• CP : Écriture graphémique (2)

    CP : Écriture graphémique (2)

    Une « méthode » d'écriture-lecture :

    Vous trouverez ci-dessous  la deuxième partie de la méthode d'écriture-lecture qui peut soutenir le travail mené au CP lors du Rituel d'imprégnation graphémique (2).

    Je rappelle que ce rituel peut fonctionner seul et accompagner alors des méthodes du commerce trop peu axées sur la découverte et l'utilisation du code graphémique, autrement appelé code alphabétique.

    Il peut aussi, si on le souhaite, s'éloigner encore un peu plus de la méthode proposée en classe (et parfois imposée par le projet d'école et les collègues ou par l'équipe de circonscription).
    On choisira alors de ne se servir que de la partie orale de la méthode trop peu graphémqiue et on basera l'écrit sur les fiches proposées ci-dessous (voir Dans la même série).

    Nota Bene : Cette méthode d'écriture-lecture forme un tout et ne peut être utilisée pour accompagner une méthode graphémique (ou syllabique) du commerce.
    Pour celles-ci (Taoki, Je lis, j'écris, Écrire et Lire au CP, etc.), ne cherchez pas à adapter le travail proposé ci-dessous ! Vous trouverez dans leurs guides pédagogiques tous les conseils qui vous permettront de faire les va-et-vient entre ce que les enfants apprennent à lire et ce qu'ils apprennent à écrire.

    Un guide pédagogique :

    Si on choisit l'option complète que nous baptiserons Écriture-lecture avec Nino et Ana, on conduit, chaque jour 4 séances d'écriture-lecture, 2 le matin et 2 l'après-midi (ou 3 le matin et 1 l'après-midi).

    ♥ Les séances à conduire en lecture sont décrites précisément sur ce blog  dans les fichiers CP : Rituels d'imprégnation graphémique (pour l'instant 1 et 2).
    Ces séances traitent le décodage (ou déchiffrage) et la compréhension. Elles ne traitent pas encore de la fluidité de lecture pour éviter l'effet « récitation les yeux au plafond » qui ne manquera pas d'apparaître chez les enfants les plus éloignés de l'écrit et de l'attention visuelle.

    ♥ Celles à conduire en écriture sont décrites précisément sur ce blog dans les fichiers CP : Écriture graphémique (pour l'instant 1 et 2).
    Ces séances traitent en parallèle :

    • les gestes de l'écriture cursive
    • l'encodage et donc la rédaction autonome d'écrits signifiants (mots, courtes phrases)
    • des séances d'observation de la correspondance entre le langage oral et le code écrit, débouchant sur une véritable progression en grammaire et conjugaison : l'enfant sait parler, il distingue intuitivement le genre, le nombre, la nature, la fonction, le temps, la personne et il apprend à observer et mémoriser des régularités ce qui lui permet d'assurer ses capacités de rédaction guidée (dictée, exercices d'entraînement) ou autonome (rédaction) d'écrits signifiants

    Des dictées pour apprendre :

    Chaque jour, les enfants, seuls ou collectivement, seront invités à écrire sous la dictée. Ces dictées, qui n'ont jamais été préparées au préalable, sont toujours conçues comme des moments d'apprentissage pour lesquels l'enseignant s'évaluera :

    • s'il a de 98 à 100 % d'élèves ayant tout écrit conformément aux normes orthographiques, il a réussi sa séance
    • s'il est entre 80 et 98 %, il a intérêt à revoir : 
      ♣  la vitesse de la dictée,
      ♣ les aides fournies,
      ♣ le calme et l'attention régnant pendant cet exercice
    • s'il est en-dessous de 80 %, il faut qu'il reprenne sa pédagogie :
      ♠ peut-être dicte-t-il trop vite sans suffisamment articuler ?
      ♠ peut-être oublie-t-il de signaler les doubles consonnes, les lettres muettes et les « mots-sons » qu'il doit faire copier et épeler à chaque utilisation ?
      Il fait alors trop confiance à une mémoire encore trop sollicitée par l'encodage pour réussir à conserver en mémoire ces difficultés du français et désavantage ainsi ses élèves en leur volant du temps d'assimilation pour le remplacer par du temps d'évaluation. 
      ♠ peut-être oublie-t-il de même de rappeler inlassablement les morphèmes grammaticaux et pratique-t-il de manière trop formelle les séances de grammaire intuitive ?
      ♠ peut-être enfin reste-t-il persuadé que « l'orthographe, c'est trop dur » et qu'il ne peut pas en demander autant à ses élèves ?

    Le but est réellement de permettre à tous les élèves (sauf cas lourd d'inclusion scolaire) d'acquérir en douceur des réflexes orthographiques. Cela nécessite du temps, beaucoup de patience, de nombreuses répétitions mais aussi une confiance sans faille dans les capacités de compréhension des enfants.
    Si on se met à leur portée et qu'on ne les ennuie pas avec des contenus trop lourds à digérer et des leçons à apprendre par cœur avant de les avoir réellement intégrées, ils y arriveront tous, au moins pour les données les plus simples et les plus courantes.

    Ces dictées sont des moments d'apprentissage pendant lesquelles les régularités s'installent à bas bruit et à petits pas. En les pratiquant matin et après-midi, sur le cahier, sur l'ardoise ou même à l'oral (épellation phonétique), on fabrique des enfants scripteurs vrais, c'est-à-dire codant et orthographiant en même temps.

    Des fiches d'exercices pour s'entraîner :

    Pour les aider à parfaire ce processus, quoi de mieux qu'un travail de répétition, en autonomie pour les élèves plus à l'aise, et en petit groupe, aussi longtemps que nécessaire, avec ceux qui, trop jeunes, trop peu confiants en leurs capacités, trop peu attentifs, trop facilement déstabilisés, ont encore besoin de l'adulte pour se rendre compte qu'ils savent faire parce que c'est toujours pareil ! 

    Ce fichier évolue doucement de la fiche déjà pratiquée en Période 1 : J'entends, j'écris, je repère à la fiche déjà plus technique, proposant désormais :

    ♦ de l'encodage complet de mots par épellation phonétique (avec difficultés orthographiques signalées en marge),
    ♦ de l'exercice d'entraînement à l'usage des morphèmes grammaticaux,
    ♦ de la compréhension fine de la langue (je lis/je copie et je dessine ; je lis des mots et je les remets en ordre pour reconstituer une phrase ayant du sens)

    Comment réussir un tel challenge :

    De la régularité et de la quotidienneté de ce travail dépend la réussite de cette entreprise.

    ♥ En consacrant à heures fixes, un temps toujours le même à ces exercices,

    ♥  en montrant aux élèves qu'on croit en eux et qu'on est derrière eux quoi qu'il arrive,

    ♥ en les encourageant le reste de la journée à réaliser leurs progrès, ,

    ♥ en leur apprenant à remarquer des faits de langue déjà étudiés et à s'en resservir lors d'écrits collectifs aux familles, à des correspondants, à une personne qu'ils souhaitent rencontrer,

    on s'assure de la participation de tous, de leur engagement, de leur confiance en eux

    et l'essai est transformé :
    les élèves passent du statut d'auditeur-compreneur
    à celui de lecteur-scripteur.

    Les guides hebdomadaires d'activités d'écriture :

    A) Période 2 - Semaine 1 :

    Télécharger « Écriture P2 - S1.pdf »

    B) Période 2 - Semaine 2 :

    Télécharger « Écriture P2 - S2.pdf »

    C) Période 2 - Semaine 3 :

    Télécharger « Écriture P2 - S3.pdf »

    D) Période 2 - Semaine 4 :

    Télécharger « Écriture P2 - S4.pdf »

    E) Période 2 - Semaine 5 :

    Télécharger « Écriture P2 - S5.pdf »

    F) Période 2 - Semaine 6 :

    Télécharger « Écriture P2 - S6.pdf »

    Dans la même série :

    A) Lecture :

    CP : Rituel d'imprégnation graphémique (1) ; CP : Rituel d'imprégnation graphémique (2) ;

    B) Écriture :

    CP : Écriture graphémique (1) ; ... ;


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :