• CE1 : Orthographe graphémique (2)

    CE1 : Orthographe graphémique (2)

    Une méthode d'orthographe basée sur l'écrit[1], celui que les enfants lisent et écrivent eux-mêmes, en écoutant ce qu'ils prononcent, cela sous-entend, dans un premier temps, que la lecture se passe à voix haute pour que le circuit œil-oreille devienne suffisamment solide. Cela sous-entend aussi que l'écriture se fasse au moins à mi-voix de manière à ce que le circuit précédent s'enrichisse et devienne un circuit œil-oreille-main.

    Nous allons donc continuer à avancer sur ce chemin où élèves et enseignant lisent ensemble, à voix haute, puis observent et épellent, toujours ensemble, ce qui est écrit et qu'ils prononcent.
    Leur ouïe s'affine grâce aux différences graphiques qu'ils voient, leur mémoire visuelle s'enrichit de nouveaux éléments grâce à l'ouïe qui la soutient.

    Cela permet aux élèves de collecter des mots écrits qu'ils verront et reverront jusqu'à les connaître si intimement qu'ils ne se souviendront plus quand ils ont appris à en écrire les particularités.

    L'enseignant qui est là pour les soutenir les aide à prendre leur autonomie à leur mesure, quand il les sent prêts à le faire. Il n'hésite pas, pendant toute cette période, à répéter incessamment : « Quand je vous dis il est petit, qui se rappelle comment s'écrit le mot est ?... Nous avons déjà écrit le frère, qui peut nous rappeler le nom de l'accent sur la lettre E qui se prononce [ɛ] ?... Il y a une lettre muette à la fin du nom chocolat, qui s'en souvient ?... Pouvez-vous m'expliquer comment vous pouvez retrouver cette lettre muette seuls ?... »
    Le moment de l'autonomie sans filet, celle qui permet d'écrire sans faute n'est pas encore venu et il ne va surtout pas casser ce qu'il est en train de construire en se mettant à proposer aux élèves d'écrire comme ils savent !

    En revanche, ça y est, un peu avant la fin du premier trimestre arrivent les premières règles d'orthographe, règles grammaticales tout d'abord avec un repérage un peu moins intuitif des natures de mots de manière à pouvoir constater et reproduire, accompagnés bien sûr, les premiers accords puis premières règles lexicales complexes (gue, gui ; -ge en fin de mot).
    Leur apprentissage ne dérogera pas à la règle : peu à la fois, revu souvent, étalé sur la durée, avec le soutien de l'adulte qui rassure, aide, aplanit les difficultés en montrant tout ce qui est simple et transparent et tout ce qui le deviendra une fois les règles fixées.

    Les fiches et leur guide :

    Je rappelle que la progression (à nouveau réactualisée) se trouve dans la partie CE1 : Orthographe graphémique (1), avec la fiche 1. Les fiches 2 à 6 se trouvent quant à elles dans la partie CE1 : Orthographe graphémique (1-bis).

    Pour rendre la consultation de chaque guide plus facile, j'ai ajouté des numéros de pages. Je pourrai le faire sur les fiches 1 à 6 si cela vous semble nécessaire.

    Semaine 7 :

    Télécharger « OrthoCE1-P2 - S7.pdf »

    Semaine 8 :

    Télécharger « OrthoCE1-P2 - S8.pdf »

    Semaine 9 :

    Télécharger « OrthoCE1-P2 - S9.pdf »

    Semaine 10 :

    Télécharger « OrthoCE1-P2 - S10.pdf »

    Semaine 11 :

    Télécharger « OrthoCE1-P2 - S11.pdf »

    Semaine 12 :

    Télécharger « OrthoCE1-P2 - S12.pdf »

    Dans la même série :

    CE1 : Orthographe graphémique (1)CE1 : Orthographe graphémique (1-bis)CE1 : Orthographe graphémique (AjoutP1) ; ... ; CE1 : Orthographe graphémique (3)CE1 : Orthographe graphémique (4) ; CE1 : Orthographe graphémique (5) ; CE1 : Orthographe graphémique (6) ; CE1 : Orthographe graphémique (6bis)

    Compléments pour le CE2 :

    CE2 : Orthographe graphémique (1) ;

    Notes :

    [1] Pour de plus amples renseignements, se reporter aux chapitres précédents dont vous trouverez la liste en fin d’article.

    Nota Bene :

    Pour ceux que la version « documents hebdomadaires » gêne, ils peuvent le télécharger en entier grâce au lien suivant : OrthoGraphCE1. Merci à Patricia qui a effectué ce travail. 

    N'hésitez pas à partager ce lien avec vos amis.

     


  • Commentaires

    1
    Pauline
    Dimanche 10 Mars à 12:03

    Bonjour,
    Je ne savais pas trop où poster ma demande, j'ai donc choisi cet article qui porte sur les exercices quotidiens en révision du code et étude de la langue.

    J'aurai aimé voir / savoir comment (sous quel format) vous donnez ces exercices (ou d'autres exercices  ressemblants d'étude de la langue) à vos élèves de CE1 ?
    Livret photocopié et relié, sur lequel les élèves écrivent ?
    Exercices à recopier au tableau ?

    Quelle quantité d'exercices écrits au tableau à recopier ?
    Quelle quantité d'exercices sur fiche / photocopie.
    Différenciez-vous la présentation / quantité à écrire, selon vos élèves ?

    D'autres part y-a-t'il un changement entre le début d'année et le milieu (par exemple livret photocopié en début d'année, puis exercices à recopier en milieu d'année).

    Serait-il possible (quand / si vous avez le temps) de voir quelques photos de cahiers d'élèves sur une ou deux semaines, pour estimer la part de travail écrit pour l'étude de la langue ?

    Merci
    Bonne reprise.
    Pauline

      • Lundi 11 Mars à 10:01

        Bonjour Pauline,

        Tout dépend des efforts qu'est prêt à consentir l'organisme gestionnaire :

        Si l'accès à la photocopieuse et le papier sont largement ouverts et si les élèves sont lents à écrire, j'opte pour les feuillets photocopiés reliés à remplir de la main de l'élève.

        Si l'accès à la photocopieuse et le papier sont largement ouverts mais que les élèves écrivent avec facilité, je donne aux élèves un livret relié sur lequel ils n'écriront pas. Après un départ (environ jusqu'aux vacances d'automne) pendant lequel les exercices sont tout d'abord reproduits intégralement au tableau et décryptés ligne après ligne pour copie partielle dans le cahier, puis reproduits intégralement mais juste commencés ensemble, puis partiellement reproduits mais à finir en consultant le livret, les élèves peuvent alors se débrouiller seuls grâce à leur livret paginé.

        Si l'accès à la photocopieuse est strictement réglementé, j'écris au tableau et ils recopient.

        Mes quantités sont celles proposées dans le fichier : 1 exercice court en début d'année, à compléter sur la photocopie, puis 2 à 3 exercices plus tard, à recopier intégralement (parce que c'est en forgeant qu'on devient forgeron).

        Je n'ai pas de cahier à proposer (je suis désormais retraitée) sur une semaine.

        Je peux éventuellement montrer un cahier d'élève, sur une seule journée, en grammaire, vers le mois de février, il me semble. Il s'agissait d'un élève droitier contrarié (c'est-à-dire écrivant de la main gauche) qui fatiguait vite et que j'aidais de temps en temps à rattraper son retard en lui transformant les exercices à copier en exercices à trous.

        Pour vous donner une idée plus large. Je comptais 4 à 5 cahiers 17x22 seyes de 48 pages, juste pour l'étude de la langue et les dictées pour l'année scolaire.

    2
    Pauline
    Mercredi 13 Mars à 16:09

    Merci beaucoup de votre réponse !
    Ca m'éclaire et me conforte dans l'idée de leur donner davantage à écrire.

    En effet, la photo témoigne qu'ils écrivent beaucoup sur une journée rien qu'en EDL (mais avec les lignes sautées).

    J'ai prévu 6-7 cahiers 17x22 de 48 pages pour l'année, mais pour français maths confondus (écriture incluse) et avec 2 fichiers de maths Jocatop en calcul et géométrie (Bout De Gomme) ce qui diminue la quantité d'écrit.
    On en est au 4 ème cahier pour la majorité de mes élèves, je n'aurai jamais cru y arriver si vite !!! Et finalement je trouve que je le les ai pas assez fait écrire...

      • Mercredi 13 Mars à 17:43

        C'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en écrivant qu'on apprend à écrire et c'est en lisant qu'on devient ???... liseron, bien sûr !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :