• La méthode intuitive

    La méthode intuitive

    Voyons en quoi consiste la méthode intuitive, [...], comment on peu l'appliquer chez nous, et s'il est bien vrai qu'elle prétende, en philosophie comme en pédagogie, tout ramener aux sens.

    Le mot intuition [, ...,] est un mot parfaitement formé, qui appartient à notre langue, et, comme tout ceux qui expriment un fait très simple, il est plus facile à comprendre qu'à définir.  [...] 

    Définition du mot intuition

    L'intuition, c'est l'acte le plus spontané de l'intelligence humaine, celui par lequel l'esprit saisit une réalité, sans effort, sans intermédiaire, sans hésitation. C'est une « aperception immédiate », qui se fait d'un seul coup d'œil en quelque sorte.

    ⇒ S'agit-il d'une réalité matérielle ? Les sens la perçoivent aussitôt : c'est le cas le plus simple, le plus familier, le plus facile à remarquer.

    ⇒ S'agit-il d'une idée, d'une vérité, de réalités enfin qui ne tombent pas sous le sens ? Nous disons encore que nous les saisissons pas intuition lorsqu'il suffit à notre esprit qu'elles se présentent à lui pour qu'il les affirme et les comprenne sans le secours du raisonnement et de la discussion.

    ♥ Nous procédons par intuition toutes les fois que notre esprit, soit par les sens, soit par le jugement, soit par la conscience, connaît les choses avec ce degré d'évidence et de facilité que présente à l'œil la vue distincte d'un objet.

    ♥ Ainsi l'intuition n'est pas une faculté à part, ce n'est pas quelque chose d'étranger et de nouveau dans l'esprit humain. C'est l'esprit humain lui-même apercevant spontanément ce qui existe en lui ou autour de lui.

    De là, trois sortes d'intuition ou, plus exactement, trois domaines dans lesquels l'intuition peut s'exercer sous des formes diverses, mais toujours avec les mêmes caractères essentiels :

    ⇒ l'intuition sensible (aujourd'hui, nous dirions sensorielle),  celle qui se fait par les sens

    ⇒ l'intuition mentale (Qui m'aide ? Je ne trouve pas de traduction moderne... Je dirais éventuellement associative proprement dite, celle qui s'exerce par le jugement, sans l'intermédiaire ni de phénomènes sensibles (= sensoriels) ni de démonstration en règle

    ⇒ l'intuition morale  (aujourd'hui, nous dirions émotionnelle), celle qui s'adresse au cœur (= aux émotions) et à la conscience

    Ces trois intuitions ou plutôt ces trois noms de l'intuition embrassent les diverses parties de l'activité intellectuelle (= cognitive) de l'homme à l'état instinctif, pour ainsi dire.

    ♥ Juger par l'intuition, c'est presque juger d'instinct.

    Appliquer une méthode intuitive

    [...]

    La méthode intuitive, telle que nous la comprenons, est celle qui en tout enseignement fait appel à cette force sui generis, à ce coup d'œil de l'esprit, à cet élan spontané de l'intelligence vers la vérité. 

    ♥ Elle consiste non dans l'application de tel ou tel procédé, mais dans l'intention et dans l'habitude générale de faire agir, de laisser agir l'esprit de l'enfant en conformité avec ce que nous appelions tout à l'heure les instincts intellectuels.

    La méthode intuitive, c'est celle qui dit à l'enseignant :

    « Votre tâche devient de jour en jour plus lourde et plus compliquée. Pour la remplir, il faut vous faire aider mais par qui ? Par de bons livres, de bons procédés, de bons programmes ? Oui, sans doute, mais plus encore par l'élève lui-même !

    ♥ C'est votre plus sûr auxiliaire, votre collaborateur le plus efficace.

    Faites en sorte qu'il ne subisse pas l'instruction, mais qu'il y prenne une part active, et vous aurez résolu le problème.

    ♥ Au lieu d'avoir à le faire avancer malgré lui, en le traînant par la main, vous le verrez marcher joyeusement avec vous.

    La méthode intuitive n'a pas d'autre secret ; elle traite l'enfant comme un être qui a en lui-même l'instinct du savoir et toutes les facultés nécessaires pour l'acquérir ; elle s'applique à laisser faire la nature autant que possible.

    ♥ Sans doute la nature ne se suffira pas toujours, mais au moins ne faut-il pas la rebuter ; c'est ce qui distingue l'éducation du dressage :

    ⇒ l'une développe en réalité des dispositions naturelles
    ⇒ l'autre n'obtient que des résultats apparents à l'aide de procédés mécaniques.

    Ferdinand BUISSON (1878)

    (Extrait de la conférence sur l'enseignement intuitif, faite aux Instituteurs délégués à l'Exposition universelle)


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Décembre 2021 à 12:27
    Sandrine Juillard
    Merci beaucoup pour cette article pédagogie qui date mais tellement dans le vrai.
      • Lundi 27 Décembre 2021 à 10:22

        C'est incroyable, n'est-ce pas ? Il y avait déjà tout et on a tout chamboulé. Mais ça reviendra, ce n'est pas possible autrement.

    2
    Djenny Fer
    Dimanche 26 Décembre 2021 à 16:45
    Merci.
    3
    Delphine
    Jeudi 30 Décembre 2021 à 20:50

    Bonjour,

    A moins de 3 semaines de mon inspection, cette lecture me fait un bien fou... Me voici à (tenter de) formaliser une pratique qui, finalement, est guidée au jour le jour par les enfants (a fortiori dans une classe de 2 - 3 ans, c'est se vider de son énergie que de vouloir aller contre leur puissante envie parce qu'on avait prévu de leur faire faire autre chose...). Il y a bien une "réflexion" de ma part, une "préparation" et une posture, mais, au final, ce sont les enfants qui restent les décideurs de "si c'est le moment ou pas" et qui parfois me montrent qu'ils sont prêts à d'autres apprentissages que ceux que j'avais prévus.

    Et, en effet, la date de cette conférence me laisse sans voix (mais pas sans mots) !

    Merci !

      • Vendredi 31 Décembre 2021 à 10:25

        Bonjour Delphine,

        Vous avez tout résumé. il y a une énergie puissante à vouloir grandir, vouloir apprendre, chez l'enfant. Et c'est l'adulte qui éteint cette énergie en se mettant en travers constamment avec ses prétentions à vouloir lui faire apprendre les couleurs au moment où il est passionné par les tailles, les tailles au moment où il voudrait tout savoir sur les sonorités, etc.

        Quant à la date, elle nous permet de savoir que toutes les stupidités qu'on nous a apprises sur "l'école de grand-papa" dans les IUFM, les ESPE et, je suppose, les INSPE, sont fausses et que la volonté était bien de se baser sur l'observation de l'enfant, de le pousser à agir à partir de ses intuitions pour apprendre de lui-même tout ce dont il aurait besoin pour devenir un citoyen responsable et doué de raison.

    4
    erwann
    Jeudi 31 Mars à 09:30

    bonjour

    je suis une maman comme vous qui fait ecole a la maison

    et je trouve super votre blog

    comment pour vous se sont passaient les controle academique

    et les annees ou vous avez fait ecoles et si sa na pas ete dur.

    j 'epere que vous me repondre car sur certain site      personne ne me donne de reponse

      • Jeudi 31 Mars à 09:51

        Bonjour Erwan.

        Je ne suis pas une maman qui fait école à la maison mais j'ai été une « instit et directrice d'école pendant... longtemps » comme cela est indiqué en haut à gauche de mon blog lorsque vous ouvrez une page.

        Je n'ai donc jamais eu de contrôles académiques mais des inspections en classe qui se sont toujours très bien déroulées.

        Les années d'école n'ont pas été dures pour moi, sauf, de temps en temps, les difficultés inhérentes au métier.

        Je vous réponds parce que je mets un point d'honneur à répondre à tout le monde même à ceux dont les messages « sentent le poisson d'avril à plein nez » !

        Je vous souhaite une excellente journée et un bon 1er avril avec un jour d'avance ! wink2

        PS : Si toutefois il ne s'agissait pas d'un poisson d'avril, je ne saurai trop vous conseiller de vous procurer cet ouvrage et de le potasser tous les jours très sérieusement. Cela vous sera utile avant votre contrôle académique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :