• Texte libre
    Merci à Mattéo, 6 ans 8 mois.

     


    5 commentaires
  • GS : Nouveau palier en écriture lecture

    Vendredi 20 mars, premier jour du printemps, il convenait de marquer une nouvelle étape dans l'apprentissage de l'écriture-lecture des sept élèves de GS de la classe à triple niveau où ils viennent tous les matins.

    Ils ont d'abord répété lentement la phrase que je leur proposais : Léo a démoli sa moto ; il la répare.
    Ensemble, avec mon aide, ils ont segmenté ce discours en mots que je symbolisais au tableau par des rectangles plus ou moins longs selon le nombre de syllabes de chacun.

    Ensuite, nous nous sommes entraînés à faire correspondre chaque rectangle avec le mot qu'il contiendrait. J'ai encore bien aidé car si les verbes et les noms sont facilement reconnus comme des mots, il n'en va jamais de même avec tout ce qui est articles, auxiliaires, adjectifs possessifs, prépositions et autres mots "de liaison"...

    Lorsque chacun a su à peu près faire correspondre un rectangle avec un mot, les enfants ont tous choisi un mot et j'ai sorti les lettres minuscules scriptes magnétiques.
    Pendant quatre à cinq minutes, ils ont travaillé seuls, parfois avec un peu d'aide. Certains enfants, moins à l'aise, avaient choisi de travailler en binômes.

    Tous ont avancé, un peu à la manière des exercices de lecture inventée que nous voyons proposés à notre sagacité parfois un peu éberluée sur la Toile. Cependant différence notable, je ne cherche à n'emberlificoter personne et, bien au contraire, je m'emploierai à rendre utiles et efficaces les quelques premiers acquis encore tâtonnants et collectifs de ces petits enfants de cinq à six ans,

    Léo a ainsi donné éo dans un premier jet alors que démoli a d'abord été transcrit rbap par notre inévitable Je-fais-d'abord-je-réfléchirai-après avant d'être décroché par son acolyte qui, pendant ce temps, avait préparé les voyelles.

    GS : Nouveau palier en écriture lecture

    GS : Nouveau palier en écriture lecture

    Grâce à mon aide, à tous les deux, ils ont très bien réussi leur travail à quatre mains : Je-fais-d'abord prononçait "D...d... d...dé" puis cherchait la lettre d à laquelle son acolyte ajoutait la voyelle é. Ils recommençaient ensuite à prononcer "Mmmmmmmmo !", numéro 1 cherchait la lettre m et numéro 2 y dégainait son o,gardé en réserve.

    GS : Nouveau palier en écriture lecture

    Ils ont fait de même pour la troisième syllabe et, lorsque je suis revenue après une aide ponctuelle à un élève de CP ou de CE1, Acolyte-2 affichait glorieusement la lettre i au tableau l

    GS : Nouveau palier en écriture lecture

    moto a été écrit très vite et sans difficulté par la plus jeune du groupe (5 ans depuis le mois de décembre), une enfant suivie par ailleurs en orthophonie pour de très gros problèmes de prononciation.

    sa, il et la, monosyllabiques ont été écrits sans difficulté par un élève ou un autre sans que j'aie à m'en mêler.

    GS : Nouveau palier en écriture lecture

    Et c'est même Je-fais-d'abord-et-je-réfléchis-ensuite qui s'est proposé pour l'écriture de il qu'il a écrit, après un court moment de réflexion, seul et juste !

    GS : Nouveau palier en écriture lecture

    Enfin, répare qui avait été déclaré fini par son auteur une première fois lorsqu'il comportait les lettres r et é puis une seconde fois alors qu'on pouvait lire rép, a été fini grâce à l'auteur du mot moto qui est venue prêter assistance à son camarade.
    C'est ainsi que nous avons pu lire, affichée au tableau, la phrase que nous avions oralisée cinq à dix minutes plus tôt :

    GS : Nouveau palier en écriture lecture

     


    10 commentaires
  • ... parce qu'ils lui en font voir de toutes les couleurs !

    Au GRIP, on mange les petits enfants...

    N'est-il pas beau notre Carmentran ?

    Allez, un portrait, de plus près...

    Au GRIP, on mange les petits enfants...

    Pour une école où l'on apprend à lire, écrire, compter, calculer, comprendre mais aussi se servir de ses mains et de son imagination parce que, comme le disait Ferdinand Buisson dans son Dictionnaire de la Pédagogie :

    Le travail manuel forme l'une des deux grandes branches de l'activité humaine, par opposition à ce que l'on est convenu d'appeler plus spécialement le travail intellectuel ou travail de la pensée. Il n'est pas possible, à vrai dire, d'établir entre ces deux modes d'activité une distinction absolument rigoureuse : car le travail manuel, si grossier, si machinal qu'on le puisse supposer, nécessite toujours l'intervention de l'intelligence ; et le travail de l'esprit a besoin, pour se traduire en une œuvre, pour se manifester au dehors, de l'intervention de la main, par l'écriture, les chiffres, le dessin, etc.


    2 commentaires
  • Interdisciplinarité

    Qui a dit qu'il n'y avait qu'à travers une organisation pédagogique totalement innovante, des projets pharaoniques et le remplacement de temps de classe par de la parlotte entre adultes qu'on pouvait faire vivre la transdisciplinarité ?

    Dans ma classe, on part sur le terrain pour observer le milieu proche et en tirer des connaissances géographiques qui seront confirmées par la leçon lue sur le livre de géographie.

    Interdisciplinarité

    Un retour sur la carte du canton permet aux élèves de CE1 de satisfaire aux exigences du programme de français du cycle 2 en rédigeant "de manière autonome" un texte court qu'ils illustreront ensuite.
    C'est pour eux l'occasion de rendre actives leurs connaissances géographiques mais aussi de rechercher et organiser leurs idées, de choisir du vocabulaire, de construire et d'enchaîner des phrases, de prêter attention à l'orthographe.

    Interdisciplinarité

    Quant à l'enseignant, il sait que son objectif est atteint et même dépassé lorsque, librement, à la récréation, ces mêmes élèves lui font admirer dans le bac à sable, le Rieumau  sortant de la montagne de la Lance pour aller se jeter dans la Coronne à Valréas...

    Interdisciplinarité


    4 commentaires
  • À cinq ans et demi, bientôt six ans, on a le droit de commencer à écrire "pour de vrai" comme les grands.
    On est si fiers d'écrire seuls des syllabes...

    Écriture et Carmentran

    ... puis des mots...

    Écriture et Carmentran

    Écriture et Carmentran

    ... et enfin une phrase, décidée collectivement.

    Écriture et Carmentran

    Écriture et Carmentran

    Et à six, sept et même déjà huit ans, on se sent capable de faire naître un monstre à la force de tous nos esprits assemblés et toutes nos mains conjointes.

    Écriture et Carmentran

    Écriture et Carmentran

    Écriture et Carmentran

    Écriture et Carmentran

    Écriture et Carmentran

    S'exprimer

    Réfléchir, écrire, construire, créer... pour s'exprimer en étant sûrs d'être compris sans décodeur, c'est un droit dont tous les enfants devraient bénéficier.


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique