• Apprendre à lire au CE1

    Apprendre à lire au CE1

    En complément à la sixième partie des articles sur l'apprentissage de la lecture, voici le texte qui servira d'avant-propos au futur livre du maître accompagnant le manuel de lecture CE1.

    Il éclairera, j'espère, tous ceux qui, après l'apprentissage premier de l'écriture-lecture, au CP, peinent à trouver des textes et des méthodes permettant aux élèves de continuer à progresser, de gagner en autonomie, d'utiliser la lecture et l'écriture comme un moyen supplémentaire de savoir et de s'exprimer.

    Écrire et Lire au CE1

    Avant-Propos

    Objectif général

    « On apprend à lire toute sa vie », ai-je appris au cours de ma formation initiale et continue. Personne ne peut nier cela, à condition de faire abstraction des vérités que nos formateurs nous assenaient conjointement à cet axiome de base de la pédagogie moderne.

    Pour appuyer leurs dires, ils intervertissaient volontiers son et sens, sens et son, jusqu'à faire disparaître et l'un et l'autre ; ils démontraient, sans preuves concrètes, que l'étude de l'un contrariait l'acquisition de l'autre ; ils allaient et vont toujours même jusqu'à assurer qu'il conviendrait de les dissocier largement en cours d'apprentissage, jusqu'à ne travailler le son qu'à l'oral ou sur des pseudo-mots alors que le sens devrait être décortiqué procédé par procédé, presque à vide, quand il s'agit de la lecture faite par l'élève1 ou laissé à sa libre interprétation au cours de lectures longues souvent effectuées par le maître.

    Pour nous expliquer comment il convenait d'amener nos élèves à l'écrit autonome, on appelait à la rescousse une autre série de « compétences », qui, si elles devaient impérativement trouver leur source dans les écrits lus, souvent par l'adulte, n'avaient pas cependant à y faire provision de repères orthographiques, syntaxiques ou lexicaux à réinvestir à court et à long terme.

    Seul le type d'écrit comptait et la libération des talents d'écrivain de l'enfant considéré comme déjà capable de maîtriser la forme et le fond. L'orthographe surtout, parent pauvre de l'éducation depuis une trentaine d'années, en était évacuée ; on s'appuyait pour justifier cela sur le principe des compétences indépendantes des connaissances, un peu à la manière de Pierre Dac et Francis Blanche qui, dans un sketch célèbre, affirmaient qu'ils pouvaient le faire mais ne le faisaient jamais ! L'enfant peut écrire sans faire de fautes mais il n'a surtout pas à le prouver lorsqu'il écrit.

    Dans la plupart des classes, on écrit d'ailleurs très peu malgré les « cahiers de l'écrivain » et les grands projets destinés à être exposés en version papier ou numérique à travers les larges fenêtres que l'école doit ouvrir sur l'extérieur. Il faut dire que le temps manque et qu'il est difficile, même après de très nombreux allers-retours entre auto-évaluations et réécritures, d'obtenir de ses élèves ces résultats dignes d'être exposés ! Surtout lorsqu'on commence par la fin et qu'on attend de petits enfants sachant lire et écrire seulement depuis quelques mois des compétences dignes d'un Victor Hugo ou d'un Daniel Pennac !

    L'ambition de ce manuel est tout autre. Il procède pas à pas, rassemblant sur chacune de ses pages, mille compétences différentes qui, prises individuellement, ne servent à rien mais qui, associées les unes aux autres, triturées, malaxées ensemble, font des jeunes enfants de six à sept ans de petits lecteurs, très vaguement écrivains, certes, mais des lecteurs écrivains qui maîtrisent ce qu'ils sont capables de réaliser pour le moment.

    Notre objectif, en écrivant cet ouvrage, est de voir la lecture et l'écriture faire peu à peu partie de la vie quotidienne de nos élèves. À sa suite, ils navigueront de l'oral à l'écrit et de l'écrit à l'oral selon les besoins et les moments : de la lecture de mots simples, destinés à renforcer les compétences de bases, à la lecture à voix haute théâtralisée de scénettes, de la rédaction collective de courtes phrases à l'écriture autonome de textes simples mais complets, tout est mis en œuvre pour que les enfants quittent le CE1 en ayant intégré la langue écrite à leurs pratiques d'expression, de documentation, d'instruction et de communication.

    Grâce à une pédagogie basée sur l'écoute et l'expression orale développée lors de toutes les séances, les élèves vont continuer à parfaire leur langage oral, chacun à son niveau mais tous ensemble pour les progrès de tous : la langue écrite enrichit la langue orale qui, à son tour, s'enrichit des savoirs lexicaux de chacun. La théâtralisation de certains textes, la lecture expressive et l'apprentissage par cœur des poésies régulièrement présentées aident les élèves à corriger leur articulation et à s'imprégner de mots, expressions et tournures recherchés.

    Enfin les illustrations, réalisées pour ce manuel par une artiste connaissant le monde de l'enfance puisqu'elle est aussi professeur des écoles, servent à leur tour la méthode de perfectionnement de l'écriture-lecture mise en œuvre. Elles ont pour mission d'éclairer le texte sans le déflorer, de favoriser l'expression, orale et écrite, d'encourager les élèves à se servir eux-mêmes du dessin pour suppléer momentanément à leurs difficultés d'expression écrite ou pour enrichir leur expression plastique personnelle.

    Organisation pratique au quotidien2

    1) Lecture du texte :

    Apprendre à lire au CE1

    À la rentrée des classes, placés face à un texte de deux à trois lignes, nos élèves peuvent le déchiffrer à voix haute, parfois très lentement, en hésitant beaucoup3, parce que les deux mois de vacances ont tassé leur fond de connaissances et qu'elles demandent à être réactivées doucement.

    Après cette lecture oralisée, ils peuvent raconter, avec leurs mots, ce que cette courte lecture leur a appris ; cela correspond bien entendu à ce que toute la classe et le maître ont aussi appris. Ils pensent à demander des explications sur les mots qu'ils ne comprennent pas et savent, après information, les réutiliser dans des phrases qu'ils inventent eux-mêmes.

    Lors de la lecture du paragraphe suivant, sans qu'on ait besoin de travailler ces compétences à part pendant un autre temps scolaire, ils font le lien avec le précédent, comprennent l'implicite des situations simples qu'ils découvrent et reconnaissent les personnages, les animaux et les choses dans les reprises nominales et pronominales qui évitent les répétitions.

    C'est ainsi qu'après une relecture complète des quatre à cinq paragraphes de chaque texte, ils sont prêts à aller plus loin et se pencher sur une analyse plus fine de ce qu'ils viennent de lire.

    2) Analyse et synthèse à partir du texte lu :

    • Nous savons lire : 

    Apprendre à lire au CE1 

    Ils vont d'abord réactiver ce fond de connaissances phonémiques indispensable à une lecture plus rapide et plus fluide. Pour ce faire, surtout pas de pseudo-mots : l’œil et le cerveau doivent apprendre à travailler conjointement. S'il a été une étape de l'apprentissage où il fallait nécessairement passer par l'encodage lettre à lettre, nos élèves doivent désormais dépasser ce stade et apprendre à déchiffrer très vite les mots les plus fréquents du vocabulaire français, dans une reconnaissance presque instantanée. La lecture va ainsi nourrir l'orthographe qui, à son tour, rendra la lecture plus rapide. S'il le faut, quelques indications feront des mots inconnus, ravalés au rang de pseudo-mots par les élèves, de vrais mots, identifiables par le décodage et identifiés par leur compréhension.

    • Nous expliquons : 

    Apprendre à lire au CE1 

    Le déchiffrage et la compréhension sont à nouveau à l'honneur ensemble dans l'exercice suivant. Les élèves relisent les mots et expressions rares qu'ils ont découverts dans la lecture, puis en découvrent ou redécouvrent1 le sens. Le langage oral est immédiatement appelé à la rescousse pour des reformulations, des exemples, des anecdotes mettant en scène ces mots. Le vocabulaire passif devient actif, il sera réemployé aussi souvent que possible dans la vie de la classe les jours suivants.

    1Voir dans la description des premières leçons.

     

    • Nous réfléchissons : 

      Apprendre à lire au CE1

       L'enrichissement de la compréhension continue avec l'exercice de la réflexion. Autant que faire se peut, ces questions sont conçues pour être très ouvertes. Elles ne reprennent pas mot à mot le sens exact du texte car il a été déblayé lors des lectures de paragraphes. Leur but n'est pas non plus d'obtenir qu'un bon élève réponde très vite à la première par quelques monosyllabes avant de passer à la suivante ; au contraire, elles cherchent à élargir le débat et permettre à chacun de s'exprimer à son niveau avant de s'intéresser au débat collectif5. Ces questions constituent donc un guide non exhaustif pour le maître qui pourra en approfondir certaines, en supprimer d'autres, rajouter les siennes et surtout toutes celles que leurs élèves choisiront de débattre entre eux6.

      Ces questions peuvent aussi faire l'objet d'un travail d'expression écrite, collectif en début d'année, puis de plus en plus individualisé au fur et à mesure que les élèves acquièrent des réflexes orthographiques et une vitesse d'écriture compatible avec un travail autonome de qualité. Cette solution, après un temps d'apprentissage collectif obligatoire garantissant le respect de l'orthographe et de la syntaxe, peut constituer une excellent solution lorsque le maître est à la tête d'une classe à plusieurs niveaux et qu'il a intérêt à favoriser l'autonomie des élèves pour qu'ils puissent travailler de front, même lorsqu'il s'occupe d'autres enfants.

    • Nous nous exerçons :

      Apprendre à lire au CE1

    •  L'exercice suivant vise aussi à enrichir l'expression orale et écrite des élèves en proposant un travail autour du vocabulaire ou de la syntaxe. Il travaille intuitivement toutes les notions qui, plus tard, seront structurées de manière plus formelle au cours des leçons de vocabulaire, d'orthographe et de grammaire du programme de français. Les notions reviennent souvent, sous des habillages différents, afin que chacun puisse opérer les transferts nécessaires entre ce qu'il pressent intuitivement et ce qu'il a déjà appris, à d'autres moments, parfois même dans d'autres domaines du savoir scolaire. Son exécution sera soit orale, soit écrite, toujours selon le niveau de la classe, le temps mobilisable et la disponibilité du maître.

    • Nous nous exprimons : 

    Apprendre à lire au CE1

    •  Le dernier exercice permet enfin de réutiliser tous ces nouveaux acquis par l'expression personnelle ; de l'oral à l'écrit, en passant par le dessin, tout ce que les élèves savent déjà faire est sollicité, réemployé en association avec ce qui n'est pour le moment que très superficiellement connu. Le maître est là, tout proche, guidant le travail afin que, de plus en plus, et toujours à petits pas, tous progressent et prennent une autonomie réelle car construite et étayée par des savoirs sûrs qui s'automatisent progressivement.

    Tout au long de l'année, ces exercices seront repris, enrichis, complétés par d'autres, toujours dans le but d'offrir à tous l'occasion de progresser, d'enrichir leurs connaissances, de les assurer pour pouvoir les mobiliser seuls mais de manière correcte et habituelle : lecture à haute voix fluide, compréhension immédiate du sens général, utilisation du contexte pour pratiquer des inférences et comprendre l'implicite, maîtrise du sens des mots et découverte de règles régissant leur construction, acquisition de réflexes orthographiques et syntaxiques, rédaction autonome de paragraphes de trois à quatre phrases correctement orthographiés et ponctués.

    Les textes de lecture s'enrichiront, ils permettront la découverte d'autres lieux, d'autres temps, d'autres connaissances ; ils élargiront le quotidien des enfants de CE1 en continuant à étoffer leur connaissance du patrimoine littéraire accessible aux jeunes enfants.

    Nous espérons qu'ainsi disparaîtra des classes l'horrible malédiction frappant depuis quelques décennies la plupart des enfants qui n'ont que l'école pour découvrir la richesse de la langue française, son écriture, sa lecture et sa littérature. Puisse ce manuel ouvrir la porte à de nombreux autres, bien décidés à considérer comme lui que si l'on apprend à lire toute sa vie, il est nécessaire que les enfants soient entraînés et guidés dans cet apprentissage et qu'il ne convient pas de les précipiter tout jeunes encore dans une utilisation de moins en moins suivie des vingt-six lettres qui constituent le fond de tous les possibles s'ouvrant à eux à l'aube de leur septième anniversaire.

    Dans la même série :

     Module 1

    Module 6

    Module 9

    Module 10

    Module 11

    Module 12

    Notes :
    1 Les dernières « modes » sont la recherche d'inférences, sur des textes très courts, décontextualisés, et la fluence, sur des textes lus et relus, jusqu'à obtenir une rapidité de façade, cachant parfois une récitation du texte que l'élève ne regarde même plus.
    2 Bien que nous soyons souvent pris par le temps, il est impératif que la lecture, association du son produit et du sens découvert, soit pratiquée au quotidien et qu'elle fasse toujours l'objet d'une exploitation visant à la rendre naturelle chez les enfants. Chaque double page est conçue comme un tout qui doit faire l'objet d'une séance collective quotidienne. Pour être efficace, l'étude de la page de droite doit suivre immédiatement la lecture effectuée sur la page de gauche. Le travail sur les deux pages ne doit pas excéder 30 à 45 minutes, quitte à ne pas utiliser l'écriture manuscrite au cours de la phase d'analyse et de synthèse.
    3 Pour les élèves qui n'en sont même pas encore là, nous développerons dans la description des premières leçons ce qu'il conviendra de faire pour différencier l'apprentissage ou les aider à combler rapidement leur retard afin de les raccrocher le plus vite possible au groupe.
    4 Voir dans la description des premières leçons.
    5 Voir Pédagogie de l'écoute, Pierre Péroz , destiné à l'école maternelle, mais valable jusqu'à la fin du CE1 et même plus : http://www.cndp.fr/crdp-reims/ressources/conferences/peroz/peroz.htm
    6 Attention cependant à ne pas déborder du cadre horaire et délayer ainsi le bénéfice de la lecture quotidienne, devenue lourde et pesante pour les élèves les plus éloignés de la culture scolaire.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Janvier 2016 à 16:30

    Cela s'annonce pour être un petit bijou. Si j'avais pu travailler avec ce manuel, j'aurais vraiment apprécié!

      • Mardi 19 Janvier 2016 à 16:35

        Merci. Il faudra un peu de temps pour le finaliser, hélas. Mais je viendrai régulièrement en mettre des extraits ici.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Profecoles
    Mardi 19 Janvier 2016 à 17:20
    J'ai toujours trouvé que le Ce1 était le niveau le plus difficile notamment à cause de ce problème de lecture-écriture avec l'hétérogénéité des élèves.
    Avec ce manuel cela va rendre les choses plus faciles. Ça me donne (presque) envie de prendre un Ce1 !
    Bravo pour ce travail et merci pour les chanceux qui vont l'utiliser !
      • Mardi 19 Janvier 2016 à 19:09

        La solution de la trop grande hétérogénéité au CE1 se trouve en amont ; en maternelle d'abord parce qu'il est quand même triste qu'en trois années de scolarité, certains enfants ne sont toujours pas vraiment à l'aise avec le langage oral, l'écoute active et les repères spatiaux puis en GS et en CP, parce que ces deux années de scolarité, à cheval sur deux cycles, devraient permettre à tous d'acquérir au moins le déchiffrage lent mais actif (on comprend ce qu'on déchiffre), une écriture manuscrite aisée et une curiosité intellectuelle trop souvent tuée par des projets qui n'amusent que les adultes.

        Pour les "cas désespérants", enfants totalement non déchiffreurs à l'entrée au CE1, ce manuel ne fera rien, ou alors plus tard, lorsque le maître de la classe aura mis le paquet sur le déchiffrage. Pour les autres, s'il est utilisé quotidiennement, à la dose indiquée (un nouveau texte chaque jour), normalement, sauf cas très lourd relevant d'un suivi MDPH, oui, il devrait aider.

    3
    Cyriaque
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 14:40

    J'ai hâte qu'il paraisse ! 

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 14:49

        Merci ! Il faudra un peu de temps si l'on veut qu'il soit très beau et très intéressant. Mais je vous tiendrai régulièrement informés et je vous mettrai des extraits en ligne pour vous demander votre avis.

    4
    Normandyx
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 15:10

    C'est un peu court pour moi pour juger des textes, j'aime bien avoir un mélange entre des extraits de livres qu'on peut avoir dans la bibliothèque et des histoires à suivre,   des fiches bricolage et des textes documentaires, cette histoire ressemble à une structure de randonnée connue.

    Après, il y a tout le reste, l'organisation des pages, les questions ou pas, les entrainements à la lecture de mots et de syllabes, et les illustrations, pour lesquelles j'ai aussi une préférence pour la variété des techniques comme des auteurs, y compris en utilisant des tableaux classiques ou connus, sans doute le souvenir des manuels subis et qui m'ennuyaient avec leurs illustrations niaiseuses en noir et blanc avec un a plat de orange ou de vert selon les pages, on ne guérit jamais de  son enfance.

     

     

    5
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 15:15

    Pour les illustrations Normandyx, je m'y emploierai, je suis dans le même état d'esprit que toi je pense ;)

    6
    Lundi 6 Juin 2016 à 20:03

    Je rempile en CP-CE1 l'an prochain (6 CP, et 20 CE1).
    J'avais beaucoup aimé Ecrire et Analyser que je vais reprendre (et compléter parce qu'il doit m'en manquer quelques-uns), et je me penche donc aussi sur ce nouveau livre de lecture : où en est-il ? 

    Pour mes CP, je vais commander 4 exemplaires supplémentaire de Lire et écrire CP pour compléter les 2 que j'ai déjà.

      • Lundi 6 Juin 2016 à 20:53

        Bonjour Carolette,

        Le manuel CE1 est en gestation pour le moment. Je suis désolée. J'ai rédigé 8 chapitres sur les 13 que comprendra le manuel fini. Je n'avance pas vite parce que j'essaie de rédiger le livre du maître en ce moment.

        Nous verrons d'ici la rentrée si je l'envoie en version de travail à quelques collègues de CE1 qui accepteraient de le tester dans leur classe comme j'avais fait pour celui de CP.

        Et puis, il y a le problème de l'éditeur. J'hésite encore sur la piste à suivre : chercher un éditeur, grand ou petit, auto-éditer ou une autre formule que je n'ai pas encore envisagée pour le moment ?

      • Lundi 6 Juin 2016 à 22:54

        Ne sois pas désolée, je me contenterai de ta méthode en CP et d'Ecrire et Analyser, ce sera toujours ça de gagné pour aller à l'essentiel efficacement.
        Et je suivrai les aventures du petit dernier ici, sans pouvoir être d'aucune aide pour les questions d'édition (mais je veux bien tester si besoin, les premières pages et le module 6 m'ont déjà convaincue).

        Bonne soirée

      • Lundi 6 Juin 2016 à 22:59

        OK. Je penserai à toi si c'est l'hypothèse que je retiens.

    7
    Caro
    Dimanche 28 Mai à 17:21

    Bonjour madame,

    Votre manuel de lecture suivie ce1 est exactement ce que je recherche pour l'année prochaine pour ma classe ainsi que pour ma fille. J'espère qu'il va être édité prochainement; avez-vous une date ?

    Merci d'élaborer ce type de manuel qu'il est si difficile de trouver maintenant !

    Mes élèves de rep+ auront bien de la chance s'ils démarrent avec ce livre en septembre.

    A bientôt

     

      • Dimanche 28 Mai à 20:58

        Bonjour,

        Je ne pense pas que ce manuel sera édité. En revanche, il est fini et si vous le souhaitez, je peux vous l'envoyer gracieusement sous forme de fichier pdf que vous pourrez imprimer en recto verso et relier comme un livre.

    8
    ptiprince
    Samedi 3 Juin à 09:20

    Voilà un travail plus que remarquable, je trouve enfin quelque chose qui me semble tout à fait adapté aux élèves que je vais avoir l'an prochain.

    Serait-il possible d'obtenir le matériel complet ? 

    Je vous félicite pour tout ce travail et tout ce partage.

    "Le monde du partage devra remplacer le partage du monde." Claude Lelouch

      • Mercredi 7 Juin à 11:06

        Bonjour,

         

        Les fichiers vous sont transférés aujourd'hui après quelques jours de congé. J'espère qu'ils vous rendront service;

        Cordialement,
        Catherine Huby

    9
    Mercredi 12 Juillet à 12:39
    Bonjour, j'adore votre travail, serait il possible d'avoir le manuel complet pour le travailler avec mes CE1 l'année prochaine ? J'aurai un double niveau CE1/CE2, est ce que le travailler avec mes 2 groupes en début d'année serait possible à votre avis? Je suis "jeune" stagiaire (pas vraiment par rapport à mon âge...) PES d'où ma question. Merci d'avance
      • Mercredi 12 Juillet à 22:57

        Bonjour,

        Oui, je pense que c'est utilisable avec les deux niveaux en début d'année, quitte à réserver certaines lectures à haute voix, simples, plutôt aux CE1 alors que les plus complexes seront lues par les CE2.

        Si je peux trouver votre adresse mail, je vous envoie les tapuscrits demain matin. Sinon, je vous la redemanderai.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :