module, avec un texte d'Arnold Lobel, tiré de Les quatre saisons de Ranelot et Bufolet, édité chez L'école des loisirs, collection Renard poche.

    Mais ce n'est vraiment qu'une ébauche qui ne suffit même pas à la première quinzaine de classe, pour laquelle il faut un autre texte, lisible en deux jours, sur le thème de la maison.

    Je ne demanderai pas mieux que d'avoir des propositions de textes pour les quatorze thèmes de l'année, pour venir en remplacement des textes gris. Si quelques-uns d'entre vous ont des idées, ils peuvent me joindre grâce à l'onglet Contact.

    Pour vous simplifier la tâche, je vous remets ici le Sommaire et je vous rappelle son code couleur : bleu : CE1 ; gris : CE1/CE2 ; orange : CE2. Ce sont les textes gris qu'il conviendrait de remplacer. Merci d'avance !

    Télécharger « Progression couleur .pdf »

    Pour consulter la méthode :

    Lecture et Expression au CE :

    Lecture et Expression au CE1Module 1 ; Modules 2 et 3  ; Modules 4 et 5 ; Module 6Modules 7 et 8 ; Module 9 ; Module 10 ; Module 11 ; Module 12 ; Module 13 ; Module 14Annexe 2 : Rédaction collective d'une phrase


  • Commentaires

    1
    Emilie
    Dimanche 9 Mai à 13:46

    Merci pour toutes ces précisions.

      • Lundi 10 Mai à 09:52
        Avec plaisir. N'hésitez pas si vous avez d'autres questions. J'y répondrai, dans la mesure du possible.
    2
    Gaëlle
    Dimanche 9 Mai à 18:30

    Bonjour,

    Merci pour ces précisions. Je me suis lancée en P4 avec Lecture et expression et depuis la reprise j'associe aussi les dictées. Votre travail et vos avis m’intéressent beaucoup. Merci pour tous vos partages et réflexions. Quels types de textes pouvons-nous vous adresser pour une éventuelle année 2 : Quelle longueur ? Comment faites-vous pour les droits d'auteurs ?

     

      • Lundi 10 Mai à 09:58

        La longueur, c'est "simple", il faut qu'elle soit équivalente à celle des textes "gris" qu'ils remplaceraient. Donc une page sur un papier de taille personnalisée 17x22, en Verdana 11 pour le Module 1, puis 10 ou 9,5 pour les modules suivants.

        Pour les droits d'auteur, j'avoue que je ne m'y suis jamais penchée. C'est du tapuscrit gratuit, je pense que, du coup, comme il n'y a pas de gains financiers, il n'y a pas lieu de s'en inquiéter.

    3
    Baum Brigitte
    Jeudi 22 Juillet à 16:36

    Bonjour

    J'utilise depuis 2 ans Ortho Graph CE1, depuis 1 an j'ai rajouté "Du mot à la phrase et pour la rentrée prochaine, je vais avoir pour la 1ere fois de ma carrière un double niveau CE1/CE2 ! Je suis un peu terrifiée !

    Je vais utiliser votre méthode de grammaire conjugaison, votre méthode d'orthographe et comme je suis fan, je me tâte à utiliser votre méthode de lecture expression ! 

    Peut on utiliser les 3 ??? Cela ne fait pas trop ?

    Je découvre qu'il y a des dictées avec la méthode de lecture alors que je fais déjà les dictées de la méthode d'orthographe ! Que me conseillez vous ?

    Merci pour votre réponse

      • Vendredi 23 Juillet à 10:10

        Bonjour Brigitte,

        Normalement, c'est prévu pour. A condition bien sûr, de ne choisir qu'un seul type de dictées.

        Donc, si on prend OrthoGraph', on fait les dictées d'OrthoGraph'. Et si on veut prendre les dictées de Lecture et Expression, on ne prend par OrthoGraph' mais le fichier d’Étude de la Langue.

        C'est expliqué plus largement ici : CE1 : Des dictées "tous niveaux" ou encore là : CE1-CE2 : Dictées Lecture et Expression (1)

        Bonne journée à vous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :