• GS/CP : Première journée

    GS/CP : Première journée

    À la demande d'une jeune collègue, un peu perdue dans les manuels que je lui ai conseillés, voici ce que j'aurais préparé si :
    1) j'avais fait cette rentrée dans une classe à double niveau : Grande Section et Cours Préparatoire,
    2) j'avais été contrainte par ma hiérarchie de coller sur chacune des activités que je programmais les intitulés des programmes scolaires de l'Éducation Nationale auxquels elle correspondait[1].

    En revanche, ce que je n'ai pu me résoudre à prévoir, c'est la colonne "autocritique" dans le plus pur style "République Populaire de Chine à l'époque de la Révolution Culturelle" !
    Mes IEN successifs s'y sont tous cassé le nez... Il m'est totalement impossible de perdre du temps le soir à écrire, sur un document personnel et privé même pas obligatoire, sous prétexte que ça va m'aider, en plus, que j'ai été brillantissime là, pas terrible ici et carrément craignos là, là et encore là. Mon sentiment d'imposture est suffisamment important pour que la remise en question des activités que j'ai prévues soit permanente: je sais valider mes réussites et mes échecs en direct, simplement en vivant avec mes élèves. Grâce à eux, la sanction ou le bon-point arrivent naturellement par leur attitude, leur degré d'implication, leurs sourires ou leurs énervements...

    J'ai choisi de travailler dans une école "classique" où les matinées durent 3 h et les après-midis 2 h 15 et où c'est le professeur des écoles lui-même qui assure la totalité des enseignements (EPS et Musique comprises).
    Comme j'ai parlé d'un manuel qui n'est pas encore édité (Observation au CP), je vous joins gracieusement la leçon sur la main qui devrait débuter cet ouvrage. J'en profite pour remercier Didier Glad qui a conçu ces exercices d'observation et je lui souhaite une excellente rentrée.

    J'ai choisi aussi de ne pas passer du temps sur les présentations, le recensement des outils[2] et les règles de vie de la classe qui s'installeront d'elles-mêmes de manière bien plus appropriée si elles sont traitées au coup par coup, sur le fait.
    Les petits élèves n'ont qu'une hâte : ils sont venus pour apprendre, utiliser leur matériel, retrouver les activités de l'école et vivre une vie de classe riche et active.
    Pourquoi les en priver en les condamnant à de longs moments d'échanges verbaux, des projets lointains[3], des organisations ciblées et précises pour eux qui sont à l'âge où tout s'apprend, tout le temps et partout et où le fond est toujours plus important que la forme ?

    J'ai préféré les lancer tout de suite dans un planning simple qui se répétera tous les jours, mercredi matin compris, jusqu'à ce que tout le monde s'y sente tellement à l'aise que nous pourrons, sans déstabiliser personne, prévoir quelques petites variations annoncées raisonnablement à l'avance et préparées en amont jusqu'à ce que, le jour J, elles aillent de soi.
    Ils vont donc ce premier jour de classe jouer, dialoguer,  se repérer, compter, calculer, réfléchir, observer, lire, dessiner, écrire, écouter, comme ils le feront tous les autres jours de l'année.
    La tonalité de l'année sera donnée et c'est par eux-mêmes qu'ils adopteront leur école comme "une école où les enfants vont apprendre ensemble et vivre ensemble"[4].

    Bonne rentrée à tous, collègues, parents, grands-parents et amis de l'École !

    Télécharger « Mardi 1er septembre.doc »

    [1] Comme si cela intéressait quelqu’un d’autre que nous-mêmes. Et comme si, en tant que « professionnels de l’Éducation », nous n’étions pas capables de coller aux programmes en vigueur sans l’écrire et le réécrire chaque jour !...

    [2] De toute façon, les élèves en ont très peu. Pour le moment, on leur a préparé un porte-vue et un cahier de dessin pour les GS (cahier maternelle sans lignage) ; un livret de lecture (Écrire et Lire au CP, livret 1), un fichier de mathématiques (Compter, calculer au CP), un cahier du jour (seyes 12x12), un carnet (cahier de textes ou agenda) et un cahier de Travaux Pratiques pour coller les comptes-rendus et illustrer les thèmes qu’ils traiteront en Découverte Du Monde. Plus tard, les CP recevront un second cahier de Travaux Pratiques dans lequel ils colleront les poèmes qu’ils apprendront en classe et qu’ils illustreront. Quant aux GS, c’est au second trimestre qu’ils recevront leur cahier d’écriture (seyes 4 mm). Nous avons donc le temps !

    [3] Tout ce qui dépasse la demi-journée est lointain pour un enfant de cinq ans à six ans et demi ! Pour preuve, l’air angoissé du petit bonhomme qui, l’après-midi, au moment de se ranger pour sortir en récréation, vous dit : « Maman, elle a dit que je mangeais pas à la cantine aujourd’hui ! » Oui, oui, du calme, petit bonhomme, tu vas bientôt rentrer chez toi et c’est dans ta famille que tu prendras ton prochain repas !... On a beau eu te faire seriner la comptine des jours de la semaine depuis la Petite Section, tu es finalement comme tous les enfants de ton âge, encore bien en peine de te repérer dans le temps, même proche.

    [4] http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=86940#ecole

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Did
    Vendredi 28 Août 2015 à 16:57

    Salut Catherine,


    Merci pour tes bons conseils.


    Je te souhaite une excellente retraite ; profite bien de tes trois petits enfants.


     

    2
    Vendredi 28 Août 2015 à 20:31

    Salut Did ! Et merci ! Bonne rentrée à toi et à toute ta petite famille !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :