• Jouer les textes pour les comprendre.

    Jouer les textes pour les comprendre.
    Merci à Brune et à sa petite dernière pour cette illustration. 

    Le morcellement de l'apprentissage de la lecture dû à la théorie de l'enseignement par compétences amène parfois à des contorsions incroyables pour qu'un enfant se mette enfin à déchiffrer intelligemment un texte, c'est-à-dire à être capable de lire, à la vitesse normale, un texte correspondant à ses intérêts et à son âge, en l'oralisant sans difficulté tout en comprenant ce que ce texte raconte.

    C'est ainsi qu'on multiplie les outils de remédiation grâce auxquels les élèves vont :
    1) déchiffrer et oraliser les syllabes et les mots ;
    2) enrichir leur vocabulaire ;
    3) lire une phrase en se représentant mentalement ce qu'elle raconte ;
    4) lire un enchaînement de phrases  en se représentant mentalement ce que raconte la première de façon à pouvoir comprendre la deuxième, ce qui amène à interpréter correctement la troisième qui trouvera sa suite dans la quatrième et ainsi de suite jusqu'à la fin du
    texte1 ;
    5) trouver les indices qui permettent de révéler un sens caché2
    alors qu'il aurait été si simple de se débrouiller que depuis les premières phrases lues, au CP, les élèves y soient entraînés conjointement et systématiquement !
    ... et qu'on passe finalement plus de temps à redresser ce qu'on a bâti tordu, faute d'avoir commencé par construire droit, dès le début.

    C'est ce que j'ai essayé de faire3 dans Écrire et Lire au CP et que je continue de faire dans son petit frère, le livre de lecture destiné aux CE1 dont j'ai déjà mis quelques extraits ici et là, sur ce blog.

    Et c'est ce qu'a très bien compris Brune, maman IEF, qui a fait travailler à sa fille un extrait de Sans Famille, tiré du chapitre 6 de ce futur manuel.
    La petite a déchiffré, compris mot à mot l'histoire et, pour le plaisir de s'approprier le texte, de l'incarner, elle a convoqué ses peluches qui ont joué la scène sous ses ordres.
    Vous verrez ce que ça donne en vous connectant au site suivant : Grandir près du châtaignier.

    Merci à elle (et à sa fille) de démontrer ainsi qu'un même manuel peut servir à déchiffrer, comprendre et enrichir sa culture littéraire simultanément et que le temps gagné en échappant aux exercices de remédiation peut être consacré au jeu créatif et récréatif !

    Nota Bene : Je rappelle qu'après avoir acheté à leur éditeur de manière régulière, au prix public, les manuels et livres que j'ai écrits ou co-écrits, je peux vous les envoyer, toujours au prix public, sans les frais de port que je m'engage à prendre à ma charge. Il vous suffit de me contacter via cet onglet : Contact

    Notes : 

    1 Parfois, on fait ça pendant longtemps !... Demandez à Tolstoï, à Dumas ou à Victor Hugo !

    2 Ce sont les fameuses inférences ; le truc que la Mme Jourdain que je suis faisait depuis ses premiers essais de soutien scolaire et qui consiste à faire trouver aux élèves que si Maroussia porte une chapka et se promène en troïka sur la Volga gelée, c'est que l'histoire se passe en Russie et en hiver même si on ne leur a pas dit !

    3 Dans les classes qui utilisent cette méthode au niveau du CP, les élèves, même s'ils sont issus de milieux prétendument défavorisés, y arrivent sans avoir besoin d'exercices de remédiation.

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mai 2016 à 07:12

    je souscris à 200% !!!

    De la même manière, dans notre classe maison, je demande à mes enfants de refaire oralement la leçon  de la veille avant de commencer des exercices écrits. Il joue le professeur et moi l'élève ou bien nous disposons une classe de peluches devant lui à qui il explique la leçon. C'est à ce moment-là, que je peux-tout comme l'enfant lui-même, constater qu'il a bien compris ou non et à quel endroit ça coince.

    La narration orale est un principe essentiel de la pédagogie de Charlotte Mason, très intéressante à étudier et à mettre au moins partiellement en place.

    Chez nous, et je le conseille toujours aux parents que j'accompagne, une lecture s'accompagne nécessairement de narration orale, questions orales de compréhension avec deux types de questions : 1. la réponse est dans le texte, il faut donc se rappeler de ce que l'on a lu 2. la réponse appelle une réflexion de l'enfant qui devra faire des suppositions à partir d'indices. La narration orale quant à elle oblige l'enfant à restituer le texte précisément et dans le respect de la chronologie, dans un français correct et une expression orale structurée. C'est la meilleure des préparations à l'expression écrite !

    Merci Catherine pour votre blog, vos réflexions, vos livres (que je viens d'acheter sur le site du GRIP...faute d'avoir eu l'info assez tôt...!)

    Bon week-end !

    Petit clin d'oeil à ma copinaute de longue date Brune: bravo pour ton billet tellement juste !

      • Samedi 28 Mai 2016 à 09:44

        Merci Charlotte Maison et bon week-end à vous aussi !

    2
    Samedi 28 Mai 2016 à 11:45

    Les cinq points que vous mentionner sont déjà très rébarbatifs à mettre en application par le professeur; on peut imaginer pour l'enfant à quel point ce n'est pas stimulant. Ce qui est curieux, c'est pourtant que tout ce jargon s'inscrit dans une pédagogie qui prend appui sur le plaisir supposé de l'enfant...

    Au contraire, le manuel en préparation que vous concevez redonne une place réelle au plaisir d'enseigner et de ce fait, rejoint bien les enfants où ils sont et à l'âge qu'ils ont.

    C'est un plaisir d'utiliser en entier cet extrait, de suivre vos indications dans le manuel du professeur, de leur faire connaître non seulement ces récits, mais également les nourrir de la richesse du vocabulaire dont ils sont empreints! Vos suggestions tout au long des pages sont forts pertinentes et très  efficaces.

    J'en profite en cette fin d'année puisque ma fille est en CE1. Comme je déteste le jargon pompeux pédago-dogmatique, je me régale avec votre matériel qui redonne sa place au plaisir de transmettre "naturellement" et "simplement" tout en atteignant réellement son but!

    Si j'ai pu atteindre le but visé en appliquant votre matériel: j'en suis très honorée! :)

      • Samedi 28 Mai 2016 à 12:03

        Merci beaucoup, Brune. Simplement et naturellement... c'est un très joli compliment que vous me faites.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Samedi 28 Mai 2016 à 12:04

    * malheureuse faute d'orthographe: il aurait fallu lire évidemment "vous mentionnez"!

    4
    Lundi 30 Mai 2016 à 12:07

    J'ai fait comme Brune, je l'ai utilisé avec mon fils qui termine le CE1 (même si nous sommes en mai happy ). Quel succès! Je n'ai pas eu le temps de prendre une photo mais mon petit gars a reconstitué un chemin de halage avec ses playmobils pour l'expliquer à son jeune frère sans parler de la recherche des interstices dans toute la maison...Maintenant, il est entrain de préparer un "exposé" sur les chiens qu'il souhaite nous présenter en fin de semaine car il a été emballé par ce que nous avons lu ensemble. Pour ma part, j'ai eu un vrai plaisir à suivre le livre du maître clair et complet.  Merci!

      • Lundi 30 Mai 2016 à 16:58

        Merci de m'encourager. J'espère trouver une solution pour régler ce problème d'éditeur. Peut-être l'un d'entre eux passera-t-il par ici et aura-t-il envie de tenter l'aventure avec nous ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :