• CE1 : Lecture, selon le niveau à la rentrée

    CE1 : Lecture, rentrée 2020

    Nombreux sont les collègues qui s'interrogent sur ce que sera la reprise, en septembre, pour ces ex-petits-CP qui n'auront eu que 6 mois et demi pour apprendre à lire au lieu des 10 réglementaires suivis de 5 mois et demi sans classe au lieu d'à peine 2 comme leurs aînés depuis toujours ou presque (avant, c'était 2 mois et demi).

    Franchement, c'est compréhensible, et on peut imaginer qu'à part quelques cas, parents enseignants en Primaire ou ayant une vocation rentrée d'enseignants, le niveau de ces enfants-là n'aura rien à voir avec ce qui est notre lot habituel, du moins dans les écoles où la méthode d'apprentissage utilisée au CP garantit l'accès à la lecture encore lente mais déjà compréhensive à quasiment tous leurs élèves.

    Cette année, selon le degré d'habileté des parents, et la durée du confinement imposé à leurs enfants, voici, sans avoir besoin pour cela d'organiser une grande campagne nationale d'évaluations, les différents degrés d'habileté auxquels nous pouvons nous attendre, du plus grave au plus bénin, histoire de finir sur une note d'espoir.

    1) Le sous-sol

    Les enfants, déjà en fragilité à l'aube du 17 mars, n'ont quasiment pas été instruits pendant les mois de confinement. Les conditions de reprise en mai, puis juin, n'ont pas permis un soutien appuyé en lecture, ils ne savent plus lire.

    Même après quatre à huit jours de classe, période nécessaire à la réactivation des acquis antérieurs, c'est à peine s'ils reconnaissent quelques lettres et ils peinent énormément à en associer deux pour oraliser une ssss...yyyy... sssyyy.... sssy... sy...llll...aaaa... llla...sala....syli...sss...yyyy.... bref, vous avez compris !

    Pour eux, le plus urgent, c'est de redémarrer un CP normal.

    Avec un peu de chances, puisqu'ils ont quand même quelques connaissances, et une plus grande maturité, vous allez pouvoir aller plus vite que si vous accueilliez des petits GS lambda d'à peine six ans, après trois ou quatre années d'école maternelle très peu tournée vers la préparation active et efficace à l'écriture-lecture.

    Plutôt que de choisir un manuel de CP graphémique strict (comme Bien Lire et Aimer Lire, Calimots, Boscher, Piano, Léo et Léa, Je lis, j'écris, À moi de lire, Sami et Julie, Delille, etc.) qui apprendrait à vos élèves à lire mais à un rythme « Je suis au CP et j'ai jusqu'au mois de juin pour y arriver" et vous empêcherait de ce fait à entamer un CE1 normal avant le mois d'avril ou mai, je vous suggère d'utiliser pour eux le livret téléchargeable ici : CE1 : Non-lecteurs à la rentrée ?. Attention, les caractères utilisés dans ce livret sont Calibri et CrayonE.

    En l'accompagnant ce livret d'exercices d'écriture quotidiens, il devrait vous permettre de retrouver un niveau "début de CE1" faible mais acceptable,en environ un trimestre.

    Pensez à démarrer néanmoins la grammaire, en choisissant les mots à étudier parmi ceux qui sont encodables et décodables par vos élèves.

    La méthode exposée ici : CE1 : Du mot vers la phrase (1) , et qui sera complétée par les 4 autres périodes aussi vite que possible (comptez quelques mois quand même, j'ai plusieurs chantiers en route en même temps et une vie de famille, comme tout le monde) leur sera très adaptée puisqu'elle démarre à l'oral, et par le mot, unité qu'ils sauront très vite déchiffrer (dès le deuxième jour de classe) et qu'elle reste à ce niveau assez longtemps.

    Pensez aussi à démarrer l'Orthographe, dès les premiers jours aussi.

    Vous pouvez par exemple, rester sur les première semaine (semaines 1 à 3) de la méthode Orthographe graphémique (1) aussi longtemps que leur niveau de lecture ne leur permettra pas d'accéder aux subtilités de la Semaine 4.

    Quand ces bases des bases seront bien installées, vous pourrez faire quelques incursions dans le programme des jeudis et vendredis des semaines suivantes, en adaptant toutefois le lexique utilisé aux capacités de lectures de vos « miraculés ».

    Quand le livret sera fini, vers la fin du mois de décembre ou le début du mois de janvier, vous pourrez ensuite passer directement au niveau 3 de ce plan d'attaque.

    2) Juste au ras des pâquerettes

     Au bout de quatre à huit jours de classe, vos élèves déchiffrent... quand ce n'est pas trop compliqué... « Papa... est ... allé... dans... la... co... cu... c...o et u, ça fait quoi déjà ?... Ah ! D'accord... Papa... est... allé...dans...la... cou... cour. Papa est allé dans la cour. Papa... a... lavé... la... », ça, ça va... mais là, ça se corse : « ca...mi... on... la... camion... euh... ca... mi... o... nnet... cami-onnet... cami... cami... », !

    Et si c'est la « vo... vi... vio... tu... vo...tu... » qu'il a lavée, c'est pareil, malgré nos rappels appuyés :  « O et I, ça se prononce [wa] » qui les aident ponctuellement mais qui, additionnés aux « A et I, ça se prononce [ɛ] », « A et N, ça se prononce [ɑ̃] » et autres « O, I et N, ça fait [wɛ̃] », etc., cela fait trop et ils ne s'en sortent pas.

    Ce sont des enfants qui, du fait de l'absence de stimulation pendant ces derniers 5 mois et demi, sont retournés aux bases qu'ils avaient vers le mois de novembre ou de décembre du CP.

    Pour eux, le plus simple, c'est reprendre l'apprentissage de la lecture, à un rythme tranquille là où ils en sont restés. 

    C'est-à-dire grosso modo à la fin de la première moitié d'une méthode de lecture CP, si celle-ci est graphémique (voir liste ci-dessus, à laquelle on peut ajouter Bulle, Écrire et Lire au CP, et autres méthodes introduisant code et compréhension tout de suite pour arriver le plus rapidement possible aux textes entièrement décodables).

    Sinon, on peut s'orienter vers le deuxième cahier À coup sûr, chez Istra, par exemple, ou vers les périodes 3, 4 et 5 de la  Méthode de lecture "Nino et Ana", ou encore le livret 2 de Écrire et Lire au CP.

    Les leçons d'orthographe et de grammaire-conjugaison peuvent démarrer dès les premiers jours. 

    Les trois semaines de mise en route d'Orthographe graphémique (1)  seront les bienvenues pour relancer des réflexes oubliés depuis longtemps mais, normalement, il ne devrait pas y avoir besoin de plus pour attaquer le vif du sujet avec la Semaine 4.

    Quant à la grammaire-conjugaison, les remarques faites en 1. restent valables si l'on choisit d'utiliser Du mot vers la phrase : démarrage par le mot, possibilité de choisir les mots à étudier et analyser dans le registre des correspondances grapho-phonémiques connues.

    À la fin du premier trimestre, l'apprentissage proprement dit de la lecture (les correspondances grapho-phonémiques, l'automatisation du décodage amenant la fluidité de lecture jusqu'à une lecture encore mot à mot) sera fini pour tous et vous pourrez, selon le niveau de langage de vos élèves passer à la phase 3 ou à la phase 4.

    3) Déjà dans les étages !

    Au bout de quatre à huit jours de classe, le temps de se réhabituer aux choses scolaires, vos élèves ont tous au moins un débit de lecture orale encore un peu haché mais montrant une réelle compréhension de ce qu'ils lisent.

    Ils arrivent à déchiffrer un texte inconnu simple, en décomposant en syllabes les mots peu fréquents, et peuvent à l'issue du décodage d'une phrase courte la redire presque sans s'interrompre après chaque mot.

    De temps en temps, ils confondent encore un p avec un q, un d avec un b, oublient que ein se lit [ɛ̃] ou que [wa] s'écrit oi. Mais il suffit qu'ils arrivent à la fin du mot pour se rendre compte de leur erreur et se corriger presque spontanément. À peine faut-il de temps en temps leur dire : « Tu est sûr ? Un derger, qu'est-ce que c'est un derger ? » pour qu'automatiquement, ils rectifient leur erreur.

    Seulement voilà, c'est encore lent... et fragile.

    L'idée de les précipiter dans des phrases du type « D'une voiture, tomba un jour une grosse cruche qui roula jusque dans un champ. » ou « Un lièvre passe tout courant. » vous affole.

    Vous avez peur d'en perdre quelques-uns, dépassés par ce vocabulaire, cette présentation classique, sans autre adaptation qu'une présentation aérée et des caractères choisis en fonction de critères de lisibilité élevés.

    CE1 : Lecture, rentrée 2020
    Première lecture dans Lecture et Expression au CE

    Dans ce cas, peut-être vaut-il mieux ne pas commencer tout de suite le manuel Lecture et Expression au CE, dont vous voyez la première page ci-dessus.

    Cependant, vous pouvez commencer à travailler dans le même esprit, c'est-à-dire en liant intimement au cours de chaque séance toutes les compétences présentées dans le guide rouge afin qu'à elles toutes, elles transforment nos petits escaladeurs de tour imprenable en oiseaux qui volent de leurs propres ailes dans le monde merveilleux des livres...

    Un premier livre de lecture courante CP/CE1

    Hélas, si ce type de manuel a longtemps existé – c'étaient des « premiers livres de lecture courante CP/CE1», chaque éditeur en proposait deux ou trois, souvent en lien avec les méthodes de lecture de CP, le dernier que je connais est celui-ci : En vacances, les copains de Résie Pouyanne) – il a disparu des catalogues des éditeurs quand, tout à coup, après un grand coup de balai dans le domaine de l'apprentissage de la lecture au CP, puis dans toute la lecture en école élémentaire, tous les manuels ont été soupçonnés d'écarter les enfants de la lecture au lieu de les y aider.

    Pour le moment, le retour à l'apprentissage graphémique de la lecture étant très récent, l'ancienne offre éditoriale n'a pas été réactualisée et, si des manuels de CE1 commencent à sortir, ils sont plus dans l'imitation des manuels de CP que dans une voie médiane entre le « je ne sais pas lire du tout » des débuts de CP et le « je sais déjà lire de manière fluide, en comprenant les mots difficiles par le sens général de la phrase ou du paragraphe » des plus grands.

    Pour pallier cette absence, je me suis permis d'en copier un, en prenant soin de vérifier qu'il n'était plus édité et qu'on ne pouvait le trouver que d'occasion. Je vous le livre ci-dessous. Vous verrez qu'il répond aux critères du livre rouge (d'après le sommaire) :

    Consolidation des acquis en fluence :

    - déchiffrage et compréhension

    - correspondances graphèmes-phonèmes

    - automatisation

    - copie et dictée

    - traitement des erreurs

    Comprendre des textes :

    - Travailler la compréhension à partir de textes lus par l'élève

    Vous verrez aussi que sa progression (à raison d'un nouveau texte exploité tous les jours) est tout à fait compatible avec celle d'Orthographe graphémique (1) puisqu'elle propose en entraînement à l'automatisation du déchiffrage des correspondances graphèmes-phonèmes de :

    → Couper les mots en syllabes dans le Texte 1

    → Lire des consonnes doubles dans le Texte 2

    → Lire des mots simples dans les textes suivants

    Vous verrez aussi que :

    En vue de faciliter le passage à la lecture des yeux et, d'une façon générale, le déchiffrement (au cours duquel les yeux doivent prendre de l'avance sur la parole), [les auteurs ont] fait le choix d'une ligne courte (8 cm environ). Au surplus, aucun mot n'a été coupé.

    [Les auteurs ont ainsi pensé que] les maîtres seront grandement intéressés par cette innovation qui simplifiera leurs efforts pour obtenir :

    - soit une lecture à haute voix respectant les groupes rythmiques ;

    - soit une lecture silencieuse de plus en plus aisée.

    (Extrait de la Préface du manuel d'origine)

    Télécharger « Livre des bêtes.pdf »

    La lecture de ce manuel, à raison d'une double page par jour de classe, quatre jours par semaine, vous mènera environ à la douzième semaine de l'année scolaire, soit à peu près, à la fin du premier trimestre.

    Il vous restera donc deux trimestres entiers pour embarquer vos élèves à bord de la fusée « Je lis comme un grand » et commencer le niveau 4 grâce au manuel Lecture et Expression au CE (y compris si on nous confine à nouveau, car ce livre est simple d'utilisation et qu'il vous suffira d'indiquer aux parents « Lecture : Comment le chien est devenu l'ennemi du chat (1) page 122, lundi : paragraphes 1 et 2 ; mardi : paragraphes 3 et 4 ; jeudi : relecture et Nous nous entraînons, page 123, à l'oral » pour que la plupart des familles sachent ce qu'elles doivent faire faire à leurs enfants)

    Les leçons d'orthographe et de grammaire-conjugaison doivent démarrer dès les premiers jours.

    Parallèlement à cette activité de lecture regroupant consolidation des acquis de fluence et compréhension de textes lus par l'élève, vous pouvez sans difficulté démarrer une méthode d'orthographe et une de grammaire de votre choix.

    Il en existe plusieurs sur le marché. Certaines ont la faveur de nombreux collègues (RSEG, Picot), d'autres sont plus confidentielles (Cléo, . Du moment où leur exploitation donne de bons résultats dans vos classes et qu'elles n'empêchent pas vos élèves de lire à haute voix chaque jour au moins quelques phrases d'un texte adapté à leurs capacités de lecteurs, je n'y vois pas d'inconvénients.

    Je vous conseille néanmoins d'aller jeter un coup d'œil sur Orthographe graphémique et sur CE1 : Du mot vers la phrase (1) qui ont l'avantage de partir de ce que tous les élèves de CE1, à une exception près de temps en temps, maîtrisent à la rentrée : la lecture de lettres ou de syllabes et le langage oral. 

    4) Fin prêts pour le décollage !

    Vos élèves savaient déjà bien lire à la veille du 16 mars 2020. Pendant le confinement, ils ont continué à progresser dans leur manuel de lecture, peut-être pas tout à fait aussi vite qu'en classe mais du moins tout aussi efficacement. Ils ont eu la chance de pouvoir reprendre, tous ou presque tous, encore une fois pas aussi vite que s'ils avaient été scolarisés à plein temps, depuis le 11 mai.

    Ils ont donc progressé normalement et, en ce début d'année scolaire 2020/2021, vous ne sentez pas de grosses différences avec les années précédentes, en tout cas rien qui ne pourra se régler, comme d'habitude par deux à trois semaines de lectures quotidiennes, sur des textes adaptés à leurs compétences et à leurs intérêts de jeunes lecteurs âgés d'environ 7 ans.

    Vous savez qu'en faisant chaque jour un bon tiers de lecture compréhension, un petit tiers de révision de « sons », un grand tiers de lexique et, pour faire honneur à Raimu dans Marius, un dernier tiers de production d'écrit pour boucler la boucle, vos élèves progresseront naturellement et qu'ils arriveront d'eux-mêmes à lire avec naturel, fluidité et expressivité, quand la maturité de leur système nerveux le leur permettra.

    Dans ce cas-là, vous pouvez, dès le mois de septembre, leur proposer les textes bleus et gris de Lecture et Expression au CE, laissant les orange aux élèves de CE2, si vous en avez...

    Là, je sais que 36 doigts interrogateurs s'apprêtent à m'envoyer un message : « Textes bleus ? gris ? orange ? Mais cékoitesse, comme disent certains de nos élèves ? »

    Alors je réponds tout de suite : C'est une classification que j'ai adoptée lorsque j'ai construit la progression de dictées associée à ce manuel. On peut trouver ici le sommaire des trois premiers chapitres et l'explication des couleurs employées : CE1-CE2 : Dictées Lecture et Expression (1). On trouvera la colorisation des textes des chapitres suivants ici : CE1-CE2 : Dictées Lecture et Expression (2)  et ici : CE1-CE2 : Dictées Lecture et Expression (3).

    Par ailleurs, si on appartient au groupe Facebook « Méthodes de Catherine Huby (orthographe graphémique, lecture, maths...) » (ce n'est pas moi qui ai choisi le titre), dans le Drive  on trouve la toute dernière version de Lecture et Expression au CE avec le sommaire en couleur et l'explication des couleurs employées.

    Enfin, si vous êtes patients, je vais essayer de trouver cinq minutes pour copier-coller ce sommaire en couleur et vous le mettre en lien rapidement sur ce blog.

    Il vous suffira de suivre pas à pas le guide pédagogique (il est aussi sur le Drive du groupe Facebook), en sautant consciencieusement (ou pas) les textes CE2, ainsi que ceux des textes gris qui vous sembleront trop difficiles pour vos élèves, pour savoir comment amener vos petits élèves du mois de septembre au mois de juin vers le statut de lecteur convenable de CE2. 

    Les leçons d'orthographe et de grammaire-conjugaison doivent démarrer dès les premiers jours.

    Vous pouvez choisir pour votre classe les méthodes Orthographe graphémique et sur CE1 : Du mot vers la phrase (1) qui sont simples et efficaces.

    Vous pouvez aussi, compte-tenu du niveau de vos élèves, préférer viser un peu plus haut et travailler tant l'orthographe que la grammaire, la conjugaison et le vocabulaire à partir de l'étude d'extraits des textes de Lecture et Expression au CE, tout en ne perdant pas trop de temps à faire recopier tous les exercices à la main en début d'année mais en entraînant peu à peu vos élèves à le faire grâce au Fichier d'Étude de la Langue (1) et à son Livre du maître : Étude de la langue - LDM (1). 

    Vous pouvez aussi, comme pour les élèves du niveau 3, garder vos habitudes et continuer à suivre la méthode d'orthographe et celle de grammaire dont vous avez l'habitude.

    Tout comme vous pouvez préférer d'autres manuels de lecture CE1 tels que La Lavande et le Serpolet ou le Livre de Lecture de chez Belin, ou encore Picouic et Tigrelin.

    Bon courage à vous et bonne fin d'année scolaire malgré toutes les avanies qui vous tombent sur le coin du bec chaque jour ou presque en écoutant la radio, lisant les journaux ou regardant les informations à la télévision.

    5) Cadeau bonus !

    En guise de cadeau bonus, cette petite réflexion, tirée des programmes de maternelle d'il y a très très longtemps :

    « Le but à atteindre, en tenant compte des diversités de tempérament, de la précocité des uns, de la lenteur des autres, ce n’est pas de les faire tous parvenir à tel ou tel degré de savoir en lecture, en écriture, en calcul, c’est qu’ils sachent bien le peu qu’ils sauront, c’est qu’ils aiment leurs tâches, leurs jeux, leurs leçons de toute sorte, c’est surtout qu’ils n’aient pas pris en dégoût ces premiers exercices scolaires qui seraient si vite rebutants, si la patience, l’enjouement, l’affection ingénieuse de la maîtresse ne trouvaient le moyen de les varier, de les égayer, d‘en tirer ou d’y attacher quelque plaisir pour l’enfant. »

    Disons-nous que, comme pour les petits enfants de 1882 – eh oui, si tôt ! – nos « un peu plus grands » de 2020 ont eux aussi le droit d'aimer les textes qu'ils lisent et de n'avoir pas pris en dégoût la lecture grâce à des textes adaptés à leurs intérêts, leurs capacités, leurs compétences qui ne les ont pas rebutés.

    Disons-nous que nous devons préserver cette joie d'apprendre par notre patience, notre enjouement, notre affection ingénieuse plutôt que par nos listes de logatomes, notre chronomètre braqué sur leur capacité à oraliser très vite quelque texte que ce soit (« Ah ! Qu'il est laid le chasseur chauve aussi sauvage que le beau chat chassant le corbeau, mais il ne faut pas que ça se sache. », Piano CE1 p. 64) et notre acharnement à ne leur faire « étudier à fond » que 5 albums de lecture par an.  


  • Commentaires

    1
    caribou
    Vendredi 12 Juin 2020 à 09:23

    merci

      • Vendredi 12 Juin 2020 à 09:27

        Je suis contente d'avoir pu rendre service à mes collègues. Bien à vous.

    2
    marieliesse
    Vendredi 19 Juin 2020 à 08:11

    Merci pour cet article et pour votre aide si précieuse dans nos préparations de classe. Je vais laisser le fichier d'Etude de la langue et Lecture et expression pour cette année. Je vais être raisonnable et découvrir vos autres méthodes d'orthographe et de grammaire / conjugaison.

    En lecture ce sera le livre des bêtes et ensuite on essaiera de reprendre le train de Lecture et expression dans l'année. 

    Merci encore pour tout ce que vous mettez à notre disposition.

      • Vendredi 19 Juin 2020 à 09:53

        Bonjour Marie-Liesse et merci pour votre confiance.

    3
    Julie
    Mercredi 24 Juin 2020 à 06:57

    Encore une fois un super article qui nous éclaire sur la reprise particulière qui s'annonce. Merci beaucoup !

    Ne sachant pas où poster ma question je le fais ici : que pensez vous du manuel "nature à lire" ce1 chez Sedrap ?

    Merci encore de nous faire profiter de toute votre analyse si juste ! 

      • Mercredi 24 Juin 2020 à 16:02

        Je suis désolée, je ne peux pas le feuilleter. Difficile de vous donner un avis même si la description donne bon espoir qu'on soit devant un manuel qui se sert de la compréhension pour asseoir et automatiser le code.

    4
    Julie
    Vendredi 26 Juin 2020 à 07:20

    Merci ! 

    5
    Nat
    Dimanche 28 Juin 2020 à 16:53
    Merci beaucoup pour ces réflexions. J’essayais d’anticiper chaque cas de figure , de trouver comment agencer toutes les ressources que vous proposez et vous venez de défaire plein de noeuds dans ma tête !
      • Lundi 29 Juin 2020 à 09:17

        Parfait ! J'espère que ces solutions vous conviendront à plus long terme. Bonnes vacances !

    6
    caton
    Dimanche 5 Juillet 2020 à 09:07

    Rebonjour,

    Est-il vrai que le stage RAN  fin août ( annoncé dans le 94) est supprimé pour les CE1? modification à faire auprès des familles.

    Existe-t-il un courrier officiel?

    Merci pour votre réponse.

    Caton

      • Dimanche 5 Juillet 2020 à 09:16

        Aucune idée. Désolée. Adressez-vous peut-être à un délégué syndical de votre département.

    7
    fantomas
    Mercredi 8 Juillet 2020 à 09:10

    Bonjour, 

     

    Je vous remercie pour cet excellent article. D'après le retour des collègues de CP,  la plupart ont bien travaillé. Ils ont un bon niveau de lecture. (Pas de non lecteurs)

    Je vais donc sûrement me retrouver avec une sorte de  CP/CE1.  (avec des CP qui ont un niveau du mois de décembre). 

    Merci donc pour les ressources proposées. J'essaierai d'en faire bon usage. 

    Fantomas

    8
    cathy
    Jeudi 30 Juillet 2020 à 16:05

    Bonjour, pour le livre des bêtes, on lit un épisode par jour ? Peut-on faire les questions à l'oral ?

    J'aurais 15 ce1 et 10 ce2, peut-on l'utiliser pour les 2 niveaux ?

    merci.

      • Jeudi 30 Juillet 2020 à 16:20

        Oui. On lit un épisode par jour et oui, on fait les questions à l'oral.

        Pour des CE2, c'est un peu léger, à moins que ce soit un groupe très très faible.

        Pour eux, il vaut mieux Lecture et Expression au CE .

    9
    Ul Rike
    Mercredi 5 Août 2020 à 18:38

    Bonjour,

    Une question pour les élèves non lecteurs à la rentrée.

    Je lis "rester sur les première semaine (semaines 1 à 3) de la méthode Orthographe graphémique (1) aussi longtemps que leur niveau de lecture ne leur permettra pas d'accéder aux subtilités de la Semaine 4."

    Comment faire concrètement ? semaine 1 / semaine 2 / semaine 3 / puis recommencer ???

      • Jeudi 6 Août 2020 à 10:06

        Non, c'est rester deux semaines (ou trois) sur la première semaine, séances 2 et 3 surtout, en changeant les mots à reconstituer et en intégrant la graphie ch aux graphies connues. Puis deux ou trois semaines sur chacune des deux semaines suivantes en suivant le même principe.

    10
    Ul Rike
    Jeudi 6 Août 2020 à 10:15
    Ah oui c'est mieux comme ça !!!
    11
    Jeudi 6 Août 2020 à 10:17
    12
    Anaïs
    Vendredi 7 Août 2020 à 22:41

    Bonjour et un grand merci pour ce travail gigantesque !

    Je n'ai connu votre travail qu'une fois ma commande passée et je travaillerai donc cette année avec Mon année de français. D'après ce que je sais de mes élèves, la méthode me semble accessible puisqu'elle commence avec des textes de 2/3 phrases et revoit tous les sons même les plus simples.

    Néanmoins, j'aurai entre 3 et 6 non-lecteurs (la surprise des décrocheurs !). Que conseillez-vous dans ce cas ? Je compte les prendre en APC et faire votre méthode pour CE1 non lecteurs mais le reste du temps, me conseillez-vous de les intégrer au groupe classe ? 

    J'ai peur que l'écart se creuse de plus en plus sinon...

    En vous remerciant d'avance,

    Anaïs

      • Samedi 8 Août 2020 à 09:47

        Bonjour Anaïs,

        Essayez de les prendre le plus souvent possible en classe aussi, dès que vous avez l'occasion et, surtout, faites-les participer à toutes les activités collectives autour du tableau, même s'il y a une partie écrite. Leurs camarades les aideront à la lire et vous la leur relirez plusieurs fois, en suivant les mots du doigt ou du bout de la règle, pour qu'ils prennent l'habitude de s'intéresser à la chose écrite.

        Vous pouvez aussi leur faire faire des "lectures à deux voix", vous lisant tout ce qu'ils ne savent pas lire et eux décodant tout ce qui leur est déjà accessible. Ça peut se faire tout aussi bien en français, qu'en maths, en QLM, en musique, etc.

        Et puis, normalement, ils ne sont censés rester non-lecteurs qu'un demi-trimestre ou un trimestre, et là, très vite, ils doivent devenir des "référents lecture" aussi souvent que possible pour être bientôt des lecteurs comme les autres. Sauf cas pathologique, bien sûr.

         

    13
    JulieB
    Mercredi 12 Août 2020 à 17:06

    Bonjour,

    Tout d'abord un immense merci pour tout ce travail !!!

    J'ai lu et relu cet article avec un grand intérêt mais j'hésite encore sur la façon de m'organiser à la rentrée.

    J'aurai une classe de CE1 : environ 15 élèves (génial !) dont 8 ou 9 en difficulté, niveau "sous-sol" ou "ras des pâquerettes" (moins génial...).

    Un manuel de lecture (Mona) a déjà été acheté par l'école pour les CE1. Je pensais m'en servir de support de lecture pour les bons lecteurs en faisant participer les faibles lecteurs autant que possible pour la partie orale (compréhension, lecture de quelques mots quand c'est possible...).

    Sur un autre temps ou à la suite, je pensais laisser les bons élèves en autonomie  sur des exercices à l'écrit pendant que je serais avec les faibles lecteurs avec l'un des supports que vous proposez  (j'hésite entre le livret CE1 non lecteurs ou les  périodes 3, 4, 5 de "Nino et Ana"). Avec l'espoir de pouvoir raccrocher les élèves en difficulté à la lecture des textes de Mona dès que possible.

    En étude de la langue je pense utiliser "Orthographe graphémique" et " du mot vers la phrase".

    Qu'en pensez-vous ? Je suis vraiment convaincue par les supports que vous proposez mais je n'arrive pas à voir comment travailler avec des élèves de niveaux si différents.

    Merci d'avance pour votre aide.

    Julie

      • Jeudi 13 Août 2020 à 09:37

        Bonjour Julie,

        Votre organisation me semble viable. Peut-être serez-vous obligée de "traîner un peu" sur les premières semaines d'OrthoGraph, afin que vos faibles lecteurs ne soient pas "différenciés" d'emblée dès le début de l'année.

        Je pense qu'il vaut mieux doubler les trois premières semaines par trois semaines équivalentes (2 fois la Semaine 1 avec des syllabes différentes pendant la leçon et les exercices, puis 2 fois la Semaine 2, en s'inspirant du même modèle, puis deux fois la Semaine 3) plutôt que de foncer en début d'année, pour vite arriver aux mots et phrases de la Semaine 4 et laisser ainsi un tiers de la classe dans la catégorie "Ras les pâquerettes à vie, les pôvrets", pour laquelle on multiplie les "outils", les "remédiations", les "parcours adaptés" alors qu'on les a condamnés d'emblée, en Petite Section, parce qu'ils n'étaient pas des "élèves CAMIF".

    14
    lesloups
    Jeudi 13 Août 2020 à 10:02

    Bonjour

    Merci beaucoup pour tout le travail que vous partagez. J'ai découvert le blog depuis peu et je trouve beaucoup d'articles intéressants.

    Celui-ci répond à plusieurs questions par rapport à la lecture et les niveaux des élèves que je vais avoir. Merci pour tous ces éclaircissements.

    Virginie

    15
    JulieB
    Jeudi 13 Août 2020 à 11:01

    Merci beaucoup pour votre réponse. Je souhaite effectivement éviter de décrocher complètement mes élèves en difficulté  et ne pas les "condamner" à faire un parcours à part toute l'année scolaire (voire plus...). Vos différents articles sur le blog me confortent dans cette idée yes.

    16
    morgane
    Dimanche 16 Août 2020 à 22:36

    Bonjour Catherine, merci pour ce travail fabuleux...!

    Pouvez-vous me dire quelle est la police utilisée pour le document PDF "CE1: non lecteurs à la rentrée"? En effet, je pense que c'est une police cursive mais elle paraît mal et déformée, même à l'impression :) Merci encore!

      • Lundi 17 Août 2020 à 10:22

        Bonjour Morgane,

        Les caractères sont en Calibri et en CrayonE.

        Bonne fin de vacances et bonne rentrée.

    17
    Stephanie
    Dimanche 23 Août 2020 à 18:34

    Bonjour,

    J'ai réfléchi tout l'été sur la manière de travailler la lecture avec mes élèves non lecteurs à la rentrée, sans vraiment trouver quelque chose qui me convenait et  puis j'ai découvert ton blog...

    merciiiii pour ton travail qui semble vraiment correspondre à ce que je voulais faire. 

    Avec ma collègue de CE1 (nous travaillons en REP+), nous ferons de la lecture décloisonnée au moins jusqu'aux vacances de noël (en espérant que cela suffira, sinon on prolongera). Pour ma part,j'aurai en charge le groupe des non lecteurs; j'ai pas mal hésité entre ce que tu proposes pour le niveau 1 et le niveau 2, mais finalement j'ai opté pour le niveau 1. La progression que tu présentes m'a l'air super ! 

    Pourrais-tu m'envoyer la version modifiable afin que je puisse faire quelques ajustements en fonction de mes élèves ?

    Encore merci pour ton travail qui va m'être d'une très grande aide d'ici quelques jours.

    Bonne fin de vacances et bonne rentrée 

    Stéphanie

     

      • Lundi 24 Août 2020 à 09:49

        C'est envoyé. La prochaine fois que tu souhaites recevoir un document, passe plutôt par l'onglet Contact, tu m'éviteras une manipulation supplémentaire.

        Merci d'avance et bonne dernière semaine de vacances !

    18
    Maitresse2867
    Lundi 24 Août 2020 à 19:03

    Oh la la ! shocked Je crois ( et j'en suis à peu près sûre...) que j'ai eu le livre des bêtes quand j'étais à l'école ....

      • Mardi 25 Août 2020 à 11:00

        Oh, il y a pire ! Rendez-vous compte que les histoires que ce livre propose ont été racontées pour certaines au petits enfants du XIIe et XIIIe siècle ! Incroyable, non ? winktongue

    19
    Swasake
    Dimanche 30 Août 2020 à 00:21

    Merci pour ce merveilleux travail. 

    Votre approche est très intéressante. 

    J'ai hâte de tester tout cela en classe !

    20
    sandra
    Samedi 12 Septembre 2020 à 16:30

    Mille mercis pour votre travail et cet article.

    Je viens de passer deux semaines horribles à me sentir complètement démunie...

    Grâce à vos précieux conseils me voilà prête à redémarrer sur de bonnes bases et proposer à mes élèves aux ras des pâquerettes (8/15) un support adapté!!

    Merci et encore merci.

      • Dimanche 13 Septembre 2020 à 10:40

        Merci pour votre commentaire et bon courage à vous, Sandra !

    21
    Sunshine
    Jeudi 22 Octobre 2020 à 07:27

    Bonjour,

    PES cette année en CE1 avec 9 élèves non lecteurs, j'ai passé la première période en ayant la nette impression de pas réussir à les aider. Grâce à vos ressources, je vais démarrer la période 2 avec davantage de sérénité et de confiance, merci !

    J'ai prévu d'utiliser votre méthode Non Lecteurs en CE1: 15 minutes tous les jours où je suis en classe (une semaine sur deux). Pendant ce temps, l'autre groupe travaillera le geste graphique (minuscules et majuscules). Avec ce dernier, j'aimerais utiliser le Livre des bêtes en lecture et compréhension. Le groupe non lecteurs participera également à ces séances afin qu'ils travaillent eux aussi la compréhension. Et peut être commencer également à lire avec nous. Je trouve le rituel d'imprégnation graphémique intéressant. Cependant je ne sais pas comment le mettre en place, classe entière ou uniquement avec le groupe de besoin ? 

    En orthographe, je vais suivre votre méthode OrthoGraph en classe entière et en grammaire RSEEG.

    Est-ce que tout cela vous semble cohérent ?

    Pour la production d'écrits, que me conseillez-vous ?  Et comment différencier ?

    Est-ce que le travail en lecture compréhension avec le Livre des bêtes permet de travailler suffisamment le vocabulaire ?

    Merci d'avance pour votre retour et encore un grand merci pour tout votre travail.

      • Jeudi 22 Octobre 2020 à 10:31

        Bonjour Sunshine,

        Oui, ce que vous proposez me semble cohérent. Sauf l'ajout du rituel d'imprégnation graphémique qui n'a pas sa place au CE1 : c'est une méthode pour des élèves qui entrent au CP. C'est sans doute pour cela que vous n'arrivez pas à voir comment vous pourriez le mettre en place.

        Votre "rituel d'imprégnation graphémique" à vous, c'est OrthoGraph et le soutien pour les élèves faibles, c'est la méthode Non Lecteurs. Tout est déjà en place.

        Pour la production d'écrits, je vous propose de lire cet article : CE1 : Produire des écritset de voir si vous pourriez vous servir de cela, avec toute la classe, chacun écrivant selon ses capacités (la différenciation sera ainsi incluse dans l'activité) : Écrire et Lire au CP : Cahier de rédaction

        Le niveau de langue du Livre des Bêtes étant assez élevé et, par ailleurs, chaque séance donnant lieu à un exercice de vocabulaire (réemployer des mots nouveaux, dire le contraire, catégoriser, etc.), je pense qu'il suffit en vocabulaire.

        Bonnes vacances !

    22
    Sandrine
    Mardi 18 Mai 2021 à 22:29

    Bonjour,

    J'arrive à la fin de la méthode Nino et Ana avec mes CP plutôt bons lecteurs. Pensez-vous que le livre des bêtes pourrait convenir pour terminer l'année?

    J'ai lu dans un de vos articles qu'il vaut mieux garder les exercices écrits pour le lendemain. Donc si j'ai bien compris :

    -jour 1  lecture du texte + questions orales ( en devoir relecture du texte)

    - jour 2 exercices écrits du texte de la veille + découverte du texte suivant?

    Merci d'avance pour votre retour et pour votre partage.

     

      • Mercredi 19 Mai 2021 à 10:24

        Bonjour Sandrine. Oui, le livre des bêtes conviendra très bien pour terminer l'année.

        Vous pouvez en effet procéder comme ci-dessus mais ce n'est pas obligatoire. On peut aussi faire les exercices à l'oral le jour même, par exemple.

        En tout cas, bravo pour ces CP plutôt bons lecteurs ! Je suis ravie que Nino et Ana vous aient aidée à obtenir ce résultat.

    23
    sophia
    Samedi 24 Juillet 2021 à 23:29

    Bonsoir ! J'ai choisi d'utiliser tous vos outils pour mon CE1/CE2 et merci pour TOUT vos partages ! Ce sera la première fois et je me pose deux questions à propos de la lecture: que donne t-on à relire à la maison ? La page entière ou alors écrit-on (par exemple) " lire pendant 10 minutes" ? J'ai peur que pour les plus "lents" ce soit très long ...

    D'autre part, on nous bassine avec la fluence, qu'en pensez-vous ? Je pensais faire 3 jours vos textes et un jour un texte de fluence mais n'est-ce pas très rébarbatif (j'imagine que les parents doivent en avoir marre de chronométrer ... )

    Merci !

      • Dimanche 25 Juillet 2021 à 10:49

        Bonjour  Sophia,

        J'ai l'habitude de dire que, si c'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en lisant qu'on devient liseron... ou plutôt lecteur.

        L'idée du "lire pendant 10 minutes" me semble excellente surtout si on y ajoute un encouragement à ce que ces 10 minutes permettent de lire tout le texte. J'ai essayé en balbutiant à chaque mot pour les premiers textes et je n'ai pas l'impression que ce soit infaisable en 10 minutes... ou alors ce sont des enfants qui seraient mieux servis par le livret non-lecteur que par Lecture et Expression.

        Je suis rigoureusement contre la fluence, tout comme je suis contre la lecture de logatomes ou tout autre procédé qui empêche l'enfant d'associer intimement le fait de lire avec la compréhension de ce qu'il lit.

        Faire lire vite, juste pour contrôler cette vitesse, c'est comme si on entraînait les enfants à parler à toute allure sans aucun contrôle intellectuel sur ce qu'ils disent. Ils pourraient dire les pires horreurs ou les pires stupidités, s'ils l'avaient dit à toute allure et qu'ils avaient réussi à placer x mots pendant la minute qui leur avait été accordée, ils auraient une meilleure appréciation que leur camarade qui aurait dit quelques mots sensés et pondérés pendant le même temps.

        Si vous voulez  lire plus d'arguments contre cette fluence, tapez "fluence" dans le cadre "Rechercher" de ce blog.

        Bel été à vous !

    24
    Julie
    Mardi 27 Juillet 2021 à 22:25
    Bonsoir Catherine, je vais utiliser Lecture et expression + Le livre des bêtes pour mes CE1/CE2.Je vais utiliser aussi l' orthographe graphémique et Du mot vers la phrase. Tout d'abord, merci pour ces documents ainsi que pour tous les conseils et réponses que vous apportez ! Je souhaiterais faire lire les textes de lecture en 2 jours par page car je trouve qu'avec les leçons du soir en plus cela représente un " travail " assez conséquent à la maison. Est-ce faisable sans nuire à la méthode ? Mes élèves ne liraient donc pas tous les textes pendant l'année...
      • Mercredi 28 Juillet 2021 à 09:57

        Bonjour Julie,

        Oui, c'est tout à fait faisable. Ce qui est indispensable, c'est que chaque élève, surtout au CE1 et encore en début de CE2 ait lu à voix haute, en classe, tous les jours, car c'est ainsi que l'automatisation de la lecture (coordination œil/oreille/cerveau) se fait.

        En fin de CE2, on peut se passer de temps en temps de cette lecture à voix haute, en proposant une lecture silencieuse, mais il faut s'être assuré avant que la coordination œil/cerveau existe. Souvent, si on commence trop tôt, les élèves faibles se contentent de balayer la page des yeux, au mieux avec quelques accroches sur des mots très simples qu'ils arrivent à reconnaître instantanément. Et c'est de là que vient la lourde cohorte des enfants qui "ne savent pas ce qu'il faut faire" et autres "c'est pas écrit dans la lecture"...

        Donc, lecture du texte le lundi et exploitation le mardi, puis lecture du suivant le jeudi et exploitation le vendredi.

        Ou alors, lecture et exploitation le lundi mais lecture en QLM ou en EMC le mardi, etc. C'est possible aussi.

        Pour moi, tout est possible à une condition et une seule : aucun élève dans le fossé et tous qui progressent, de manière significative !

        Bonnes vacances !

    25
    Aude
    Jeudi 7 Octobre 2021 à 21:20

    Bonjour, 

    Je vous avais contacté récemment par mail, car je suis très interessée par votre méthode EDL. J'ai une classe de CP/CE1 pour la 2ème fois dans ma vie d'instit, j'ai toujours eu du cycle 3 avant, mais j'ai beaucoup apprécié découvrir le cycle 2 l'année dernière. Je me suis alors lancée cette année dans votre méthode, mais je m'aperçois que le groupe de CE1 que j'ai cette année est beaucoup plus fragile que l'année dernière. Est-ce possible à cette date de basculer sur DMVLP et ortho'graphémique sans les dictées car j'ai commencé un autre système de dictée? Merci d'avance pour votre aide! 

      • Vendredi 8 Octobre 2021 à 10:02

        Bonjour Aude,

        Je pense que oui. Commencez bien à la première semaine, vous rattraperez un éventuel retard plus tard, lorsqu'ils auront pris l'habitude de s'interroger et de mémoriser des données abstraites.

        Bon courage.

    26
    Sandrine
    Mardi 27 Juin 2023 à 22:53

    Bonjour,

    j'aurai une classe de CE1 faibles l'an prochain avec beaucoup qui semblent dyslexiques, certains avec troubles de l'attention (ceux qui se débrouillent seront en CP/CE1). Du coup, je pense que j'aurai une classe "au ras des pâquerettes" ! Selon cet article, je choisirais bien Nino et Ana en lecture en commençant à la période 3. Mais est-ce qu'il est aussi possible de commencer par le milieu de la méthode Nino et Ana également en orthographe et en grammaire ? J'avais envie de suivre la méthode orthographe graphémique CE1, mais avec des élèves en difficultés, cela me semble difficile car les dictées sont rapidement longues et cela va leur prendre un temps fou d'écrire tout ça... et puis vu le niveau, je ne pense pas passer beaucoup de temps sur l'imparfait et le futur, ils les travailleront en CE2, donc la progression d'orthographe graphémique me semble aller trop loin et du coup sans doute trop vite pour les miens. Nino et Ana me semble plus accessible à leur niveau... Mais cela me semble une méthode savamment construite alors elle n'a peut-être plus de sens ou ne fonctionne pas si on commence au milieu... Qu'en pensez-vous ?

    Merci

    27
    Mercredi 28 Juin 2023 à 10:33

    Bonjour Sandrine

    Le problème de Nino et Ana, c'est que la méthode forme un tout. Si vous débutez en Période 3, ils n'auront pas fait connaissance avec les héros, pas découvert leur univers, ...

    Deuxième problème, Nino et Ana va très lentement... Si vous démarrez au début, il faudra énormément l'accélérer... Et même comme cela, pendant quelques jours, les élèves ne liront rien de vraiment signifiant. Arriver à lire tout seul le nom du petit garçon ou de la petite fille de l'image, au CP, en tout début d'année, ça peut aller, mais au CE1, à 7 ans passés, c'est un peu limite pour susciter l'intérêt des enfants atteints de TDA...

    Il faudrait plutôt que vous vous orientiez vers une méthode qui reprenne tout au début mais qui, dès le premier jour de l'année, propose un « texte » sujet à débat... Avec une ébauche d'intrigue... Je vous contacte par mail, ce sera plus simple. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :