• CE1 : Plus de fiches-sons !

    CE1 : Plus de fiches-sons !
    extrait de Lecture en fête, Classiques Hachette, 1983

    Les fiches-sons qui furent pendant quelques années la panacée recommandée par l'Institution n'ont plus le vent en poupe. Cela déstabilise nombre de collègues qui n'ont jamais connu que ça et se demandent bien comment faire pour les remplacer et par quoi.

    Une petite solution maison

    ...rédigée par quelqu'un qui, au CE1, n'a jamais utilisé une seule fiche-son de toute sa carrière et a pourtant eu dans ce niveau scolaire des élèves lecteurs-scripteurs très largement acceptables.  

    A) S'il y a révision de sons à faire, au CE1, c'est en lecture que cela se passe.

    La récapitulation des graphies possibles de chaque son du français, à usage orthographique est très prématurée, tout comme la récapitulation des graphies contenant telle lettre.

    B) La méthode que je préconise, c'est la « méthode naturelle »

    celle que nous utilisons dans toutes les situations d'apprentissage quand ce dernier est presque terminé mais qu'il reste quelques hésitations :  

    C) Recette

    Lors de la séance de lecture oralisée, un enfant bute sur un son, par exemple "tion" 

    → L'enseignant demande à la cantonade : « T.I.O.N, comment cela se prononce très souvent ? » 

    Là, deux solutions :  

    1) Soit un enfant répond : « [sjõ] ! » et, après rappel de l'enseignant : « c'est ça. T.I.O.N se prononce [sjõ] ! », on continue la lecture.  

    2) Soit personne ne sait et l'enseignant explique : « T.I.O.N se prononce [sjõ]. Nous allons lire quelques exemples ensemble. »  

    → L'enseignant écrit alors au tableau l'un après l'autre et demande à un élève différent à chaque fois de décoder le mot et de l'employer dans une phrase orale qui en expliquera le sens :

    la récréation - une addition - une soustraction - la respiration - la récitation - attention - l'aviation - une exception - ...   

    → Il peut même finir l'exercice par un travail d'encodage et demander à plusieurs enfants successifs de venir au tableau pour écrire un mot transparent, c'est-à-dire un mot sans autre difficulté (lettre muette,son complexe, consonne double) que la graphie "tion" qui vient d'être apprise ou révisée, comme par exemple :

    une punition - une réparation - une animation - une émotion - une opération 

    → Lors de ces deux exercices, il essaiera d'aller assez vite pour pouvoir continuer la séance de lecture oralisée mais, si cela risque de décaler toutes les autres séances de la journée, eh bien, tant pis, le soir, il donnera le texte à relire seulement jusqu'à la phrase qui contenait ce mot difficile à décoder et, le lendemain, la classe reprendra le même texte.

    C) Petits conseils pratiques

    ♥ Avoir sur son bureau ou très accessible sur une étagère près du tableau un manuel de CP, du type Bien Lire et Aimer Lire, Je lis, J'écris, Écrire et Lire au CP, etc. permet d'avoir très vite, par simple consultation de la table des matières et un feuilletage rapide un réservoir de mots contenant la graphie à fixer.

    ♥ La lecture "en cascade", c'est-à-dire un élève après l'autre, sur un rythme soutenu, puis "au micro", c'est-à-dire tous les élève ensemble, comme des choristes munis d'un micro imaginaire, permet de faire lire rapidement une vingtaine de mots par une vingtaine d'élèves différents puis de faire relire tous les élèves ensemble en suivant au tableau.
    Pour cela un simple tableau à craie ou à feutres effaçables suffit ; c'est il me semble beaucoup plus souple que ces TNI qui, pour ce que j'en ai vu, demandent des préparations importantes en amont de la journée de classe, pas toujours compatibles avec le suivi naturel d'une classe au jour le jour d'après les observations du moment.


  • Commentaires

    1
    Lucie
    Samedi 29 Août 2020 à 12:24
    Merci pour vos conseils pleins de sagesse et de bon sens !!
    2
    Emilie
    Samedi 29 Août 2020 à 12:28

    Merci pour vos conseils. smile

    3
    Dalila
    Samedi 29 Août 2020 à 12:34
    Je te rejoins complètement.
    J'ai toujours procédé ainsi avec mes ce2 cm1 cm2.

    Tout comme la dictée non préparée et oralisée permet de revoir de très nombreuses fois en situation les règles de grammaire et d'orthographe.
      • Dimanche 30 Août 2020 à 10:01

        Eh oui, c'est "naturel" de faire comme ça. On fait la même chose à la maison quand notre enfant galère pour enfiler ses chaussures, attacher sa barrette ou insérer une pièce de puzzle au milieu des autres. On explique, brièvement, on donne un ou deux conseils, et il continue. C'est tout simple.

    4
    Céline
    Samedi 29 Août 2020 à 14:37

    Encore merci pour vos conseils.

    Tout est encore plus clair et limpide.

    Céline

    5
    Sophia
    Samedi 29 Août 2020 à 18:13
    Très intéressant, merci beaucoup!
      • Dimanche 30 Août 2020 à 10:02

        Merci Sophie ! Bonne rentrée à vous ! Et n'hésitez pas à revenir ici, j'essaie d'alimenter ce blog très régulièrement.

    6
    Cécé76
    Dimanche 6 Septembre 2020 à 13:29

    Merci de partager avec nous votre précieuse expérience.

      • Lundi 7 Septembre 2020 à 10:18

        Merci Cécé76 ! C'était une consigne de l'IEN lors de mon avant-dernière inspection. Depuis, même si elle n'a pas été réitérée par le dernier IEN, je partage cette expérience du terrain autant que je peux, malgré des moments un peu douloureux lorsqu'une illustre inconnue par exemple s'octroie le droit de réutiliser mon travail ou qu'une autre m'accuse, en public et en privé, de tous les maux de la terre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :